méningite

méningite
"Une méningite est une inflammation des méninges, les membranes qui enveloppent le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Selon qu'elle est causée par un virus ou une bactérie la méningite est soit bénigne soit beaucoup plus grave.
Dossier Santé : méningite

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Qu'est-ce qu'une méningite bactérienne ?

Qu'est-ce qu'une méningite bactérienne ?

La méningite bactérienne est une maladie grave, contagieuse, parfois mortelle qui est due à l’infection des méninges par des bactéries (enveloppes qui entourent et protègent le cerveau). Malgré les campagnes de vaccination, elle peut apparaître aussi bien chez l’adulte, l'adolescent, l'enfant, le bébé et le nourrisson.

Lire l'article
Dossier Santé : Qu'est-ce qu'une méningite virale ?

Qu'est-ce qu'une méningite virale ?

Bien que considérée comme étant moins grave qu'une méningite bactérienne, la méningite virale est toutefois fréquente et il n'existe pas de vaccin. Elle se caractérise par l'inflammation des méninges (membranes protectrices du cerveau et du système nerveux central) et par une hypersécrétion de liquide céphalo-rachidien.

Lire l'article
Dossier Santé : Méningite foudroyante du bébé : comment l'éviter ?

Méningite foudroyante du bébé : comment l'éviter ?

Contrairement à la méningite virale, généralement bénigne, la méningite foudroyante de bébé peut mettre sa vie en péril si elle n'est pas traitée rapidement. Il existe également quelques mesures préventives à mettre en place pour limiter les risques de méningite foudroyante.

Lire l'article
Dossier Santé : Fièvre et maux de têtes : est-ce la grippe ou la méningite ?

Fièvre et maux de têtes : est-ce la grippe ou la méningite ?

Le docteur Gérald Kierzek nous explique comment reconnaître la grippe et la méningite.

Lire l'article
Publicité

Articles

Il existe de nombreuses formes de méningites, la plupart du temps d'origine bactérienne ou virale. Celles-ci provoquent systématiquement de la fièvre. Il existe une forme très rare de méningite sans fièvre, d'origine parasitaire, que l'on appelle la méningite à éosinophiles.

La méningite constitue une infection à méningocoque des plus redoutables pour la santé des enfants. C’est la raison pour laquelle l’Etat a décidé de rendre obligatoire le vaccin contre le méningocoque de sérogroupe C.

Une fillette de deux ans est décédée vendredi 26 janvier 2018 à Evreux en Normandie des suites d'une méningite bactérienne foudroyante. L'Agence régionale de santé met en place une procédure sanitaire d'urgence rapporte France Bleu.

L'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté annonce à l'AFP un nouveau cas de méningite foudroyante mortelle, un an après que trois autres cas se soient déjà produits dans ce secteur dont deux ont été mortels également. Un traitement préventif a été proposé aux proches de la victime.

La méningite virale est une pathologie qui est le plus souvent bénigne, comparativement aux méningites bactériennes, beaucoup plus graves. Il faut donc être capable de savoir distinguer les symptômes des méningites virales afin de les différencier de ceux associés à la pathologie d’origine bactérienne. Peut-on simplement estimer qu’une méningite sans fièvre est une méningite virale ?

Si la fièvre et le mal de tête sont des réactions plutôt banales de l'organisme à différents facteurs, il faut savoir qu'ils peuvent aussi être les symptômes d'une pathologie grave et potentiellement mortelle : la méningite.

La méningite virale est une inflammation de l'enveloppe du cerveau due à un virus. Contrairement à la méningite bactérienne, elle est bénigne dans la grande majorité des cas. Les agents pathogènes les plus fréquents sont des entérovirus fréquemment rencontrés dans la population. La contagion de la méningite virale est-elle possible ?

Il n’existe pas un, mais plusieurs types de méningites. L’une d’entre elles, sûrement la plus rare (100 cas par an dans le monde chaque année), est la méningite à éosinophiles qui a pour particularité d’être une méningite sans fièvre. Alors quelles sont ses caractéristiques et quels sont les symptômes de cette méningite sans fièvre ?

Les méninges constituent l'enveloppe externe du cerveau et de la moelle épinière. Elles peuvent être l'objet d'infections virales relativement bénignes. Mais lorsque ce sont des bactéries qui en sont à l'origine, les symptômes peuvent être beaucoup plus graves.

Les méningites constituent une terminologie médicale au sein de laquelle sont regroupées les différentes infections des méninges. Si les méningites d'origine virale sont généralement bénignes, les méningites bactériennes sont, elles, beaucoup plus redoutables et constituent une véritable urgence vitale.

La méningite peut être soit virale (le plus souvent), soit due à une infection bactérienne. Les méningites bactériennes sont causées par diverses bactéries, et sont beaucoup plus graves que les formes virales. Mais quels sont leurs symptômes ? Comment peut-on développer une méningite bactérienne, et quelles sont les bactéries responsables ?

