Taux de glycémie à jeun : pourquoi le mesure-t-on ?

Taux de glycémie à jeun : pourquoi le mesure-t-on ?©iStock

Pour mesurer le taux de sucre dans le sang, un bilan sanguin est indispensable. Le premier diagnostic est réalisé en laboratoire d'analyses médicales. Si le diabète est confirmé, le patient peut effectuer ce simple contrôle en toute autonomie grâce à un lecteur de glycémie. Habituellement, il est conseillé d'évaluer son taux de glycémie en étant à jeun. Pourquoi cette précaution ?

Publicité
Publicité

Pour quelle raison faut-il surveiller son taux de sucre dans le sang ?

Le sucre est naturellement présent dans le sang et il est, en outre, indispensable au bon fonctionnement de l'organisme. Il ne faut toutefois pas qu'il dépasse un certain seuil critique. Lorsque l'on réalise un bilan sanguin à jeun, le taux de glycémie doit obligatoirement varier entre 0,70 et 1,10 g/litre de sang. On tolère une limite maximale de 1,26 g/litre de sang. Au-delà, le diabète est diagnostiqué positif. Il existe cependant quelques exceptions à la règle. A jeun, le taux de glycémie ne doit pas dépasser 0,80 g/litre de sang pour les bébés de moins d'1 an et 0,92 g/litre de sang pour les femmes enceintes. Après 50 ans, une petite augmentation de 0,10 g/litre de sang tous les 10 ans est acceptée.

Pourquoi est-il préférable de contrôler le taux de glycémie à jeun ?

Publicité

Il est généralement recommandé de faire un bilan glycémique à jeun. La raison est simple : après avoir mangé, l'organisme est pollué par les différents sucres et matières grasses contenus dans les aliments consommés. Réaliser une prise de sang à jeun permet donc d'évaluer de manière précise le taux de glucose naturellement présent dans le sang.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité