Cancer du rein

Cancer du rein
Le cancer du rein est assez rare et touche principalement les personnes âgées de plus de 60 ans. Caractérisé par la présence de sang dans les urines et des douleurs lombaires, il peut être traité avec succès s’il est pris en charge suffisamment tôt. Notre dossier Cancer du rein vous explique pourquoi.
Dossier Santé : Cancer du rein

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Cancer du rein : les signes d'une maladie silencieuse

Cancer du rein : les signes d'une maladie silencieuse

Le cancer du rein est une maladie silencieuse découverte très souvent par hasard lors d'une échographie abdominale. En France, 10 000 personnes sont touchées chaque année, dont deux fois plus d'hommes que de femmes. Les signes, avec le Dr Bernard Escudier, président de l'Association pour la recherche sur les tumeurs du rein.

Lire l'article
Dossier Santé : Reins : les signes qui doivent alerter

Reins : les signes qui doivent alerter

On peut souffrir d’un dysfonctionnement rénal sans le savoir. Fatigue, besoin d’uriner plus souvent, perte d’appétit… Voici les signes qui doivent vous alerter… pour agir au plus vite !

Lire l'article
Dossier Santé : Mise en garde sur des médicaments qui abîment les reins

Mise en garde sur des médicaments qui abîment les reins

Des chercheurs américains alertent les consommateurs sur un des types de médicaments les plus prescrits et un risque de fonction rénale altérée avec le temps.

Lire l'article
Publicité

Articles

Le cancer du rein représente 3 % des cancers. Il touche plus souvent les hommes que les femmes et apparaît généralement après 50 ans. Il est souvent silencieux au début car il a suffisamment de place pour se développer dans la loge rénale.

Tout comme pour les autres cancers, on distingue plusieurs stades d’évolution du cancer du col de l’utérus. Le stade 3 n’est pas le plus grave, mais il révèle que le cancer est présent depuis un certain temps…

Avec les envies fréquentes d’uriner et la sensation de brûlure pendant la miction, la présence de sang dans l’urine est l’un des principaux symptômes du cancer de la vessie. Les hématuries révèlent généralement une anomalie au niveau des reins, de la vessie, de l’urètre ou de l’uretère. La cause responsable est peut-être l’une de celles-ci, si vous constatez des caillots de sang dans vos urines.

Le cancer des glandes surrénales est un cancer relativement rare. Mais comment le détecter ? Quels sont ses symptômes ?  Est-ce qu’une douleur au rein droit peut, par exemple, être révélatrice d’un cancer surrénalien ?

Le cancer du rein reste relativement rare puisqu’il ne représente que 3 % des cancers diagnostiqués en France. Lorsqu’elle est détectée précocement, cette maladie des reins présente un pronostic favorable.

Parfois, avoir mal dans le bas du dos peut être un signe de cancer. C'est souvent le cas chez les personnes victimes d'un cancer du rein, une tumeur maligne qui n'entraîne généralement aucun symptôme particulier jusqu'à ce qu'elle ait atteint un stade avancé.

Des aliments sans saveur, une perte de plaisir en mangeant… Ces signes apparemment sans gravité peuvent cacher un cancer de l’œsophage. La modification du goût peut également être provoquée par d’autres troubles plus ou moins graves qui ne concernent pas l’œsophage. Si cette altération persiste plusieurs jours et s’accompagne d’autres symptômes, consultez votre médecin afin de rechercher la cause responsable.

Le cancer du rein est un cancer qui représente près de 3 % des cancers. Ce cancer est souvent révélé fortuitement à l’occasion d’une échographie ou d'une radiographie, car les symptômes du cancer du rein passent souvent inaperçus. Sa prise en charge bénéficie néanmoins de traitements efficaces. Zoom sur le cancer du rein, un cancer encore peu connu.

L'œdème aux jambes (on parle aussi de rétention d'eau) est généralement un symptôme qui, avec d'autres, traduit une pathologie. Mais quelles maladies peuvent entraîner un gonflement des jambes ? L'œdème des jambes peut-il constituer un signe de cancer du rein ?

Le cancer du cœur est une pathologie tellement rare que peu de personnes savent qu’il existe. La raison de sa rareté réside dans le fait que les cellules cardiaques ne se divisent pas et, donc, que les cellules malignes ne peuvent s’y multiplier. Seules les cellules du péricarde peuvent être soumises à la formation d’une tumeur.

Une maladie des reins peut entraîner une cascade de complications. Et pour cause, les reins jouent plusieurs fonctions vitales : ils filtrent le sang, éliminent les déchets, régulent la quantité d’eau (équilibre hydrique) et de sels minéraux (sodium, potassium) dans l’organisme. Une maladie des reins, quelle qu’elle soit, nécessite une prise en charge rapide et personnalisée.

Le diagnostic du cancer du rein est souvent fortuit : une tumeur peut être révélée au cours d’un examen de routine tel qu’une imagerie médicale. Des symptômes ou l’identification d’une métastase peuvent aussi mener au diagnostic. De découverte tardive, ces formes avancées et métastasées du cancer du rein sont donc fréquentes. Quels sont les symptômes qui peuvent évoquer cette pathologie lourde ?

Le cancer du rein fait partie des cancers qui évoluent lentement. Comme beaucoup d’autres, il n’est découvert que tardivement ou de façon fortuite à l’occasion d’un examen réalisé pour un autre motif. Mais quels sont, au juste, les symptômes d’un cancer du rein ? Par ailleurs, quel est, en cas de cancer du rein, le pronostic à attendre ? Et en cas de cancer du rein, l'espérance de vie est-elle bonne ?

Si le cancer du rein se développe souvent insidieusement au sein de l'organe, il n'en demeure pas moins que certains symptômes peuvent constituer de véritables signaux d'alerte devant conduire à une consultation médicale. Lesquels ?

Les métastases pulmonaires sont des cancers disséminés relativement fréquents. En effet, de très nombreux cancers entraînent un cancer secondaire au niveau du poumon, que les cellules se soient propagées par voie sanguine ou lymphatique ou directement parce qu’elles se trouvent à proximité des poumons. Quels sont, en cas de métastases pulmonaires, les signes cliniques à repérer ? C’est ce que nous allons voir.

En France, le cancer du rein est assez rare puisqu’il représente moins de 2% des cancers chez les adultes. Il survient en général après 50 ans et touche plus les hommes que les femmes. Il entraîne une série de complications qui peuvent orienter le diagnostic du médecin. Le mal de dos figure parmi les nombreux symptômes du cancer du rein.

Des scientifiques américains ont mis en évidence la présence de bactéries contenues dans certains flocons d'avoine pouvant favoriser le cancer du rein.

cancer des os

Les cancers des os sont pour la plupart des patients des métastases, c’est-à-dire des tumeurs secondaires qui se sont formées sur un os à la suite d’une autre tumeur située sur un autre organe comme la prostate, le rein, le poumon ou le sein. En général, la tumeur osseuse siège au niveau du bassin ou de la colonne vertébrale. Les symptômes du cancer de l’os en phase terminale peuvent varier légèrement selon l’emplacement de la tumeur.

Le cancer du rein est une maladie silencieuse découverte très souvent par hasard lors d'une échographie abdominale. En France, 10 000 personnes sont touchées chaque année, dont deux fois plus d'hommes que de femmes. Les signes, avec le Dr Bernard Escudier, président de l'Association pour la recherche sur les tumeurs du rein.

Sournois, le cancer frappe au moment où on ne l'attend pas ! Il se manifeste par des signes, notamment chez la femme, qui passent trop souvent inaperçus. Fatigue, infections urinaires, hématomes... Sachez les reconnaître pour consulter à temps. Avec le Dr Françoise May-Levin, cancérologue conseil à la Ligue contre le cancer.

Certains symptômes peu connus peuvent être des indicateurs d’un cancer chez les hommes. Douleur, grosseur, fièvre… Voici les signes qui doivent alerter !

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X