Une anesthésie est-elle obligatoire pour dévitaliser une dent ?

Publicité

Il est recommandé de consulter son dentiste une fois par an. En effet, mieux vaut traiter d’éventuelles caries avant qu’elles ne deviennent douloureuses. Si une douleur apparaît, il est probable que le nerf soit touché, obligeant à dévitaliser la dent, sous anesthésie locale. Une petite visite chez le dentiste n’est peut-être pas réjouissante, mais ne dit-on pas que mieux vaut prévenir que guérir ?

Publicité

© Fotolia

Que signifie dévitaliser une dent ?

Bien que ce soit une expression que nous entendions souvent, on ne sait pas toujours à quoi correspond la dévitalisation d’une dent. En fait, celle-ci consiste à retirer le nerf de la dent, appelé pulpe. Situé au cœur de la dent, ce nerf est notamment responsable des douleurs que nous pouvons ressentir lorsqu’une dent est cariée ou abîmée. Ainsi, pour dévitaliser la dent, le dentiste creuse un accès jusqu'à la pulpe, puis la retire entièrement. Il faut dévitaliser une dent quand une carie est trop profonde, quand la dent est cassée ou qu’elle nécessite la pose d’une couronne.

Publicité
L’anesthésie dentaire pour dévitaliser la dent : obligatoire ?

La réponse est oui, dans la très grande majorité des cas. En effet, dévitaliser une dent est un acte de chirurgie dentaire douloureux. Le nerf est souvent endommagé et très sensible avant de dévitaliser une dent. Et le fait de le retirer amplifie cette douleur. Cependant, comme tout acte médical, il peut y avoir de rares cas où l’anesthésie ne peut être effectuée, comme une allergie à l’anesthésiant. La décision dépend donc de la responsabilité de votre dentiste.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité