Parkinson

Parkinson
Tremblements au repos, membres raides, insomnies, troubles du langage et de l'équilibre : la maladie de Parkinson évolue inexorablement vers la perte d'autonomie. Notre dossier spécial Parkinson vous ouvre les portes de cette maladie dégénérative.
Dossier Santé : Parkinson

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Parkinson : les signes qui doivent alerter

Parkinson : les signes qui doivent alerter

La maladie de Parkinson débute une dizaine d'années avant que les premiers troubles moteurs apparaissent et que le diagnostic soit posé. Pendant cette période, certains signes prémonitoires peuvent se manifester. Trouble du transit, du sommeil, douleurs... Voici ceux qui doivent vous alerter !

Lire l'article
Dossier Santé : 10 conseils pour éviter Parkinson !

10 conseils pour éviter Parkinson !

Boire du café, manger des vitamines, prendre de l'Ibuprofène ou faire de l'exercice... Certaines habitudes protègeraient de la maladie de Parkinson, seconde pathologie neuro-dégénérative en France. Conseils. 

Lire l'article
Dossier Santé : La définition du syndrome parkinsonien

La définition du syndrome parkinsonien

La maladie de Parkinson associe trois symptômes principaux qui forment le "syndrome parkinsonien". Pouvoir les reconnaître au plus tôt pour poser le diagnostic de cette pathologie permet d’envisager un traitement aux premiers stades de la pathologie et la mise en place d’astuces pour faciliter la vie du malade.

Lire l'article
Dossier Santé : Maladie de Parkinson : la physiopathologie

Maladie de Parkinson : la physiopathologie

Chaque année, en France, 10 000 nouveaux cas de maladie de Parkinson sont détectés, ce qui porte à environ 175 000 le nombre de cas identifiés. Ainsi, 1 à 2 % des gens âgés de plus de 65 ans et 3,4 % des plus de 75 ans souffrent de Parkinson dans notre pays. Connaître la physiopathologie de la maladie de Parkinson permet à la fois de la dépister au plus tôt et d’améliorer les traitements et médicaments prescrits pour la soulager.

Lire l'article
Publicité

Articles

La maladie de Parkinson est l’une des pathologies neurologiques les plus connues. Induit par une mort prématurée des neurones responsables de la production de dopamine, ce trouble dégénératif se manifeste par des tremblements des mains. Mais pas uniquement…

Si le stress et les émotions intenses peuvent provoquer des tremblements ponctuels, différents médicaments peuvent également les déclencher. 

Une étude publiée dans la revue Science et menée sur plusieurs millions de personnes démontre que la prise du bêta-bloquant Propranolol®  pouvait majorer le risque de maladie de Parkinson.

La revue médicale Prescrire alerte sur la prométhazine un médicament dont les effets graves sur le cerveau ne sont pas mentionnés dans la notice.

Le tremblement des mains peut faire suspecter une atteinte neurologique. Parmi les symptômes de Parkinson, c’est l’une des manifestations les plus visibles de la maladie dans 75 % des cas.

Les troubles du sommeil pourraient favoriser le développement de la maladie de Parkinson. Le Dr Simon Schreiner a annoncé, lors du 3e Congrès de l'European Academy of Neurology, que le sommeil profond pourrait au contraire ralentir la progression de la maladie. 

La maladie de Parkinson est une affection neurodégénérative qui touche principalement les personnes âgées. Provoquant l'altération des cellules cérébrales qui produisent la dopamine, cette pathologie ne fait l'objet d'aucun traitement curatif.

Une enquête réalisée par Medisite et Esanté.fr pour France Parkinson révèle que la maladie de Parkinson est mal connue en France, alors qu'elle touche 25 000 nouvelles personnes chaque année. Parmi les principales méconnaissances, trois symptômes caractéristiques.

Alimentation, acupuncture, sophrologie... Certaines alternatives naturelles aident à mieux vivre avec la maladie de Parkinson. Le Pr Damier, neurologue et vice-président du comité scientifique de France Parkinson, fait le point sur les méthodes qui soulagent certains symptômes.

La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative caractérisée par une dégénérescence des neurones à dopamine au sein de la substance noire du cerveau. Dans la plupart des cas, cette altération survient progressivement et évolue lentement. Mais il existe une forme d'atteinte neurologique beaucoup plus rapide. On parle alors de maladie de Parkinson à évolution rapide.

