Incontinence urinaire et diabète : le lien

Incontinence urinaire et diabète : le lien©iStock

Le diabète est une pathologie qui influe sur le taux de sucre dans le sang. Ce que l’on sait  moins, en revanche, c’est que cette maladie chronique est susceptible d’entraîner, chez certains patients, des complications fonctionnelles, telles que l’incontinence urinaire.

Publicité
Publicité

Les troubles urinaires chez les diabétiques

Selon les études statistiques menées sur le sujet, les personnes diabétiques souffriraient davantage d’incontinence urinaire que la moyenne. En effet, le diabète sucré est susceptible d’altérer le bon fonctionnement du système nerveux périphérique. Or, c’est lui qui permet à un individu de ressentir le remplissage de sa vessie et, de fait, le besoin de la vidanger. Cette baisse progressive de sensibilité conduit inévitablement à un accroissement du volume mictionnel, ainsi qu’à un risque accru de débordements incontrôlés. Peu à peu, la vessie perd de son pouvoir contractile, ce qui favorise également les vidanges dites "incomplètes".

Publicité

Comment les dépister ?

L’incontinence urinaire chez le diabétique est souvent détectée tardivement, d’une part parce que la perte de la sensibilité du remplissage vésical est asymptomatique, d’autre part parce que l’incontinence urinaire reste taboue et que les patients hésitent à consulter. Or, plus la prise en charge est tardive, plus le problème s’aggrave. Certains signes peuvent toutefois constituer des signaux d’alerte permettant de réagir vite : envies rares d’aller aux toilettes (moins de 4 fois par jour), sensation de vidange incomplète, infections urinaires récurrentes… La réalisation d’un bilan urodynamique permet alors d’établir un diagnostic précis et de mettre en place une stratégie adaptée.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité