Diabète : comment fonctionne la pompe à insuline

Publicité

Chez le diabétique de type 1, le pancréas ne produit pas assez d'insuline pour réguler le taux de glycémie. Les diabétiques doivent donc s'injecter de l'insuline, plusieurs fois par jour. Lorsque ces injections sont trop fréquentes, on peut utiliser une pompe à insuline.

Publicité

© Istock

Qu'est-ce que la pompe à insuline ?

La pompe à insuline est un petit appareil que l'on peut porter à la ceinture ou dans la poche. Ce dispositif contient un réservoir dans lequel est placée l'insuline. L'appareil est relié à un système d'injection sous-cutanée, très discret, qu'il faut changer tous les 3 jours. Le patient conserve sa pompe 24 heures sur 24. Elle permet une nette amélioration de la qualité de vie en évitant les piqûres à répétition et le transport de matériel.

Publicité
Comment fonctionne la pompe à insuline ?

La pompe à insuline contient de l'insuline qui est injectée en très faible quantité de manière continue. Le débit est contrôlé par la pompe qui est programmable à l'avance. Ce débit peut être modifiable à volonté en fonction des activités prévues dans la journée. Le patient diabétique peut également s'injecter des quantités supplémentaires d'insuline, appelées bolus, au moment des repas si les contrôles glycémiques sont trop élevés. L'utilisation de la pompe à insuline permet de bien mieux réguler son taux de glycémie et limite les hypoglycémies. La pompe à insuline et l'ensemble du matériel nécessaire à son utilisation sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale, sur prescription médicale.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité