drogue et dépendance

drogue et dépendance
Drogue et dépendance entretiennent le cercle vicieux de l'addiction. Connaître les méfaits d'une substance, sans pouvoir en diminuer la consommation, caractérise la dépendance aux drogues. Tabac, alcool, héroïne, cannabis, cocaïne : les drogues sont nombreuses et les dépendances insidieuses.
Dossier Santé : drogue et dépendance

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Drogue : les symptômes de la dépendance physique

Drogue : les symptômes de la dépendance physique

La dépendance aux drogues peut être psychique : en consommer aide à se sentir mieux. Cependant, de nombreuses substances entraînent un deuxième type de dépendance qui complique le sevrage. Caractérisée par de nombreux symptômes, il s’agit de la dépendance physique qui mène à un véritable état de manque.

Lire l'article
Dossier Santé : Spasmophilie et alcool : le lien

Spasmophilie et alcool : le lien

Impossible à classer, difficile à décrire, la spasmophilie est un syndrome qui se manifeste par des crises parfois appelées "crises d'angoisse" ou "attaques de panique". Le tableau clinique de cette pathologie est vaste et les causes responsables des crises n'ont pas clairement été identifiées. Chez certains patients, il semblerait qu'il existe un lien entre la consommation d'alcool et les crises de spasmophilie.

Lire l'article
Publicité

Articles

La drogue est une substance addictive qui peut être d’origine naturelle ou synthétique. Elle a pour particularité d’entraîner une dépendance physique et/ou psychologique qui tend à la rendre indispensable pour son consommateur. Mais quand peut-on véritablement parler de toxicomanie ? Et quelle est la définition de la toxicomanie ?

L’opium est une substance qui appartient à la famille des narcotiques. Cette drogue est extraite du liquide blanc laiteux issu du pavot (coquelicot). Séché, ce liquide forme un produit caoutchouteux ou une poudre brune qui est généralement consommée mélangée à du tabac mais qui peut aussi être injectée ou ingérée. Mais quels sont au juste les effets de l’opium ?

Le cannabis est une drogue qui entraîne une très forte dépendance. La désintoxication du cannabis est donc un processus long et souvent difficile pour les gros consommateurs. Ainsi, il est parfois nécessaire de passer par des centres de désintoxication qui sont spécialisés et qui peuvent apporter une aide précieuse aux toxicomanes qui le souhaitent.

Il est fortement déconseillé de consommer de la drogue durant la grossesse, cela pouvant avoir des répercussions plus ou moins graves sur la santé du nouveau-né. Mais que faire quand on en a consommé avant de savoir qu'on était enceinte ?

Trop souvent, les drogues engendrent une dépendance qui peut rapidement devenir problématique. Une nouvelle tendance, née aux Etats-Unis, divise les spécialistes à ce sujet : la drogue numérique. Mais de quoi s'agit-il exactement ?

Plus communément qualifiés de coupe-faim, les médicaments anorexigènes sont des inhibiteurs de l’appétit à base d’amphétamines. Préconisée dans le cadre de certains régimes alimentaires, l’administration de ces substances chimiques doit faire l’objet d’une surveillance médicale attentive.

La dépendance aux drogues peut être psychique : en consommer aide à se sentir mieux. Cependant, de nombreuses substances entraînent un deuxième type de dépendance qui complique le sevrage. Caractérisée par de nombreux symptômes, il s’agit de la dépendance physique qui mène à un véritable état de manque.

De nombreux paramètres jouent sur l’installation d’une dépendance à une drogue. La substance en elle-même, la personne qui la consomme, la fréquence de consommation… Si la dépendance n’est pas un processus immédiat, différents types de consommation peuvent mener à la toxicomanie à plus ou moins long terme.

Oui, l’addiction au shopping existe vraiment, selon une nouvelle étude scientifique. Ses auteurs ont même élaboré un questionnaire en sept points pour révéler une dépendance éventuelle. Faites le test.

Depuis plus de 20 ans, Marine Le Pen aime passer du temps au restaurant parisien L'Aventure, celui-ci rendu célèbre par les parties libertines de DSK. Interrogé par l'Opinion, la patronne du FN l'assure : qu'il s'agisse de drogues, d'alcool ou de libertinage, elle n'a rien à cacher.

Victime d’un cancer de l’estomac et du péritoine, Jean-Luc Delarue est décédé le 24 août 2012 à l’âge de 48 ans. Après des années d’addiction, le présentateur a mené un combat courageux de 8 mois contre la maladie. A l'occasion d'un documentaire qui lui est dédié, sa mère à pris la parole. Une première depuis 3 ans.

L'autopsie du responsable de l'attentat de Sousse (Tunisie) pointe du doigt le captagon, une drogue à laquelle les combattants de Daesh seraient soumis afin de booster leurs capacités et les désinhiber.

Surprise pour les urgentistes d'un hôpital du Val d'Oise qui ont retrouvé 50 "olives" de drogue dans le côlon d'un patient hôspitalisé pour des maux de ventre.

Pour suivre la mode de l'époque, le chanteur Julien Clerc a pris de la cocaine. Sa voix en a fait les frais, comme il le raconte aux magazines VSD et Paris Match.

La soeur de Manuel Valls, Giovanna, se confie sur ses batailles dans son livre Accrochée à la vie et raconte ses relations avec son frère.

Votre conjoint a tout le temps envie de faire l'amour ? Il ne pense qu'à ça ? Est-ce normal ou pathologique ? Medisite fait le point sur les signes de la vraie dépendance sexuelle.

Une assistante maternelle de Besançon a été placée en garde à vue vendredi 22 novembre pour avoir drogué trois enfants qu'elle gardait.

Les poètes ne s’y sont pas trompés et la science le confirme : notre première drogue, la plus naturelle et la plus innée, c’est l’amour, avec son pouvoir bénéfique et ses effets toxiques. Pour le meilleur et pour le pire. Preuves dans "L’amour est une drogue douce... en général" du Pr Michel Raynaud.

Les poètes ne s’y sont pas trompés et la science le confirme : notre première drogue, la plus naturelle et la plus innée, c’est l’amour, avec son pouvoir bénéfique et ses effets toxiques. Pour le meilleur et pour le pire.

Pages