Infarctus

Infarctus
Les infarctus effraient, car ils surviennent souvent sans crier gare et peuvent entraîner des séquelles irréversibles. De l'infarctus cérébral à celui du myocarde, notre dossier passe en revue tous les types d'infarctus et les façons de les prévenir.
Dossier Santé : Infarctus

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Comment reconnaître un infarctus ?

Comment reconnaître un infarctus ?

Vous avez du cholestérol, des soucis cardiaques ? Soyons clairs, vous présentez des risques d’infarctus... Mais sauriez-vous reconnaître ses premiers signes ?

Lire l'article
Dossier Santé : Infarctus : les symptômes que les femmes ignorent

Infarctus : les symptômes que les femmes ignorent

Essoufflement, fatigue, maux d’estomac… Les symptômes de l’infarctus chez la femme ne sont pas les mêmes que chez l’homme. Moins bruyants, moins douloureux, voire parfois inexistants, ils entraînent un diagnostic tardif et dans 55% des cas une issue fatale.

Lire l'article
Dossier Santé : Infarctus : les 7 aliments à éviter

Infarctus : les 7 aliments à éviter

En évitant ou en limitant certains aliments, vous pouvez réduire significativement votre risque d'infarctus. La liste.

Lire l'article
Dossier Santé : 3 signes de l'infarctus à ne pas négliger

3 signes de l'infarctus à ne pas négliger

En France, près de 120 000 personnes sont chaque année victimes d’un infarctus du myocarde, et sur ces 120 000 personnes, 8 400 meurent avant même de parvenir à l’hôpital, faisant de cet accident cardiaque la toute première cause de décès en France. Un infarctus du myocarde est une urgence vitale, il faut savoir en reconnaître les symptômes pour agir vite et sauver des vies.

Lire l'article
Publicité

Articles

Certains signes avant-coureurs d’une crise cardiaque diffèrent selon le sexe de la personne. Il est donc important de connaître chaque symptôme d’une crise cardiaque afin de réagir avant qu’il ne soit trop tard.

On parle plus souvent d’infarctus pour le cœur mais le cerveau peut aussi en être victime. Il s’agit même de la forme la plus répandue d’AVC (Accident Vasculaire Cérébral)… Un traitement d’urgence limite les complications : en présence de symptômes d’infarctus cérébral, appelez le SAMU (15).

Les femmes ayant eu une crise cardiaque seraient plus sujettes à décéder dans l'année qui suit l'infarctus, que les hommes avec les mêmes antécédents.

Une étude révèle qu'en ajoutant des épices dans vos habitudes alimentaires, vous pourriez réduire votre consommation de sel ainsi que vos risques de crise cardiaque et d'AVC.

Le cholestérol, s'il est présent en trop grande quantité dans le sang, est un facteur de risque de développer des maladies cardiovasculaires. Quelles sont les conséquences du cholestérol sur notre organisme ?

Des chercheurs suisses viennent de définir à partir de quelle taille le risque de développer un caillot sanguin dans le coeur est majoré de 62%.

La prescription de statines est courante chez les patients ayant eu un accident vasculaire cérébral. Mais, étant donné les controverses liées à son utilisation, des scientifiques ont voulu se pencher sur son efficacité. 

L'obésité fait partie des principales causes de crises cardiaques. Elle doit donc pousser à être particulièrement vigilant aux symptômes d'infarctus chez la femme.

Curieusement, les symptômes de l’infarctus chez les femmes ne sont pas aussi faciles à reconnaître que chez les hommes. S’il est vrai que la plupart des patients se plaignent d’une douleur au cœur, les autres signes cliniques peuvent induire en erreur les propres médecins.

Les personnes qui ont une couleur de peau noire auraient plus de risque de mourir d'une première crise cardiaque que les personnes blanches, dénonce une étude récente publiée sur American Heart Association. 

L’infarctus du myocarde, plus communément qualifié de crise cardiaque, est l’un des accidents cardiovasculaires les plus fréquents en France. Mais à quoi est-il dû ? L’athérosclérose est-elle le seul facteur favorisant ?

Un chercheur américain explique avoir découvert un moyen de prévenir les crises cardiaques sans effets secondaires sévères.

L'essoufflement et les nausées font partie des symptômes de la crise cardiaque. Découvrez comment détecter et prendre en charge l'infarctus du myocarde, une maladie du cœur qui peut avoir des conséquences fatales.

L'infarctus du myocarde, ou crise cardiaque, est une affection cardio-vasculaire grave provoquée par l'obstruction d'une artère coronaire. Il se manifeste par plusieurs symptômes, notamment une douleur intense au niveau de la poitrine. Cela dit, hormis l'infarctus, il existe d'autres troubles et maladies susceptibles de provoquer une douleur dans la poitrine.

On parle d'hypertension artérielle lorsque les niveaux de pression sanguine dans les artères sont supérieurs aux valeurs de référence : 90 mmHg (pression artérielle diastolique) et 140 mmHg (pression artérielle systolique). L'hypertension doit être prise en charge, car elle peut entraîner un infarctus du myocarde, une affection du cœur plus connue sous le nom de crise cardiaque.

Selon une étude de l'Université de Washington (États-Unis), le miel pourrait avoir des propriétés bienfaisantes pour réduire la formation de plaques de graisses qui bouchent les artères et augmentent le risque d'infarctus. 

Les expressions "crise cardiaque" et "arrêt cardiaque" sont souvent confondues à tort. Il faut reconnaître que l’erreur est aisée, l’arrêt cardiaque pouvant faire suite aux symptômes de la crise cardiaque…

Ce médicament, même s’il favorise la production de lait, ne devrait pas être utilisé chez les femmes allaitantes. Il entraîne en effet un risque élevé d’arythmie et de crise cardiaque. Explications.

Lors du congrès annuel de l'Association de Cardiologie Européenne un médecin révèle les résultats de ses travaux alertant sur le fait que les cheveux grisonnants pourraient annoncer un risque de problème cardiaque plus élevé.

S’adonner à certaines tâches ménagères pourrait éviter la rechute aux patients victimes de problèmes cardiovasculaires, selon le nouveau guide de l’American Heart Association.

Selon une étude publiée dans le British Journal of Clinical Pharmacology, deux médicaments anticoagulants augmenteraient le risque de crise cardiaque plus que les autres et méritent une surveillance. 

Outre les douleurs thoraciques, la crise cardiaque peut être annoncée par différents signes, dont le diagnostic pourrait aider à faire baisser le taux de mortalité, selon une étude américaine et britannique.

L'infarctus du myocarde, qui entraîne une crise cardiaque, est une atteinte extrêmement grave sur laquelle il faut pouvoir intervenir rapidement sous peine de décès. Mais il existe des symptômes de l'infarctus du myocarde qui font leur apparition bien avant et qui doivent alerter et permettre de réagir rapidement avant qu'il ne soit trop tard. Lesquels ? Combien de temps avant la survenue de la crise cardiaque proprement dite ? Réponses !

Pour faire face à l’obstruction d’une artère coronaire, le corps peut mettre en place un système D qui aide le cœur à être correctement alimenté en oxygène. Des chercheurs américains et britanniques cherchent à mettre en place une technique non invasive pour stimuler ce phénomène et lutter contre les crises cardiaques et l’angine de poitrine. 

Certains médicaments disponibles sans ordonnance contre les affections respiratoires sont soupçonnés d’augmenter le risque de troubles cardiaques. Découvrez quelles sont ces substances.

Une crise cardiaque est possible à tout âge, mais, en moyenne, elle apparaît plus tardivement chez les femmes : aux alentours de 75 ans contre 65 pour les hommes. Plus les symptômes de la crise cardiaque sont rapidement identifiés, plus les chances de survie sont élevées…

On entend beaucoup parler du cholestérol et de la nécessité de maintenir les taux de cholestérol dans des proportions raisonnables pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Mais qu'est-ce que le cholestérol LDL ou HDL ? Quel est le rapport entre accidents vasculaires cérébraux (AVC) et cholestérol ?

Les 3 symptômes de l'infarctus chez la femme.

L’infarctus du myocarde ne se manifeste pas de la même façon chez les hommes que chez les femmes : ces dernières ne ressentent généralement pas de douleur dans la poitrine. Quels signes doivent alerter les femmes ? 

Un geste du quotidien permet de protéger le coeur.

Un geste que vous faites tous les jours dans votre salle de bain pourrait vous protéger des risques d’attaques cardiaques. Découvrez lequel !

L'infarctus cérébral lacunaire désigne un petit infarctus d'une petite artère située dans la tête. Ce type d'infarctus représente près d'un quart des accidents vasculaires cérébraux. Ce type d'infarctus touche particulièrement les sujets hypertendus. Une prévention et une prise en charge précoces de l'hypertension sont donc essentielles.

Pages