Blanchiment des dents : combien de fois par an ?

Publicité

Qui ne rêve pas d'avoir un sourire éclatant de blancheur ? Mais vous avez beau essayer tous les dentifrices du marché, rien n'y fait. Il existe pourtant des méthodes pour blanchir les dents. Mais que ce soit chez le dentiste, dans un bar à sourire ou chez soi, le recours à ces techniques doit être ponctuel sous peine d'abîmer durablement l'émail de vos dents.

Publicité

© Istock

Comment avoir des dents blanches ?

Le degré de blancheur des dents peut considérablement varier d'un individu à l'autre en fonction de différents critères ; hérédité, habitudes alimentaires… Quand une bonne hygiène dentaire ou un détartrage régulier ne suffisent pas à conserver une teinte acceptable, le blanchiment s'impose comme l'ultime solution. En la matière, il existe plusieurs méthodes de blanchiment des dents. La plus professionnelle, mais également la plus durable, est celle qui est réalisée chez un dentiste. Le principe est simple : éclaircir l'émail par l'application d'un gel à base d'eau oxygénée (peroxyde d'hydrogène). Mais il est également possible d'utiliser des kits de blanchiment à domicile vendus dans le commerce ou encore de se rendre dans un bar à sourire, sorte d'institut de beauté pour les dents.

Publicité
Le blanchiment des dents, à quelle fréquence ?

La blancheur de la dentition étant obtenue par une décoloration, il est évident qu'une utilisation excessive de ces différentes méthodes peut, à terme, altérer considérablement la qualité de l'émail dentaire. Aussi est-il recommandé d'espacer les séances et, surtout, d'informer le dentiste de la date du dernier blanchiment. En détenant cette information, le praticien pourra éventuellement conseiller à son patient d'attendre. Il faut savoir que les effets du blanchiment réalisé chez un dentiste (6 mois à 6 ans en fonction de la technique employée) durent plus longtemps que ceux obtenus dans un bar à sourire (2 mois).

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité