Diabète et syndrome métabolique : le lien

Le syndrome métabolique est un ensemble de troubles qui augmentent de façon considérable les risques de développer un diabète (notamment un diabète de type 2), ainsi que des pathologies cardiovasculaires avec des risques d’accident vasculaire cérébral (AVC). Mais quel est le lien entre un diabète et le syndrome métabolique ?

Publicité
Publicité

© Istock

Définition du syndrome métabolique

Publicité

On considère qu’est atteint du syndrome métabolique une personne qui présente au moins deux des facteurs suivants : - un taux de triglycérides élevé (supérieur à 150 mg/dL) ; - un taux de bon cholestérol inférieur à 40 mg/dL (ou à 50 mg/dL chez la femme) ; - une hypertension artérielle supérieure à 13/8 ; - une glycémie à jeun supérieure à 5,6 mmol/L (l’équivalent de 100 mg/L) ; - il faut également tenir compte du tour de taille qui, supérieur à 80 cm pour une femme ou à 94 cm pour un homme, définit une obésité abdominale.

Conséquences du syndrome métabolique

Le syndrome métabolique entraîne une résistance de l’organisme à l’insuline (insulinorésistance), l’hormone sécrétée par le pancréas et qui est essentielle à l’absorption cellulaire du sucre présent dans le sang. Cette insulinorésistance peut avoir de graves conséquences sur l’ensemble de l’organisme et, notamment, favoriser l’apparition d’un diabète de type 2. En effet, la résistance à l’insuline force le pancréas à produire toujours plus d’insuline, afin de maintenir un taux de glycémie convenable. A terme, le pancréas finit par s’épuiser, ce qui se traduit par une chronicisation de l’hyperglycémie.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X