Diabète insipide central : la définition

Le diabète insipide est une pathologie qui affecte les reins, mais qui n’a rien à voir avec le diabète sucré dont souffrent les diabétiques. En effet, le diabète insipide est lié à une atteinte centrale et plus précisément de l’hypothalamus. Mais qu’est-ce que le diabète insipide central ? Quel est son rapport avec l’hypothalamus ?

Publicité
Publicité

Diabète insipide

Dans le diabète insipide, les reins se retrouvent dans l’incapacité de retenir l’eau, de sorte qu’ils éliminent une quantité anormalement élevée de liquides. Ainsi, le diabète insipide se traduit par une soif extrêmement importante avec une incapacité à étancher sa soif. Par ailleurs, les urines seront peu concentrées, mais sécrétées en très grandes quantités. Dans les cas les plus sévères, on atteint fréquemment l’émission de 10 litres d’urine chaque jour.

Origine du diabète insipide : un trouble de l’hypothalamus

Publicité

L’origine du diabète insipide est à chercher au niveau du système endocrinien, celui qui gère les hormones. Le régulateur principal de ce système est l’hypothalamus (et, dans un second temps, l’hypophyse qui stocke les hormones produites par l’hypothalamus). Cette glande, située au niveau du cerveau, est chargée de sécréter, entre autres, l’hormone antidiurétique. Lorsque cette hormone est insuffisamment sécrétée (en général en raison d’un trouble neurologique) ou lorsqu’elle est mal libérée dans le sang, le rein ne reçoit plus les informations qui vont entraîner la rétention des liquides. Le traitement du diabète insipide est donc hormonal (on prescrit de la desmopressine le plus souvent à vie). Toutefois, la sécrétion hypothalamo-hypophysaire peut être normale et l’anomalie peut se situer directement au niveau du rein.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité