Cancer du côlon

Cancer du côlon
Le cancer du côlon est une tumeur maligne. Il peut être héréditaire, lié à l’âge ou provoqué par une maladie telle que le syndrome de Lynch. Notre dossier Cancer du côlon vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette forme de cancer.
Dossier Santé : Cancer du côlon

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : 13 idées reçues sur le cancer du côlon

13 idées reçues sur le cancer du côlon

Polype = cancer, le cancer du côlon n'est pas héréditaire, la coloscopie fait mal… Les idées reçues ne manquent pas sur le cancer du côlon si redouté et pourtant méconnu. Le Dr Jacques Etienne, gastroentérologue fait le tri pour Medisite dans ces mythes bien ancrés dans les esprits.

Lire l'article
Dossier Santé : Cancer du côlon : quels sont les signes ?

Cancer du côlon : quels sont les signes ?

Le cancer du côlon est l'un des cancers les plus fréquents en France. Lorsque ses symptômes apparaissent, ils sont souvent vagues et peuvent être confondus avec des maladies plus courantes. Les signes à ne pas laisser passer !

Lire l'article

Cancer colorectal : les traitements

On peut guérir du cancer colorectal. S’il est pris en charge tôt, les chances sont même de 90% ! Quels sont les traitements mis en place? Medisite fait le point avec le Pr Pierre Michel, chef du service Hépato-gastro-entérologie de l'hôpital Charles Nicolle (Rouen).

Lire l'article
Dossier Santé : Les aliments anticancer du côlon

Les aliments anticancer du côlon

Plus de 360 000 nouveaux cas de cancer du côlon sont diagnostiqués chaque année en France. Grâce à l'alimentation, on peut réduire ses risques de 40% ! Medisite vous livre la liste des aliments miracle !

Lire l'article
Publicité

Articles

Les symptômes du cancer du côlon passent inaperçus pendant les premiers stades de la maladie, raison pour laquelle il est difficile de la dépister à un stade précoce. Le cancer colorectal se manifeste surtout par du sang dans les selles, des troubles digestifs, une sensation d’épuisement et une perte de poids. Il ne doit pas être confondu avec une autre tumeur moins dangereuse : le polype du côlon.

Sang dans les selles, perte d’appétit : des symptômes de cancer du côlon ? Pas forcément : ils peuvent aussi être liés à une autre maladie courante du côlon… Par précaution, il est conseillé de consulter au moindre doute.

Un polype de l’intestin peut évoluer en cancer colorectal. Ce dernier ne doit pas être confondu avec le cancer de l’anus. Certains symptômes doivent alerter.

On parle d’adénopathie lorsqu’on observe l’augmentation du volume d’un ou de plusieurs ganglions. Toutes les adénopathies ne traduisent pas un cancer, mais si elles possèdent certaines caractéristiques, il peut bel et bien s’agir d’une tumeur. On parle également d’adénocarcinome pour désigner un cancer d’une glande ou de certaines muqueuses.

Le péritoine est une fine membrane qui recouvre les organes de l'abdomen. Il permet de faciliter le glissement des organes entre eux principalement au moment de la digestion. Lorsque des cellules cancéreuses se développent sur cette membrane, on parle de cancer du péritoine ou de carcinose péritonéale.

Les chercheurs de Dartmouth ont constaté que les personnes ayant à la fois des polypes dentelés et des adénomes peuvent présenter un risque plus élevé de cancer colorectal que les personnes présentant uniquement des adénomes.

Des chercheurs américains révèlent qu'un type de pommes de terre de couleur violette auraient la capacité de réduire le risque de cancer du côlon sans faire de régime particulier.

Un nouveau rapport de l'American Institute for Cancer Research (AICR) montre que la consommation de plusieurs aliments permet de réduire le risque de développer un cancer colorectal.

La douleur osseuse est le principal symptôme du cancer des os primitif (ostéosarcome) ou secondaire (métastase). Cette forme de cancer est associée à un mal de dos lorsque la tumeur siège au niveau de la colonne vertébrale. Le diagnostic précoce est fondamental pour garantir le succès du traitement mis en place. Il repose essentiellement sur les examens d’imagerie médicale.

Le cancer du côlon ou cancer colorectal touchent autant les hommes que les femmes. Il est le troisième cancer le plus fréquent. Les avancées diagnostiques et thérapeutiques permettent aujourd’hui un meilleur taux de survie. Quelle est la différence entre polype et cancer du côlon ?

Le cancer de l’intestin, et plus précisément de l’intestin grêle, est un cancer digestif relativement rare, contrairement au cancer colorectal qui, quant à lui, se hisse parmi les pathologies cancéreuses les plus fréquentes. Comment le détecter précocement ? Quel pronostic présente-t-il ?

Sous l’appellation "intestin" se cachent plusieurs structures anatomiques distinctes. Il y a l’intestin grêle, le côlon, l’iléon, le duodénum ou encore le rectum. L’ensemble de ces organes peut être le siège d’un développement tumoral. Le point sur les cancers de l’intestin et du côlon.

Le cancer du pancréas reste un cancer aussi grave que rare (2 % des cancers soit 10 000 cas chaque année). Comme de nombreux cancers, il reste longtemps asymptomatique, mais étant donné sa sévérité (il entraîne souvent la mort), il est important de pouvoir le diagnostiquer rapidement. Alors douleur du dos et cancer du pancréas sont-ils liés ? Est-ce qu’en cas de mal au haut du dos on peut suspecter un cancer pancréatique et quel est le lien ?

La coloscopie est un examen médical consistant à examiner la muqueuse (paroi interne) du côlon. Souvent utilisée en tant que test de cancer du côlon, la coloscopie est un examen de référence qui peut être inquiétant pour certaines personnes. Alors faut-il suivre un régime avant une coloscopie ? Combien de temps dure l’examen ? Faisons le point.

Des chercheurs dévoilent les trois recommandations à mettre en place en plus des traitements classiques pour améliorer la survie en cas de cancer du côlon. Découvrez quelles sont ces consignes.

Le cancer du péritoine est le plus souvent un cancer secondaire (il s’agit d’une métastase provenant d’un autre cancer) qui est assez peu connu. Alors, en cas de cancer du péritoine, à quelle évolution s’attendre ? Quelles sont les chances de guérison de ce type de cancer ?

Le cancer du péritoine est un cancer grave mais qui reste rare. Rappelons que le péritoine est la membrane qui entoure et enveloppe les viscères et les organes abdominaux (foie, rate, intestins, estomac, etc.). Ces cancers sont rarement des cancers primitifs. Ils sont donc souvent découverts à un stade avancé. Mais comment se pose le diagnostic de cancer du péritoine ?

Le cancer de l’intestin grêle reste un cancer assez rare (1 % de tous les cancers), qui concerne un peu plus d’hommes que de femmes. Mais comment détecter un cancer des intestins ? Les symptômes sont-ils manifestes ? Focus sur le cancer des intestins.

Le côlon et le rectum sont deux parties distinctes du système digestif. On parle souvent de "cancer colorectal", et pourtant, si le cancer touche le côlon ou le rectum, les symptômes et les traitements peuvent différer. Le côlon constitue la majeure partie du gros intestin. Le rectum constitue la fin du côlon, le reliant à l'anus. Comment distingue-t-on le cancer du côlon et le cancer du rectum ? