Prothèses dentaires fixes : sont-elles moins chères à l'étranger ?

Chaque année, des dizaines de milliers de Français décident de recevoir des soins dentaires à l’étranger. La principale raison : la pose d’une prothèse dentaire fixe peut être deux voire trois fois moins chère dans des pays comme la Hongrie. Cette nouvelle tendance en vogue est si répandue qu’on parle déjà de tourisme dentaire. 

Publicité
Publicité

La prothèse dentaire fixe, jusqu’à trois fois moins chère hors de l’Hexagone

La Hongrie constitue aujourd’hui un des nouveaux paradis dentaires. Tandis que la pose d’un implant coûte entre 1 000 et 2 000 euros en France, elle peut être jusqu’à trois fois moins chère à Budapest. Des économies non négligeables qui encouragent des milliers de Français à visiter la capitale hongroise pour faire d’une pierre deux coups : découvrir une superbe destination, et s’offrir de belles dents sans se ruiner. Tel est le principe du tourisme dentaire. En outre, les praticiens de Budapest sont généralement formés en Allemagne, et disposent d’un matériel dernier cri.

Publicité
La face cachée des prothèses dentaires fixes low cost

Le tourisme dentaire comporte évidemment plusieurs risques. Dans les pays comme la Hongrie ou l’Espagne, une autre destination de plus en plus prisée par les Français, les faibles coûts ont un prix. Le praticien doit travailler vite pour y trouver son compte. Résultat : il ne respecte parfois pas les délais nécessaires pour la cicatrisation, ce qui augmente le risque de rejet de la prothèse. Il est aussi parfois impossible de connaître l’origine des produits utilisés. Par ailleurs, le suivi postopératoire est beaucoup plus difficile lorsqu’on reçoit des soins dentaires à plusieurs milliers de kilomètres de son domicile.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité