Diabète et hypoglycémie : le malaise hypoglycémique

L’hypoglycémie correspond à une chute du taux de sucre dans le sang. Ce taux de glycémie se mesure en mmol/litre de sang.

Publicité
Publicité

© Istock

Qu’est-ce que l’hypoglycémie ?

Publicité

Le terme hypoglycémie désigne l’insuffisance ou la baisse du taux de glucose dans le sang.

Les prodromes – ou symptômes avant-coureurs – d’un malaise hypoglycémique sont :

- la pâleur,

- les sueurs,

- des tremblements incontrôlables,

- les vertiges,

- une sensation de jambes molles ou « jambes en coton »,

- des troubles visuels,

- l’impression de perdre connaissance,

- l’imprécision des gestes,

- les bâillements,

- une fatigue subite,

- des difficultés de concentration.

Le comportement du patient peut soudain sembler curieux à son entourage.

Que faire en cas de malaise hypoglycémique ?

Généralement, tout rentre dans l’ordre dès que le taux de glucose remonte. Mais un malaise hypoglycémique peut aussi mener vers le coma. Un resucrage imminent est nécessaire. Cela consiste à prendre environ 15 g de glucides soit par exemple :

- 1 cuiller à soupe de miel,

- ou 15 cl de jus de fruits,

- ou 3 morceaux de sucre.

Si la personne en hypoglycémie a perdu connaissance, les services d’urgence doivent être contactés par l'entourage.

Pourquoi mesurer son taux de glycémie ?

Vérifier le taux de glycémie dans le sang permet de s’assurer que le système de régulation de la glycémie n’est pas défaillant. Cette mesure s’effectue grâce à une prise de sang. Ce taux est exprimé en millimoles par litre de sang (mmol/L.). On considère qu’il y a hypoglycémie en cas de taux de glycémie < 3,3 mmol/L. Il est important d’identifier la cause de malaises hypoglycémiques lorsqu’ils se produisent fréquemment ou lorsque l’hypoglycémie est sévère. Pour ce faire, une consultation médicale s’impose.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité