rupture du tendon d'achille

rupture du tendon d'achille
La rupture du tendon d'Achille (ou tendon calcanéen) est un déchirement du tendon qui fait souvent suite à un effort violent et trop intense. La rupture du tendon d'Achille est fréquente chez les adultes sportifs, mais elle peut se produire à n'importe quel âge et à tous les niveaux.
Dossier Santé : rupture du tendon d'achille

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Rupture du tendon d'Achille : les causes

Rupture du tendon d'Achille : les causes

Le tendon d'Achille a beau être très puissant et résistant, il arrive qu'il se rompe, rendant impossible toute station debout ou mouvement de marche. La rupture du tendon d'Achille est une pathologie assez répandue, surtout chez les personnes de 40 ans, pratiquant régulièrement une activité sportive.

Lire l'article
Dossier Santé : Rupture du tendon d'Achille : quelles conséquences sur la façon de marcher ?

Rupture du tendon d'Achille : quelles conséquences sur la façon de marcher ?

La rupture du tendon d'Achille touche une personne sur 5 000 à un moment donné, et en particulier les hommes entre 30 et 50 ans lors d'une activité sportive. Mais après la douleur ressentie et les désagréments du moment, quelles peuvent être les conséquences d'une rupture du tendon d'Achille ?

Lire l'article
Dossier Santé : Rupture du tendon d'Achille : l'opération obligatoire ?

Rupture du tendon d'Achille : l'opération obligatoire ?

Le tendon d'Achille relie l'os du talon aux muscles du mollet, assurant notamment l'amorti des appuis. Épais et résistant, il arrive qu'il soit lésé : un "crac" ressenti à l'arrière de la cheville et la rétractation du mollet sont des indicateurs de la rupture du tendon d'Achille. Et qui dit rupture dit généralement opération. Mais qu'en est-il réellement ?

Lire l'article
Dossier Santé : Rupture partielle du tendon d'Achille : les signes

Rupture partielle du tendon d'Achille : les signes

Si la rupture du tendon d'Achille peut survenir à tout âge, elle touche particulièrement les hommes de 30 à 50 ans. Quels sont les symptômes de cette déchirure et, surtout, peut-on parler de rupture partielle du tendon d'Achille ?

Lire l'article
Publicité

Articles

Le tendon d'Achille relie l'os du talon aux muscles du mollet, assurant notamment l'amorti des appuis. Épais et résistant, il arrive qu'il soit lésé : un "crac" ressenti à l'arrière de la cheville et la rétractation du mollet sont des indicateurs de la rupture du tendon d'Achille. Et qui dit rupture dit généralement opération. Mais qu'en est-il réellement ?

Le tendon d'Achille a beau être très puissant et résistant, il arrive qu'il se rompe, rendant impossible toute station debout ou mouvement de marche. La rupture du tendon d'Achille est une pathologie assez répandue, surtout chez les personnes de 40 ans, pratiquant régulièrement une activité sportive.

Si la rupture du tendon d'Achille peut survenir à tout âge, elle touche particulièrement les hommes de 30 à 50 ans. Quels sont les symptômes de cette déchirure et, surtout, peut-on parler de rupture partielle du tendon d'Achille ?

La rupture du tendon d'Achille touche une personne sur 5 000 à un moment donné, et en particulier les hommes entre 30 et 50 ans lors d'une activité sportive. Mais après la douleur ressentie et les désagréments du moment, quelles peuvent être les conséquences d'une rupture du tendon d'Achille ?