Hypoglycémie : 3 causes possibles

L’hypoglycémie se définit par un taux de glucose dans le sang anormalement bas. Le diabète n’est pas la seule explication. Il faut toujours rechercher la cause d’une hypoglycémie.

Publicité
Publicité

Hypoglycémie : symptômes

De nombreuses personnes ressentent des symptômes pouvant évoquer une hypoglycémie. Il peut s’agir de tremblements, de sueurs intenses, de fourmillements et d’engourdissements ou encore de douleurs abdominales et de troubles de l’équilibre, voire d’un évanouissement. Ils peuvent s’accompagner d’une sensation de faim que l’on appelle la fringale. Lorsque ces manifestations sont fréquentes, il est indispensable de consulter un médecin afin d’en rechercher la cause.

Hypoglycémie et alimentation

Lorsque la cause de l’hypoglycémie est sans rapport avec le diabète, il peut s’agir d’une hypoglycémie réactionnelle. Elle est fréquente chez les personnes qui souffrent d’un ulcère gastroduodénal, mais en l’état actuel des connaissances, on ignore encore bien souvent la cause de cette hypoglycémie. Lorsque l’alimentation est la cause de l’hypoglycémie, les malaises ressentis par le patient surviennent quelques heures après la prise d’un repas, et ils sont plus importants encore s’il a pris des aliments riches en sucre. L’organisme réagit donc anormalement car la sécrétion d’insuline par le pancréas est déréglée. Une personne qui reste longtemps à jeun peut aussi ressentir les symptômes d’une hypoglycémie.

Hypoglycémie et alcool

Publicité

La cause de l’hypoglycémie peut être une consommation excessive d’alcool. En effet, l’alcool a un effet hypoglycémiant, c’est-à-dire qu’il empêche le foie de produire du glucose. Les symptômes sont plus importants encore lorsque le sujet consomme de l’alcool sans avoir mangé.

Hypoglycémie et tumeur du pancréas

Une tumeur maligne du pancréas peut être à l’origine d’une hypoglycémie sévère. Dans ce cas grave, les cellules pancréatiques, dont le rôle est de sécréter l’insuline, sont atteintes. Lorsque la tumeur sécrète de l’insuline, on parle d’insulinome. Une consultation d’urgence s’impose.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité