Pré-diabète : quels sont les symptômes ?

Le pré-diabète est souvent asymptomatique mais, parfois, ses manifestations ressemblent aux premiers symptômes du diabète. En cas de pré-diabète, un traitement est possible pour éviter ou au moins freiner l’évolution vers le diabète.

Publicité
Publicité

© Istock

Pré-diabète : les 4 grands symptômes

Le pré-diabète se définit par une glycémie à jeun comprise entre 1,05 et 1,26 g/L (valeur confirmée par une seconde analyse de sang, souvent à 1 semaine d’intervalle). Au-dessus, on parle de diabète, le plus courant étant, de loin, le diabète de type 2. Dans certains cas, le pré-diabète déclenche les mêmes symptômes que le diabète. Il s’agit le plus souvent d’une grande fatigue chronique, d’urines plus fréquentes, d’une soif exagérée et d’une faim exacerbée.

Publicité
Pré-diabète : autres symptômes possibles

Parfois, une perte de poids est constatée malgré les copieuses prises alimentaires en cas de pré-diabète. Des troubles visuels et une affection cutanée nommée « acanthosis nigricans » (plaques sombres et épaisses, essentiellement dans les plis cutanés) peuvent aussi être observés dans certains cas. Là encore, tous ces signes sont aussi des symptômes de diabète : au final, seul le dosage sanguin de la glycémie permet de différencier clairement le pré-diabète du diabète. Concernant la prise en charge du pré-diabète, elle repose surtout sur la mise en place de mesures hygiénodiététiques visant à prévenir le diabète. Des médicaments sont parfois aussi utilisés. Ils visent à abaisser la glycémie et sont également employés dans le traitement du diabète.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité