Polype

Polype
Côlon, intestin grêle, col de l'utérus, vessie, rectum : les polypes peuvent envahir différentes muqueuses du corps humain. Des possibles causes aux traitements proposés, notre dossier passe en revue tout ce qu'il faut savoir sur ces tumeurs bénignes.
Dossier Santé : Polype

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Polypes, c'est grave ?

Polypes, c'est grave ?

Côlon, vessie, fosses nasales, utérus... Les polypes peuvent se développer dans de nombreux endroits du corps, surtout passé 50 ans. Etes-vous à risque ? Quels sont les symptômes d'alerte ?  Faut-il craindre un cancer ? Peuvent-ils récidiver ? Réponses de Medisite avec le Dr Jacques Maneval, médecin généraliste.

Lire l'article
Dossier Santé : Cancer du côlon : quels sont les symptômes ?

Cancer du côlon : quels sont les symptômes ?

Le cancer du côlon est le troisième plus fréquent en France, tous sexes confondus. Il se développe souvent en silence et peut être confondu avec des maladies plus courantes. Trouibles du transit, saignement... Voici les signes à ne pas laisser passer !

Lire l'article
Dossier Santé : Les premiers symptômes du cancer de la prostate

Les premiers symptômes du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est un cancer très fréquent puisqu’il touche chaque année plus de 70 000 hommes en France, la moitié étant âgés de plus de 80 ans. Mais quels sont les premiers symptômes du cancer de la prostate, ceux qui peuvent alerter ? En cas de cancer de la prostate, des symptômes caractéristiques finissent-ils par se manifester ? C’est ce que nous allons voir.

Lire l'article
Dossier Santé : Problème de sinus : les causes auxquelles on ne pense pas

Problème de sinus : les causes auxquelles on ne pense pas

Kyste, polypes, cancer... Un nez constamment bouché, qui coule et des maux de têtes incessants peuvent résulter d'autres anomalies qui ne se voient pas. Voici les signes qui doivent alerter sur les conseils de Nathalie Aisenberg, médecin ORL. 

Lire l'article
Dossier Santé : Polype nasal qui saigne : que faire ?

Polype nasal qui saigne : que faire ?

Le polype nasal est une petite excroissance sans gravité qui se développe au niveau de la muqueuse nasale. Initialement bénins, les polypes peuvent néanmoins évoluer et devenir cancéreux. Il arrive également qu’on rencontre un polype nasal qui saigne. On peut donc se poser la question : en cas de polype nasal qui saigne, que faire ? C’est ce que nous allons voir.

Lire l'article
Dossier Santé : Polype nasal : les symptômes

Polype nasal : les symptômes

Un polype est une petite excroissance qui fait son apparition sur une muqueuse. Les polypes intestinaux, par exemple, apparaissent sur la muqueuse intestinale alors que les polypes nasaux se développent à partir de la muqueuse nasale. Mais quels sont, en cas de polypes nasaux, les symptômes à repérer ? C’est ce que nous allons voir.

Lire l'article
Publicité

Articles

Le cancer du côlon est sans symptômes au début de son développement. Il est donc important de se soumettre au dépistage organisé du cancer colorectal. Au cours de cet examen, tout polype de l’intestin est retiré afin qu’il ne dégénère pas en cancer de l’intestin.

Un polype c'est un cancer ? Comment ça se retire ? Est-ce que ça revient ? Quels sont les plus dangereux ? Etes-vous à risque ? Des questions sur les polypes, tout le monde s'en pose mais beaucoup de réponses fausses circulent. Medisite fait le point avec le Dr Richard Haddad sur les 8 choses à savoir absolument dessus. 

Les symptômes du cancer du côlon passent inaperçus pendant les premiers stades de la maladie, raison pour laquelle il est difficile de la dépister à un stade précoce. Le cancer colorectal se manifeste surtout par du sang dans les selles, des troubles digestifs, une sensation d’épuisement et une perte de poids. Il ne doit pas être confondu avec une autre tumeur moins dangereuse : le polype du côlon.

Sang dans les urines et cancer sont parfois liés même si cela n’est pas systématique. Mais alors dans quels cas faut-il s’en préoccuper ? Est-ce qu’un polype à la vessie qui saigne constitue un symptôme suffisant pour évoquer un cancer ?

Une tumeur vésicale peut être un polype à la vessie ou un cancer de la vessie, selon le caractère bénin ou malin de la tumeur. Dans la majorité des cas, l'urologue opte pour une intervention chirurgicale endoscopique, appelée résection transurétrale de vessie (RTUV).

Le polype nasal est une tumeur bénigne qui apparaît dans l’une des fosses nasales. Il est généralement sans gravité, mais peut entraîner une sensation de gêne et des difficultés à respirer. Lorsque les traitements médicaux échouent, l’opération du polype nasal est envisagée. Le laser constitue cependant une bonne alternative à la chirurgie, car il est moins agressif.

Les polypes sont des tumeurs bénignes qui se forment sur les muqueuses. Les polypes du nez sont parfois gênants, mais sont souvent sans gravité. Dans certains cas, ils peuvent cependant être un signe de cancer des sinus.

Le polype nasal est une tumeur bénigne localisée sur la muqueuse des fosses nasales ou des sinus. Il peut toutefois occasionner des désagréments, en particulier en cas de polypose naso-sinusienne, d'où l'intérêt de s'informer sur la conduite à tenir en cas de polype et sur les traitements disponibles.

Le polype nasal entraîne divers désagréments et notamment une obstruction nasale. Sa taille peut en effet varier de quelques millimètres à près d'un centimètre ! Pour dire adieu à ces excroissances indésirables, rien de tel que les traitements du polype nasal naturels.

Les polypes nasaux se caractérisent par des tumeurs bénignes faisant leur apparition sur la muqueuse qui recouvre les fosses nasales ou les sinus. Mesurant de quelques millimètres à 1 centimètre selon le type de polype, ces excroissances peuvent engendrer des désagréments. Mais c'était sans compter sur un traitement naturel du polype nasal très efficace : l'homéopathie.

Le diagnostic d'un polype vésical est souvent une source d'inquiétude pour les patients puisqu'il n'existe pas de véritable distinction entre forme bénigne et pathologie cancéreuse. Mais dans la majorité des cas, le polype doit faire l'objet d'un traitement chirurgical.

Un polype nasal est une excroissance qui se développe au niveau de la muqueuse du nez. C’est souvent les sinus qui sont concernés par les polyposes qui sont de véritables pathologies inflammatoires chroniques (elles sont dans un tiers des cas d’origine allergique) qui touchent environ 1,5 % de la population. En cas de polype nasal au sinus, le traitement chirurgical est parfois nécessaire. Mais comment se déroule l’intervention et quels résultats en attendre ?

Petites excroissances qui se développent dans le nez, les polypes nasaux peuvent parfois obstruer les conduits permettant de respirer, nécessitant alors un traitement approprié. Lorsque cela s'avère nécessaire, l'oto-rhino-laryngologiste (ORL) peut décider de les retirer chirurgicalement afin de diminuer, à terme, les risques de cancer.

Excroissances bénignes, les polypes nasaux se développent au niveau de la muqueuse qui tapisse les sinus et prolifèrent jusque dans la cavité nasale. Dans certains cas, ces petites tumeurs atteignent un tel volume qu'elles obstruent les voies respiratoires. Comment survient un polype nasal ? Comment est-il traité ? Les éléments de réponses dans cet article. 

Se développant au sein de la muqueuse intestinale, les polypes sont des tumeurs de taille variable qui surviennent principalement à partir de 50 ans. Si les tumeurs de petite taille sont généralement bénignes, les plus grosses peuvent devenir cancérigènes. 

Votre gynécologue vous a diagnostiqué un polype utérin ? Cette petite excroissance formée dans la paroi de l'utérus est bénigne et ne risque aucunement d'évoluer vers un cancer. En effet, polype utérin et cancer de l'utérus constituent deux entités totalement distinctes.

Parmi les différentes formes de tumeurs de la vessie existante, les polypes sont les plus bénins. Les polypes de vessie doivent tout de même être pris au sérieux : sans traitement adapté, le risque de dégénération en cancer n'est pas négligeable. Le point dans cet article.

Il existe deux types de tumeurs de la vessie : les tumeurs malignes (cancer) et les tumeurs bénignes (polypes). En cas de polypes de la vessie, l’ablation (ou résection) s’impose. Zoom sur cette intervention qui a pour but de mieux analyser la nature de la lésion afin de choisir le traitement le plus adapté. 

Le polype nasal est une petite excroissance sans gravité qui se développe au niveau de la muqueuse nasale. Initialement bénins, les polypes peuvent néanmoins évoluer et devenir cancéreux. Il arrive également qu’on rencontre un polype nasal qui saigne. On peut donc se poser la question : en cas de polype nasal qui saigne, que faire ? C’est ce que nous allons voir.

Un polype est une petite excroissance qui fait son apparition sur une muqueuse. Les polypes intestinaux, par exemple, apparaissent sur la muqueuse intestinale alors que les polypes nasaux se développent à partir de la muqueuse nasale. Mais quels sont, en cas de polypes nasaux, les symptômes à repérer ? C’est ce que nous allons voir.

Les polypes sont des tumeurs bénignes qui peuvent se former sur différents organes, y compris sur la muqueuse de la vessie. Souvent, ils n’entraînent aucun symptôme et sont détectés par hasard. Ils peuvent cependant causer des troubles de la miction tels qu’une envie fréquente d’uriner et une sensation de brûlure pendant la miction. Les polypes à la vessie sont essentiellement associés au tabac et aux substances toxiques.

Côlon, vessie, fosses nasales, utérus... Les polypes peuvent se développer dans de nombreux endroits du corps, surtout passé 50 ans. Etes-vous à risque ? Quels sont les symptômes d'alerte ?  Faut-il craindre un cancer ? Peuvent-ils récidiver ? Réponses de Medisite avec le Dr Jacques Maneval, médecin généraliste.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X