Complication du diabète : la néphropathie

Complication du diabète : la néphropathieistock

Qu’il soit ou non insuliné, le diabète comprend de nombreuses complications qui peuvent toucher les nerfs, les artères, le cœur et… les reins. La néphropathie diabétique est l’une d’elles. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cette maladie rénale.

Publicité
Publicité

Rappel sur le diabète

Le diabète se caractérise par la présence de sucres dans les urines (glycosurie) provenant d’un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie). Le taux de sucre dans le sang est régulé par une hormone sécrétée par le pancréas, l’insuline. On distingue le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Le diabète de type 1 est dû à un déficit de la sécrétion d’insuline, alors que le type 2 est dû à une diminution des effets de l’insuline sur l’organisme. Un diabète mal équilibré est responsable sur le long terme de nombreuses complications, dont la néphropathie.

Qu’est-ce que la néphropathie diabétique ?

Publicité

La néphropathie touche près de 50 % des personnes diabétiques. Elle se manifeste par l’apparition de protéines dans les urines (protéinurie) car les reins assurent de plus en plus mal leur fonction de filtre. La néphropathie correspond donc à une destruction progressive et silencieuse de la fonction rénale qui à terme aboutit à une insuffisance rénale pouvant nécessiter une dialyse. Un bilan rénal annuel est indispensable chez toute personne diabétique ainsi que le traitement de toute hypertension artérielle car elle fragilise les reins et accélère le processus de la néphropathie. Lorsque la fonction rénale atteint les 15 %, l’individu doit avoir recours à la dialyse qui va remplacer les reins afin que son sang soit nettoyé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité