Diagnostic du diabète : le test HGPO

Diagnostic du diabète : le test HGPO©iStock

Lorsque l'on attend bébé, il est vivement conseillé de faire le test HGPO afin de voir si le taux de diabète est normal. Généralement redouté par les femmes enceintes, il est en réalité très simple et relativement rapide à réaliser. Si le taux de diabète est dans les normes, la future maman peut continuer de vivre sa grossesse tout à fait normalement. Si en revanche le taux de diabète est trop élevé, elle devra suivre un régime alimentaire adapté.

Publicité
Publicité

Test : HGPO : le diagnostic du diabète gestationnel

Le test HGPO, acronyme d'HyperGlycémie Provoquée par voie Orale, est généralement réalisé au cours du deuxième trimestre. Son but ? Contrôler le taux de sucre dans le sang de la future maman pour s'assurer qu'elle ne présente pas de diabète gestationnel. Bien que facultatif, le test HGPO est vivement recommandé aux femmes enceintes qui présentent des facteurs de risques : antécédents familiaux, surpoids et grossesse après 35 ans principalement.

Publicité

Les différentes étapes du test HGPO

Dans un premier temps, la future maman doit faire une prise de sang en étant à jeun afin de contrôler son taux naturel de glycémie. La deuxième étape consiste à boire une solution très fortement sucrée qui ne contient pas moins de 75 grammes de glucose. Le breuvage sert à voir comment l'organisme gère cet excès de sucre dans le sang. Une heure après, un premier bilan sanguin est réalisé. La future maman devra patienter encore une heure pour la troisième prise de sang. Elle saura alors si elle fait, ou non, du diabète gestationnel.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité