Blanchiment des dents chez le dentiste : quel remboursement ?

Contrairement au détartrage, le blanchiment des dents n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie. Quel est le prix d’un blanchiment des dents ? Quels soins dentaires sont remboursés, et à quel taux ?

Publicité
Publicité

5415434-inline-500x333.jpg© Istock

Le blanchiment des dents, un soin esthétique non remboursable

Les soins dentaires conservateurs et chirurgicaux sont partiellement remboursés par l’Assurance Maladie. En revanche, le blanchiment des dents n’appartient à aucune de ces catégories, car il est considéré comme un soin esthétique. Pour cette raison, il n’est pas remboursé. Pour avoir les dents blanches, il faut sortir son portefeuille et y mettre le prix. Un prix élevé qui varie beaucoup en fonction du spécialiste sollicité et de la technique employée. Une séance chez un chirurgien dentaire peut coûter plus de 300 euros, voire près de 800 euros. Cerise sur le gâteau : plusieurs séances sont souvent nécessaires. Les soins à domicile sont beaucoup plus abordables. Il existe des gels et des dispositifs appelés gouttières qui se placent directement sur les dents (compatibles avec toutes les dentitions). Leur prix est en général inférieur à 100 euros.

Les soins dentaires remboursés à hauteur de 70 %

Les soins dentaires pris en charge par l’Assurance Maladie incluent le traitement des caries, le détartrage, l’extraction de dents, les dévitalisations, le scellement des sillons et les prothèses. Le taux de remboursement est de 70 %. Pour un soin qui coûte 100 euros, 30 euros sont à la charge du patient, qui se verra donc percevoir la partie restante, soit 70 euros.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité