Maladies
Publicité

Suicide : la liste noire des entreprises et métiers à risque

Réagissez ! - 18 commentaires
la poste salarie defenestre suicide

france telecom suicide

Publicité

La Poste: une salariée se défenestre du 4e étage

Entreprise française employant plus de 240 000 personnes, La Poste a perdu deux salariés par suicide en un peu plus d'un an.

Rappel des faits: En septembre 2011, une salariée se suicide sur son lieu de travail, au Centre financier de La Poste à Paris (15e arrondissement), en se défenestrant du 4e étage. La CGT souligne alors qu'elle ‘ne cesse de dénoncer les pressions engendrées par les restructurations permanentes décidées à la Poste au nom de la rentabilité financière’. En mars 2010, c’est un homme employé au centre de tri postal de Saint-Etienne du Rouvray (près de Rouen), qui s’est jeté du 4e étage de son immeuble. Dans une lettre laissée à son épouse, il se disait victime de ‘harcèlement’ de la part de sa hiérarchie. Dépressif, il avait tenté de se suicider sur son lieu de travail en juin 2008.

Comment expliquer ces suicides? ‘Se suicider sur son lieu de travail est lourd de sens, ça oriente la réflexion des survivants vers la cause de la souffrance éprouvée par la personne’, explique le Dr Bertrand Gilot, psychiatre. Dans les grandes entreprises comme La Poste, le spécialiste nous explique que ‘les gens se sentent souvent emprisonnés, ils ne s’imaginent pas et ne s'autorisent pas à s'imaginer travailler ailleurs’. Donc ils continuent à porter leur fardeau au quotidien… jusqu’au jour où tout bascule.

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Pour commenter cet article, veuillez vous inscrire ou vous connecter avec votre compte Medisite

18 commentaires

vous n'avez pas mis les

Portrait de Mari974

vous n'avez pas mis les suicides des salariés de Pole Emploi .

Une fois de plus "pas de vagues" ou ignorance ?

Votez pour ce commentaire: 

Bonjour, " les psychiatres

Portrait de BrigitteLZ

 Bonjour,

" les psychiatres font partis des médecins les plus à risque" au niveau de se suicider.

En fait, le psychiatre est un médecin qui normalement souhaite que son patient guérisse.

Mais, dans bien des cas, il se limite à donner une liste de médicament pour non pas guérir la personne mais pour que le symptôme de sa maladie soit moins présents. En tant que médecin, c'est plutôt un renoucement au rôle que l'on attend de lui. Et ses malades qui ne guérissent pas, ou empirent ou deviennent de vrais zombies sous camisole chimique. Beau résultat.

Alors, que lui reste-il comme solution ?

 

Votez pour ce commentaire: 

BrigitteLZ a dit :

Portrait de Angélique7

BrigitteLZ a dit :

 Bonjour,

" les psychiatres font partis des médecins les plus à risque" au niveau de se suicider.

En fait, le psychiatre est un médecin qui normalement souhaite que son patient guérisse.

Mais, dans bien des cas, il se limite à donner une liste de médicament pour non pas guérir la personne mais pour que le symptôme de sa maladie soit moins présents. En tant que médecin, c'est plutôt un renoucement au rôle que l'on attend de lui. Et ses malades qui ne guérissent pas, ou empirent ou deviennent de vrais zombies sous camisole chimique. Beau résultat.

Alors, que lui reste-il comme solution ?

 

J'Bonjour Brigitte LZ, personnellement, j'ai une très bonne solution lorsque les êtres humains ne sont pas ou plus à la hauteur, j'ai cette espérance de croire en dieu dans l'amour bien sûr, dans l'équilibre.

Votez pour ce commentaire: 

Il manque le nombre de

Portrait de CHTIGWADA OranjVoireRouj

Il manque le nombre de suicides à France Télécom Orange en 2010 qui était à... 29, de mémoire. C'est presque la somme des deux années précédentes considérées comme anormalement meurtrières.

Faudrait créer des Dirigeants, des Médecins de prévention(du Travail), des Assistants Sociaux, des Syndicalistes à points, à amendes et à sanctionner par un Tribunal comme pour les automobilistes, à chaque suicide, mutation forcée, violation de la législation en vigueur, pressions psychologiques excessives,à chaque dossier bâclé voire étouffé, à chaque déclaration d'accident du travail négligée, à chaque dossier saboté de travailleur protégé, à chaque bilan social invotable car non renseigné réellement et sérieusement, à toute minute de silence soumise au vote en mémoire d' un collègue, dont la mort a été annoncée la veille,   etc...

Votez pour ce commentaire: 

on ne parle pas de petites

Portrait de pouguy

on ne parle pas de petites entreprises, faut croire que le patron est plus sociable. dans les multinationales ou l'administration le patron ne connait pas ses employés, au final il ne sait rien du tout. il y a qu'a supprimer plus d'emploi, il y aura moins de suicide. c'est vraiment prendre les gens pour des c... et et esclaves. on revient au temps du moyen age, c'est ça le progrès en entreprise.

Votez pour ce commentaire: 

Au sein même des entreprises,

Portrait de Angélique7

Au sein même des entreprises, on revendique l'excellence absolue chez les salariés.

 

Le salarié n'est plus un être humain, mais une machine que l'on vide de sa substance existencielle, afin de le réduire à l'état de zombie, robot ayant le conditionnement absolue, afin de rendre un travail toujours plus excellent, toujours plus parfait, toujours plus rentable dans l'irrespect total de l'individu.

 

Tant et si bien, que l'on se retrouve avec des pressions hors normes, harcèlements sur les salariés qui sont aussi des êtres humains possédants, aussi, des limites...

Mais les entreprises sont actuellement des trous noirs sans fin à la recherche de toujours plus de profits.

 

Selon mon point de vue, il faut se méfier de certaines phylosophies des entreprises en recherchent de profits accrus, dont certaines de ses phylosophies peuvent dériver dans des pratiques sectaires...

 

Certains managements d'entreprises peuvent être à l'origine de certains de ces suicides, car à force de booster les salariés à l'excellence, on finit par les maltraîter ...

 

Certaines techniques qu'ils utilisent peuvent être basées sur la PNL (Programmation Neuro Linguistique) dont les dérivés proviennent de l'hypnose Ericksonienne. Et ceci, dans le cadre du développement personnel au profit de l'entreprise.

Ce sont des outils très pointus, je dirai même, chirurgicaux qui agissent sur la psychée des individus, c'est invisible, dont l'impact peut être vraiment dramatique et agissent sur un réel changement de la personne et se pratique, aussi sans son consentement, c'est-à-dire à ses dépends, car cela rentre dans le cadre et est présenté en tant  que procédés pédagogiques à l'évolution d'un salarié.

 

Il faut se méfier, aussi, de certains stages qui ne sont pas anodins...

 

A partir de ce genre de manipulation mentale, dans certaines entreprises, il n'est pas étonnant de constater des dérives graves et dangereuses pour les salariés qui la subissent.

 

 

De plus, les salariés ont de moins en moins de temps de repos; ils vivent maintenant au travail, au détriment de leur vie personnelle, car ils n'en n'ont plus...

 

Aujourd'hui les salariés perdent de plus en plus leurs droits devant les multinationales et les entreprises en générales.

 

Nous assistons à l'asservissement en masse de l'humanité pour le profit toujours plus avide d'argent...

 

 

Comme dans le film Matrix, les salariés, les être humains ne sont plus que des piles qui fournissent de l'énergie, afin de nourrir ce monstre que devient le système sur lequel fonctionne nos sociétés.

 

 

Il serait temps que nos sociétés révisent leurs copies, afin d'élaborer les actions nécessaires et utiles à des changements bénéfiques dans les secteurs obscurs et malveillants pour le bien de l'humanité et du système dans lequel elle évolue.

 

 

Tenez, je vous donne ce lien pour illustrer et vous informer sur la PNL dans le management des entreprises qui est  tout à fait utilisée couramment  :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Programmation_neuro-linguistique

 

Votez pour ce commentaire: 

Comment se fait-il que cet

Portrait de verjazzy

 Comment se fait-il que cet article ne parle pas du suicide des ensignants , toujours tabou ????

Les profs sont les plus exposés au suicide, 39 pour 100.000 d'après une étude de l’Inserm. Des suicides qui font moins de bruit qu’à France Télécom, d’autant que perdure le cliché du prof heureux, toujours en vacances.

Votez pour ce commentaire: 

On parle beaucoup des

Portrait de Filterman

On parle beaucoup des suicides quand la personne est encore dans l'entreprise, mais jamais du harcèlement qui se poursuit quand les salariés ont quitté l'entreprise, et qui finissent aussi par se suicider. Mais ces suicidés là par harcèlement ne sont pas pris en compte dans les stats, là, cela devient des suicides pour cause familiale, ce qui est totalement faux. Même une fois que le salarié a quitté l'entreprise, la diffamation continue notamment pour l'empêcher de retravailler. C'est la raison pour laquelle aucun gouvernement n'a jamais fait d'enquête pour savoir qui est le chômeur de longue durée, pour déterminer son profil, surtout si l'état est actionnaire dans les groupes en cause. Le Président a dénoncé les fraudeurs sociaux, mais au fait, combien de personne travaillent au noir ou sans être déclaré dans les tribunaux. Autre question, dans le BTP, combien de bâtiment administratif de l'état ont été construit avec des ouvriers non déclarer ? Combien y a-t-il eu de suicide dans le BTP, pour cause de délai intenable ? On comprend mieux pourquoi les politiques ne feront jamais d'enquête sur les raisons du chômage de longue durée qui entraînent des suicides.

Le taux de suicide est donc bien plus important que les chiffres donnés ici.
 

Votez pour ce commentaire: 

Les enseignants aussi hélas !

Portrait de piclune

Les enseignants aussi hélas ! métier à haut risque psychologique, étant pris entre 3 étaux : hiérarchie, élèves, parents qui exigent de nous tjs plus et encore plus, jusqu'à oublier notre propre vie. J'émerge à peine après 2 ans et 1/2 de coupure nécessaire avec l'enseignement. On se moque de nous ! Et si l'on n'a pas une vie affective hyper solide à côté, on s'effondre. Comme ailleurs, il faut dégraisser ; donc, que les plus fragiles partent les premiers, pour les pousser à démissionner avec une indemnité ridicule : voilà le projet d'un gouvernement amoral pour le bon plaisir du néo-ultra-libéralisme pour lequel le fric et le profit compte plus que les vies. Une civilisation en soins palliatifs et en fin de vie... Que la honte soit sur eux ! Qu'ils soient maudits pour tout le mal qu'il font !

Votez pour ce commentaire: 

Salauds de cadres... (pour

Portrait de Free55

Free55

(Commentaire supprimé par l'utilisateur.)

Votez pour ce commentaire: 

Pages