Le vaccin contre la méningite est utilisé pour lutter préventivement contre le pneumocoque. Ce vaccin est généralement administré chez les nourrissons, en association avec d’autres vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, etc. Mais peut-on réaliser le vaccin contre la méningite quand on est adulte ? Par ailleurs, les traitements de la méningite dont on dispose sont-ils efficaces ?

Contrairement à la méningite virale, la méningite bactérienne est une maladie grave. Les vaccins contre la méningite bactérienne ne sont pas obligatoires. Ils sont recommandés à l'âge de 12 mois, mais un rattrapage est possible chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes.

La méningite est une pathologie grave, on le sait. Mais on ignore souvent quelles sont ses séquelles. Notamment, on ne sait que trop peu qu'une de ses séquelles les plus sévères est l'amputation. Mais tous les types de méningite ne font pas encourir les mêmes risques.

La méningite virale correspond à l'inflammation des méninges par un virus. Cette infection aux dépens de l'enveloppe protectrice du cerveau (méninges) est heureusement moins grave que la méningite bactérienne. Cependant, elle reste inquiétante pour les parents, et des examens sont prescrits au moindre doute sur la cause de la méningite. Quels sont les risques de la méningite virale chez l'enfant ?

Contrairement à la méningite virale, généralement bénigne, la méningite foudroyante de bébé peut mettre sa vie en péril si elle n'est pas traitée rapidement. Il existe également quelques mesures préventives à mettre en place pour limiter les risques de méningite foudroyante.

La méningite virale est une infection de l'enveloppe du cerveau (les méninges) par un virus. En général, ces méningites ne posent pas de problèmes et disparaissent d'elles-mêmes. Cependant, certaines peuvent présenter de graves complications. D'où viennent ces infections du système nerveux central ?

Des symptômes communs sont révélateurs de la méningite chez le bébé, que celle-ci soit virale et bénigne, ou bactérienne et nécessitant une prise en charge urgente. Les nourrissons et les jeunes enfants sont particulièrement exposés à cette infection redoutée par les parents.

Il existe plusieurs sortes de méningites puisqu’elles peuvent être bactériennes, virales ou être dues à diverses substances pathogènes. Il existe également des méningites foudroyantes qui sont très graves et qui peuvent même être mortelles.

Comme leur nom l’indique, les méningites bactériennes sont des inflammations (-ite) de méninges, provoquées par une infection bactérienne. Mais quelle est, en cas de méningite bactérienne, la définition exacte de la maladie ? Quels sont les symptômes des méningites bactériennes ?

Une méningite est une inflammation (-ite) des méninges, ces membranes qui enveloppent et protègent le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Généralement d’origine infectieuse, on retrouve des méningites virales, des méningites bactériennes ou celles dues à des champignons. Les méningites bactériennes sont souvent causées par la bactérie Neisseria meningitides dont il existe 12 sérogroupes. Étudions donc les méningites C : leur définition, leurs symptômes et leur traitement.

Les calendriers de vaccination évoluent régulièrement pour s’adapter aux risques présentés par certaines maladies. Parmi les différents vaccins qu’il existe, le vaccin contre la méningite ne figure toujours pas parmi les vaccins obligatoires.

La méningite bactérienne est une maladie grave, contagieuse, parfois mortelle qui est due à l’infection des méninges par des bactéries (enveloppes qui entourent et protègent le cerveau). Malgré les campagnes de vaccination, elle peut apparaître aussi bien chez l’adulte, l'adolescent, l'enfant, le bébé et le nourrisson.

Bien que considérée comme étant moins grave qu'une méningite bactérienne, la méningite virale est toutefois fréquente et il n'existe pas de vaccin. Elle se caractérise par l'inflammation des méninges (membranes protectrices du cerveau et du système nerveux central) et par une hypersécrétion de liquide céphalo-rachidien.

Vous souffrez de violents maux de tête ? L'exposition à la lumière vous gêne ? Vous avez mal à la nuque ? La raideur de la nuque est un des symptômes de la méningite. Mais qu'est-ce que la méningite ? Cet article vous livre les principales informations concernant cette affection neurologique.

La méningite correspond à une inflammation des méninges, c'est-à-dire des membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière. Si cette pathologie est principalement causée par un virus, elle devient beaucoup plus grave lorsqu'elle est d'origine bactérienne. Dans les cas les plus graves, elle peut s'avérer mortelle. On parle de méningite foudroyante.

La méningite à méningocoque, ou méningococcémie, correspond à une inflammation des méninges provoquée par une bactérie de type méningocoque. Or, la méningite d'origine bactérienne constitue la forme la plus grave de la maladie.

Un pharmacien originaire de Nancy est décédé d'une méningite de type C, seulement quelques heures après être arrivé à l'hôpital.

La méningite correspond à l'inflammation des membranes enveloppant le système nerveux central appelées "méninges". Si les méningites virales sont le plus souvent bénignes, celles d'origine bactérienne, plus rares, peuvent entraîner le décès en quelques heures. Medisite vous donne les symptômes d'alerte.