Décrite en 1932 par le gastro-entérologue Burrill Bernard Crohn, la maladie de Crohn fait partie des maladies inflammatoires chroniques intestinales. Evoluant sous la forme de poussées, cette pathologie affecte le système digestif et provoque d'intenses douleurs abdominales. Mais de quelle prise en charge bénéficie-t-elle ?

Près de la moitié des malades parkinsoniens souffrent de constipation chronique. Si ce trouble du transit intestinal ne constitue pas un symptôme caractéristique, il peut néanmoins mettre sur la piste de la maladie de Parkinson puisqu'il peut survenir très précocement.

Induite par une insuffisance de production de dopamine, la maladie de Parkinson requiert une prise en charge thérapeutique souvent complexe visant à diminuer les troubles moteurs tout en maîtrisant les effets secondaires du traitement. Mais quel fut le tout premier traitement découvert ?
 

Non, les tremblements ne constituent pas nécessairement le premier symptôme de la maladie de Parkinson. Tous les malades ne tremblent pas. Cette maladie neurologique dégénérative chronique se manifeste par d'autres signes cliniques tout aussi probants. Voici lesquels.
 

La maladie de Parkinson est une pathologie neurodégénérative qui peut prendre diverses formes. La définition d’un Parkinson distingue notamment les syndromes parkinsoniens des maladies de Parkinson dites idiopathiques (sans origine connue). Mais sur quels éléments se base-t-on pour traiter un Parkinson ? Comment se fait la définition du traitement à adopter ? 

La maladie de Parkinson débute une fois sur deux avant l’âge de 60 ans. Elle se caractérise par la disparition de certaines cellules nerveuses qui ont pour vocation de sécréter un neurotransmetteur, la dopamine. Présentation des premiers symptômes révélateurs avec le Pr Philippe Damier, neurologue au CHU de Nantes.

En règle générale, la maladie de parkinson évolue lentement et progressivement sur de très nombreuses années. Cependant, dans des cas plus rares, cette maladie neurodégénérative progresse nettement plus vite. Le point sur les signes de Parkinson d'évolution rapide ! 

La maladie de Parkinson est une pathologie neurodégénérative détruisant certaines cellules nerveuses, les neurones dopaminergiques, localisées dans le cerveau. Si elle se déclare généralement après 50 ans, elle peut parfois se déclencher nettement plus tôt… Face à la maladie de Parkinson, les traitements varient d'ailleurs souvent en fonction de l'âge du malade : toutes les informations dans cet article. 

Pathologie neurodégénérative, la maladie de Parkinson se caractérise par la destruction progressive des neurones dopaminergiques contenus dans la substance noire du cerveau. Cette dégénérescence se manifeste, entre autres, par trois symptômes moteurs principaux : l'akinésie, les tremblements et l'hypertonie. Touchant principalement des sujets âgés avec une prévalence chez les hommes, cette affection chronique évolue-t-elle de la même manière chez l'homme que chez la femme ? 

Tremblements, muscles rigides, pertes de mémoire, difficultés à parler et à avaler, dépression : plusieurs symptômes se cachent derrière la maladie de Parkinson. Nous avons tous entendu parler de cette maladie, mais saurions-nous vraiment la définir ? Premier élément clef de la définition de la maladie de Parkinson : il s’agit d’une affection neurodégénérative. Autrement dit, elle est provoquée par la destruction progressive des neurones. Explications.

La maladie de Parkinson est incurable. La prise en charge consiste à apaiser les symptômes et à améliorer la qualité de vie du patient. En moyenne, les personnes atteintes survivent entre 10 et 15 ans après la confirmation du diagnostic. Zoom sur l’évolution de la maladie de Parkinson si aucun traitement n’est proposé.

Une femme de 42 ans souffre d'effets secondaires suite à son traitement contre la maladie de Parkinson qui lui déclenche jusqu à cinq orgasmes par jour.

La maladie de Parkinson est neurodégénérative : les neurones produisant la dopamine qui stimule notamment les centres du mouvement sont progressivement détruits. Si l'on ne sait pas encore guérir la maladie, il existe plusieurs traitements pour soulager ses symptômes. Le point avec le Dr Gilles Caplain, gériatre à l'hôpital Georges Clémenceau de Champcueil.

Certains médicaments peuvent être la cause de vos troubles du sommeil. Medisite fait le point sur ceux qu'il faut surveiller pour dormir comme un bébé.