Traitement du diabète gestationnel : peut-on prendre de l'insuline ?

Traitement du diabète gestationnel : peut-on prendre de l'insuline ?©iStock

Diabète gestationnel et insuline peuvent-ils faire bon ménage ?  En pratique, cela est possible même si le traitement du diabète gestationnel repose surtout sur des mesures hygiéno-diététiques : explications.

Publicité
Publicité

Traitement du diabète gestationnel : des mesures hygiéno-diététiques en première intention

Le plus souvent, le diabète gestationnel apparaît au deuxième trimestre et disparaît quelques jours après l’accouchement. Il arrive aussi qu’un diabète chronique soit détecté pour la première fois durant la grossesse… En général, le médecin ne prescrit pas directement de l’insuline pour un diabète gestationnel. Dans la plupart des cas, certaines mesures alimentaires (ex. : repas riches en fibres et à base d’aliments à faible index glycémique) couplées à une activité physique régulière suffisent à réguler la glycémie. La femme enceinte doit tout de même surveiller sa glycémie 4 à 6 fois par jour pour s’assurer que le traitement fonctionne correctement. Une surveillance médicale rapprochée est également nécessaire.

Diabète gestationnel : dans quel cas utiliser l’insuline ?

Publicité

L’insuline n’est indiquée que lorsque le premier traitement du diabète gestationnel s’est avéré inefficace pour réguler la glycémie. L’insuline ne représente aucun danger pour le futur bébé, car elle ne peut pas traverser le placenta. Selon les cas, le médecin peut tout aussi bien prescrire des injections d’insuline rapide pour corriger les pics glycémiques des repas que des injections d’insuline lente, faisant effet environ 24 heures. Là encore, il faut surveiller régulièrement la glycémie au cours de la journée.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité