Diabète et rando : ça marche !

Publicité

Outre son bénéfice sur la maladie diabétique, la randonnée est l’occasion d’observer comment son diabète réagit à l’effort physique et ainsi à mieux comprendre et en reconnaître les risques. C’est une bonne école pour apprendre à gérer sa maladie surtout quand la randonnée se pratique en groupe.

Publicité

Diabète et rando, ça marche !

La randonnée pour apprendre à maîtriser la maladie ? "C’est essentiel pour un diabétique. Sous un effort long et constant, comme c’est le cas de la randonnée, il peut véritablement observer le comportement de son diabète et mieux apprendre à gérer sa maladie, mieux comprendre et reconnaître les risques . Et aussi, ensemble, ils apprennent des uns et des autres, les astuces pour se re-sucrer, les avancées médicales ou technologiques", explique Marcel Lichtenstein.

Publicité
"La randonnée est aussi un sport qui permet au diabétique de s’aérer la tête, de briser la solitude et l’isolement que certains vivent ", renchérit Michel Piers.

Danielle, diabétique, en est convaincue et l’explique sur le site de "Randonnée & Diabète". "J’ai été menée par le bout du nez par mon diabète jusqu’au jour où, approchant la cinquantaine, je me suis dit : Je vais le gérer et le faire marcher. N’ayant aucun don pour le sport, je ne voyais alors pas du tout ce que, hormis la marche, je pouvais bien faire [...]."

Elle a marché pour la première fois à Vals-les-Bains et elle y a fait la rencontre "d’un couple enthousiaste" qui revenait d’une semaine de randonnée en Ardèche. "D’emblée, les yeux fermés, je me suis inscrite pour une randonnée de cinq jours [...]. Cela fait maintenant cinq ans que je participe activement à Randonnée & diabète."

La richesse du groupe

"Avec de telles maladies, l’avis du médecin et un suivi médical sont nécessaires. Mais à partir de là, tout est possible, précise Michel Piers. Nous sommes même partis avec des groupes de diabétiques faire des randonnées au Népal, au Maroc dans le désert de l’Atlas."

"Depuis vingt ans, cette action, comme beaucoup d’autres, change progressivement l’image du diabétique", s’accordent à dire nos deux interlocuteurs. "Dans le groupe des diabétiques de type I, certains parviendront même à de très hauts niveaux de performances. À l’exemple d’athlètes de haut niveau comme Gary Hall, champion olympique de natation". Mais attention, le certificat médical est obligatoire et le suivi médical est essentiel ! Il s’agit d’abord et avant tout de déterminer le programme de randonnée qui conviendra à chaque diabétique.

L’association "Randonnée & Diabète" est ouverte à tous : diabétique, famille, amis et aussi aux médecins et à tous les autres accompagnants médicaux. Au total, plus de cent soixante personnes participent à ses rassemblements. Diabète et rando, ça marche !

Pour plus d’informations Randonnée et Diabète 20, rue Renard, 94700, Maisons-Alfort. Tél. : 01 48 93 24 73 ou 01 43 57 88 52. Portable : 06 23 24 08 97. Email : randonnee-diabete@free.frLe site de l’association

Fédération française de la randonnée pédestre, Centre d’Information de la Randonnée Pédestre, 14, rue Riquet, 75019, Paris, métro Riquet. Tél. : 01 44 89 93 93. Fax : 01 40 35 85 67. Email : info@ffrp.asso.fr

Toutes les comités et les associations dans la France sur www.ffrandonnee.fr avec, notamment, une nouvelle rubrique sur la santé.

Christel Balsacq

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité