Obésité abdominale : un facteur de risque du diabète

Obésité abdominale : un facteur de risque du diabète©iStock

Le diabète de type 2 apparaît généralement vers la quarantaine. Tout comme pour le diabète de type 1, il se caractérise par un taux de glucose sanguin trop élevé. Cependant, les mécanismes des deux formes de maladie diffèrent. Les facteurs de risque ne sont pas les mêmes non plus. Quelle est l'incidence entre l'obésité abdominale et le diabète ?

Publicité
Publicité

Incidence entre masse graisseuse et diabète de type 2

Le diabète de type 2 est également dénommé diabète non insulino-dépendant, ou diabète gras. Il apparaît généralement chez des personnes sédentaires qui présentent un surpoids. Le suivi d'un régime trop riche en acides gras et déséquilibré aurait également une incidence sur l'apparition du diabète de type 2.

Publicité

Obésité abdominale et diabète de type 2

Publicité
Le taux de glucose dans le sang, ou glycémie, est régulé par la sécrétion d'insuline, une hormone pancréatique. Dans le cadre du diabète de type 1, l'insuline n'est pas sécrétée, ou alors elle l'est de manière insuffisante. Des injections quotidiennes d'insuline permettent de pallier ce problème. Dans le cadre du diabète de type 2, l'insuline est suffisamment sécrétée ; cependant, il existe un phénomène dit d'insulinorésistance. L'insuline n'agit pas efficacement et ne joue pas son rôle : favoriser l'assimilation du glucose par les cellules. Les tissus graisseux, et notamment ceux localisés au niveau abdominal, favorisent ce phénomène. Le traitement du diabète non-insulinodépendant consiste généralement en la prise d'antidiabétiques oraux, qui stimuleront l'action de l'insuline et permettront ainsi d'assurer la régulation de la glycémie. Lutter contre le surpoids et limiter l'obésité abdominale, en privilégiant une alimentation équilibrée et en pratiquant une activité physique régulière, sont des mesures qui aident à limiter le diabète de type 2.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité