Qu'est-ce qu'un coma diabétique ?

Publicité

Lorsqu’on parle de coma diabétique on devrait plutôt parler de comas, au pluriel, chez le patient diabétique. En effet, le coma est un accident hyper ou hypoglycémique avec perte de conscience qui survient chez le patient diabétique pour des raisons diverses.On distingue quatre types différents de comas diabétiques.

Publicité

Le coma acido-cétosique

Il est provoqué par la baisse du niveau d’insuline dans le sang et ne permet pas au glucose d’entrer dans les cellules. La chute de l’insuline peut être due à l'arrêt de l'administration d'insuline, soit volontaire, soit involontaire (pompe insuline qui tombe en panne ou une dose inadaptée d'insuline), au stress, à une maladie cardiovasculaire ou à une infection. Les tests sanguins révèlent une acidose, une hyperglycémie, une acétonémie et une hyperkaliémie. Les analyses d'urine mettent en évidence la présence de sucres et de corps cétoniques. Avant un coma acido-cétosique, on observe une grande fatigue accompagnée d'hypotension et de tachycardie. Il provoque une déshydratation intense qui fait que le patient a très soif et urine abondamment (polyurie). Des douleurs abdominales accompagnées de nausées et de vomissements peuvent apparaître ainsi que des troubles de la vue et de la respiration.

Publicité
Le coma acidose-lactose

Il est provoqué par l’augmentation des lactates et la baisse de l’insuline dans le sang. Il est souvent provoqué par la prise de médicaments qui interfèrent dans le cycle d’élimination des lactates et sont responsables de leur augmentation sanguine. Les tests sanguins révèlent une acidose et une augmentation du taux de lactates. Avant un coma acidose-lactose on observe des douleurs abdominales accompagnées de nausées, de vomissements, d'hypotension et de tachycardie.

Le coma hyperosmolaire

Il est dû à une perturbation brutale des électrolytes du sang souvent due à une insuffisance rénale. Avant un coma hyperosmolaire on observe une déshydratation intense avec sensation de bouche sèche et une fatigue importante accompagnée d’hypotension.

Le coma hypoglycémique

Il est dû à une chute brutale du taux de sucre dans le sang souvent provoquée par un apport alimentaire en glucose insuffisant, le sport ou un effort physique important, une mauvaise adaptation de la dose d’insuline ou un surdosage de médicaments. Le patient est soudain très pâle et à très faim. Des maux de tête accompagnés de tremblements, de sueurs, de palpitations, de troubles de la vision et même de convulsions apparaissent. Le dosage sanguin révèle un niveau de glucose très bas.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité