Diabète : le lien entre hémoglobine glycosylée et glycémie

Publicité

Les diabétiques suivis depuis longtemps connaissent bien l'hémoglobine glycosylée. Cette forme particulière de la molécule d'hémoglobine constitue, en effet, un excellent marqueur dans le cadre du suivi de la pathologie diabétique. Voyons pourquoi.

Publicité

Hémoglobine glycosylée, pourquoi est-elle mesurée ?

Egalement appelée hémoglobine glyquée, l'hémoglobine glycosylée constitue la structure moléculaire de l'hémoglobine qui va se fixer au niveau des molécules de glucose lorsque la glycémie sanguine augmente. A ce titre, son dosage régulier permet d'obtenir une image du taux de glycémie d'un patient sur le long terme (2 à 3 mois), contrairement aux mesures de glycémie à jeun ou de glycémie capillaire qui, elles, reflètent un état glycémique instantané.

Hémoglobine glycosylée, quel rôle joue-t-elle ?

Publicité

Pour comprendre la fonction de l'hémoglobine glycosylée, il faut d'abord rappeler ce qu'est le glucose. Ce sucre particulier est l'un des plus gros pourvoyeurs d'énergie de l'organisme et provient, en grande partie, de l'alimentation. Or, le glucose sanguin présente la spécificité de se fixer durablement sur les molécules d'hémoglobine dont la durée de vie moyenne est de 120 jours. On comprend donc facilement que chez les personnes diabétiques qui ont du mal à réguler leur glycémie, le glucose va se fixer massivement sur l'hémoglobine glycosylée. En prescrivant régulièrement son dosage, le médecin endocrinologue dispose ainsi d'informations fiables et plus complètes sur la concentration glycémique globale de son patient. De cette manière, le praticien pourra décider d'affiner ou de modifier le traitement mis en place. C'est aussi un excellent moyen de prévenir les risques de complications liées au diabète.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité