fractures

fractures
On parle de fracture en cas de rupture d'un os ou d'un cartilage dur. On distingue les fractures par choc direct, les fractures par choc indirect et les fractures pathologiques. Ces dernières surviennent sur des os fragilisés par une lésion.
Dossier Santé : fractures

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Fracture et ostéoporose : 3 conseils

Fracture et ostéoporose : 3 conseils

Prédominante chez les personnes de plus de 65 ans, l'ostéoporose est une pathologie qui se caractérise par une perte progressive de la densité osseuse. Fragilisés, les os présentent un risque accru de fracture secondaire à l'ostéoporose. Mais il existe des moyens de prévention efficaces pour lutter contre ce phénomène.

Lire l'article
Dossier Santé : Ostéoporose : attention à la fracture de fatigue

Ostéoporose : attention à la fracture de fatigue

Cela peut sembler étonnant mais les fractures peuvent survenir sans le moindre choc ! C'est notamment vrai en cas d'ostéoporose : fragilisés, les os sont prédisposés aux fractures de fatigue… Toutes les informations sur les fractures de l'ostéoporose dans cet article.

Lire l'article
Dossier Santé : 7 conseils pour éviter une fracture du poignet

7 conseils pour éviter une fracture du poignet

Les fractures du poignet sont fréquentes à partir de 50 ans puisque les os deviennent plus fragiles. Mais il est difficile de s'en remettre facilement et elles occasionnent d'importantes douleurs. Voici les 7 conseils de Medisite pour les éviter.

Lire l'article
Publicité

Articles

Fracture, rupture, déchirure... Ces traumatismes du vagin ou du pénis peuvent arriver pendant ou à la suite d’un rapport sexuel. Quels sont les symptômes de ces accidents et comment réagir lorsqu’ils surviennent ? Medisite fait le point avec les explications du docteur Roger Dupuy, sexologue et gynécologue.

La cheville est l’une des articulations les plus sollicitées du corps humain. Composée de ligaments, de tendons et de structures osseuses, la cheville est parfois le siège de douleurs. Entorse, arthrose, fracture… Le point sur ces trois atteintes possibles de la cheville.

Après avoir comparé plusieurs types de traitements des scientifiques ont noté un risque particulièrement élevé de fractures chez les patients sous antidépresseurs et antidouleurs atteints de polyarthrite rhumatoïde.

Ostéoporose, fractures, arthrose... Les os sont un patrimoine fragile car une fois touché il est difficile à rénover. Les aliments que vous ne mangez pas assez, les boissons qui les abîment, les gestes dangereux... le Dr Marcelli, rhumatologue au CHU de Caen pointe les erreurs à éviter.

La douleur au poignet peut avoir diverses origines : fracture, entorse, tendinite, syndrome du canal carpien, mais aussi plus rarement, arthrose. Quels sont les symptômes de cette dernière ? Comment la soigner ?

Une étude publiée dans la revue médicale Medical Journal of Bone and Mineral Research  révèle que les fractures vertébrales mal diagnostiquées sont souvent à l'origine de problèmes de dos.

Le tibia et le pied sont particulièrement concernés par les fractures de fatigue. Généralement difficiles à diagnostiquer, elles se traduisent notamment par une douleur progressive de plus en plus intense et par un œdème bleu situé à l'endroit du choc. Pour soulager une fracture de fatigue au pied, le traitement est relativement simple : du repos, essentiellement !

La fracture du col du fémur est loin d’être anodine, notamment parce que son temps de consolidation est long. L’alitement prolongé peut entraîner des complications plus ou moins sévères, surtout chez les personnes âgées.  

On entend régulièrement parler de l'opération du col du fémur chez les personnes âgées suite à un accident redouté : la fracture du fémur. Mais à quoi est-elle liée et surtout, à partir de quel âge les risques deviennent-ils plus élevés ?

Les cancers des os primitifs sont rares. Il s’agit le plus souvent d’un cancer des os secondaire, c’est-à-dire d’une métastase. Mais les douleurs osseuses qui accompagnent un cancer des os sont-elles caractéristiques ? Peut-on parvenir à reconnaître cette douleur et à la différencier d’une fracture, par exemple ?

Si vous souffrez d'une douleur au-dessus du pied après une activité sportive, il est possible que vous souffriez d'une fracture de fatigue du pied. Comment reconnaître une fracture de fatigue du pied et comment la traiter ?

L’ostéoporose entraîne une fragilisation progressive des os. Les symptômes d’ostéoporose sont souvent longs à apparaître : bien souvent, c’est une fracture du poignet survenant dans des conditions "anormales" qui tire la sonnette d’alarme chez la femme ménopausée…

La fracture du col du fémur est une des complications majeures de l’ostéoporose dont souffrent de nombreuses femmes ménopausées. Le traitement de l’ostéoporose est donc un enjeu essentiel, d’autant qu’en cas de fracture du col du fémur, seul un tiers des personnes hospitalisées s’en sortent indemnes (un autre tiers reste hospitalisé au long cours tandis que le dernier tiers décède). Mais quelle est, en temps normal, la durée d’hospitalisation suite à une fracture du col du fémur ?

Le traitement de l’ostéoporose consiste avant toute chose à prévenir l’apparition de fractures. Lorsque ce risque est particulièrement élevé, on prescrit très fréquemment des biphosphonates. Ces médicaments, plutôt efficaces pour diminuer le risque de fractures dues à l’ostéoporose, doivent cependant être pris avec précaution pour éviter d’importantes complications osseuses.

Ces médicaments, souvent prescrits contre les troubles du sommeil, pourraient doubler le risque de fracture de la hanche chez les personnes de plus de 65 ans. Explications.

L’ostéoporose résulte du processus naturel conduisant à une perte de densité osseuse à partir de 65 ans environ. Mais chez certaines personnes, cette atteinte peut fragiliser considérablement leur squelette et accroître le risque de fracture. Quel est le traitement de l’ostéoporose ?

L’ostéoporose désigne le processus qui conduit naturellement au vieillissement des os. Mais chez certaines personnes, la densité osseuse subit de telles pertes que le risque de fracture devient majeur.

Les cancers des os primitifs (qui font leur apparition directement dans les os, c’est-à-dire qui ne sont pas des métastases) sont des cancers relativement rares. Ce n’est, en revanche, pas le cas des cancers des os secondaires (métastases osseuses). Il est donc capital de connaître les symptômes des cancers des os et de savoir si les fractures, notamment les fractures spontanées, peuvent en faire partie.

Sur le long terme, les anti-inflammatoires stéroïdiens baisseraient la densité osseuse et augmenteraient le risque de fractures selon une étude australienne.

La fracture du col du fémur est la fracture fémorale la plus courante. Une opération du col du fémur est le seul traitement possible. Le plus souvent, chez les personnes âgées, l'opération proposée est la mise en place d'une prothèse. Mais qu'en est-il de l'ostéosynthèse par plaque ?

La diaphyse fémorale est la partie longue de l'os du fémur qui se trouve dans la cuisse. Les principales fractures fémorales se situent vers le col du fémur, la partie la plus fragile de l'os, vers le bassin. La fracture du fémur se situe rarement sur la diaphyse. Quel traitement envisager en cas de fémur cassé ?

Une fracture du fémur est extrêmement douloureuse. Le fémur étant un os très résistant, seul un choc violent peut provoquer une fracture. Le traitement de la fracture du col du fémur se décidera selon le type de fracture, sa localisation, l'âge du patient... Zoom sur la solution chirurgicale.

L’ostéoporose est une pathologie osseuse bénigne, mais qui se caractérise par une déminéralisation osseuse et donc une diminution de la résistance osseuse, ce qui se traduit par un risque augmenté de fractures. Par ailleurs, sa fréquence au sein de la population ne cesse d’augmenter. Il est donc essentiel de déterminer l’ostéoporose fracturaire, c’est-à-dire de savoir anticiper le plus tôt possible les risques que courent les patients de présenter des fractures d’origine ostéoporotique.

L’ostéoporose est une pathologie qu’il est important de diagnostiquer puisqu’elle est responsable d’une augmentation du risque de fractures. Pour la détecter, on utilise la densitométrie osseuse (ou ostéodensitométrie), qui permet de déterminer la densité minérale osseuse (ou DMO). Grâce à cet examen d’imagerie médicale, il est possible de connaître le stade de la maladie et de mettre en place le traitement de l’ostéoporose qui s’impose.

L’ostéoporose est une pathologie qui se traduit par une fragilisation osseuse. Naturellement, l’os étant plus fragile, il est plus susceptible de se fracturer. Mais où se localisent essentiellement les fractures d’ostéoporose ? Les tassements vertébraux, qui sont des fractures ostéoporotiques classiques, sont-elles suffisantes pour permettre de poser le diagnostic ? Focus sur les fractures de l’ostéoporose dans cet article.

L’ostéoporose se traduit par une déminéralisation osseuse. Lorsqu’elle est particulièrement importante (lorsqu’il y a au moins deux fractures de vertèbres), il est indispensable de mettre toutes les chances de son côté pour limiter son aggravation. Alors, quel est le traitement d’une ostéoporose sévère ? L’alimentation peut-elle jouer un rôle en cas d’ostéoporose sévère ? Par ailleurs, le thé vert est-il un aliment à privilégier ? Découvrez les réponses dans cet article.

L’ostéoporose est une pathologie qu’il est possible de traiter classiquement avec des médicaments (voire chirurgicalement en cas de fracture) qui doivent néanmoins nécessairement s’accompagner d’une hygiène alimentaire équilibrée. En effet, alimentation et ostéoporose sont intimement liées, et pour traiter efficacement cette dernière, il est essentiel de se nourrir de la façon la plus saine possible.

L’ostéoporose est une pathologie osseuse qui se caractérise par une diminution de la masse osseuse ainsi que de la minéralisation des os. Elle est due à une détérioration de la structure interne du tissu osseux (os spongieux), ce qui se traduit par des os plus fragiles et donc un risque de fractures augmenté. Mais qu’est-ce qu’un os spongieux au juste, et quel est le lien avec l’ostéoporose ?

La fracture du fémur d’une personne âgée est fréquente suite à une chute. L’opération du col du fémur est, dans ce cas, systématiquement nécessaire pour pouvoir guérir. En revanche, en cas de fracture de la diaphyse fémorale (c’est-à-dire de la partie centrale de l’os), il est rare qu’une opération soit pratiquée. De fait, les temps de récupération et de consolidation diffèrent d’un cas à l’autre.

La pose d’une prothèse fémorale est désormais une opération de plus en plus courante puisque, chaque année, 150 0000 personnes sont concernées en France. Ces prothèses de hanche sont nécessaires en cas de fracture du fémur et notamment du col du fémur ou d’arthrose évoluée, et donc principalement chez les personnes âgées. Mais quand faut-il poser une prothèse de hanche ?

Pages