Qu’est-ce que le diabète ?

Publicité
Publicité

On appelle diabète l’élévation du taux de sucre circulant dans le sang (glycémie) ; les chiffres normaux sont compris entre 0,6 et 1,10 g/l. On dénombre en France 1,5 millions de diabétiques de type II (non traités par insuline), soit environ 2,3% de la population avec une légère prédominance masculine.

On distingue deux types de diabète : - Le diabète de type I, insulino-dépendant - Le diabète de type II dit diabète gras ou de la maturité

Le diabétique est un patient à haut risque cardio-vasculaire qui doit systématiquement bénéficier d’une évaluation et d’une prise en charge de l’ensemble des facteurs de risque cardio-vasculaires associés (obésité, hypertension artérielle, hyperlipidémie, tabac).

Les dépenses de santé liées au diabète sont très importantes, et pourraient être réduites par l’application de recommandations actuellement unanimement reconnues concernant notamment le dépistage des complications .

Quels en sont les risques ?

La mortalité cardiovasculaire est la principale cause de décès chez les patients diabétiques : 25% des patients diabétiques insulino-dépendants âgés de 30 à 50 ans meurent d’insuffisance coronaire (rétrécissement des artères du coeur), alors que dans la population non diabétique ce chiffre est de 8% chez l’homme et de 4% chez la femme.

L’insuffisance coronaire du patient diabétique est un problème de santé publique majeur, dont la fréquence va croissant du fait de l’augmentation de l’espérance de vie de la population ; son dépistage régulier (Electrocardiogramme, Electrocardiogramme d’effort) doit systématiquement faire partie du suivi du patient diabétique.

L’artérite des membres inférieurs est également fréquente chez le diabétique : risque d’apparition multiplié par 4 chez l’homme, par 6 chez la femme, risque d’amputation multiplié par 10 à 20.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité