Publicité

Pagaille hormonale, fatigue, angoisse de l'après-grossesse... La période de la grossesse n'est pas un long fleuve tranquille. Parfois, la dépression pointe même le bout de son nez. Pas facile d'assumer une déprime quand l'entourage s'extasie sur votre ventre rond. Des mesures simples permettent cependant d'éviter la déprime pendant la grossesse.

Publicité

déprime grossesse© Fotolia

Déprime pendant la grossesse : les symptômes

Irritation, anxiété et tristesse sont des signes courants de déprime chez la femme enceinte. Perte de l'appétit, indifférence générale, fatigue et troubles du sommeil peuvent également accompagner ce coup de blues.

Publicité
Quelques mesures simples peuvent vous aider à vous sentir mieux. Attention cependant : si après plusieurs semaines d'effort vos idées sont toujours noires, tournez-vous vers un thérapeute. Il n'y a pas de honte à avoir besoin d'aide, vous voulez simplement prendre soin de vous et de votre futur enfant !

Prendre soin de soi pour éviter la déprime

Avant tout, déculpabilisez : la dépression touche 10 % des femmes enceintes ! Ce coup de blues n'est pas de votre faute et ne signifie pas que vous êtes une mauvaise mère. Achats, préparatifs pour l'après-grossesse et autres sources de stress peuvent attendre. Remettez à plus tard : la priorité, c'est vous ! N'hésitez pas non plus à bouger : yoga, natation... L'exercice influe beaucoup sur le moral. Enfin, extériorisez. Ne repoussez pas votre entourage de peur d'être incomprise : partagez vos craintes avec votre conjoint et vos proches. Vous vous sentirez plus légère et mieux accompagnée !

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité