5 astuces pour lutter contre le blues du dimanche soir

Boule au ventre, perte d’appétit, angoisse… Quand le week-end se termine, plus de la moitié des Français ont l'impression de ne pas en avoir profité et se sentent déprimés à l'idée de reprendre le travail. C'est votre cas ? Voici nos solutions pour arrêter de broyer du noir quand vient le dimanche soir.

Publicité

Pourquoi a-t-on le blues le dimanche soir ?

© FotoliaEn 2008, une étude Monster relayée par Femme Actuelle , a montré que 52% des salariés français seraient touchés par le blues du dimanche soir.

Publicité
"La boule au ventre, se sentir triste, ne pas avoir faim, c’est de l’angoisse", explique Armelle Gautier, psychologue. Contrairement à ce que l’on pourrait croire cela ne touche pas forcément les personnes qui ont un problème au travail (ennui, pression, harcèlement), mais surtout les gens trop ou mal organisés.

Pas le temps de se détendre : "Par peur du vide, certains prévoient tout du samedi matin au dimanche soir. Du coup, quand arrive le moment de reprendre le travail, ils s’aperçoivent qu’ils ne sont pas reposés et ils ont l'impression de n'avoir profité de rien", explique la psychologue.
La peur de l’inconnu : "Il y a beaucoup de gens que l’imprévu angoisse. Bien qu’ils se le cachent, ceux-là sont plutôt soulagés quand arrive la fin du week-end car le rythme de travail structure leurs journées… mais la semaine pourrait aussi apporter son lot de surprises", ajoute notre interlocutrice.

Vidéo. La dépression

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité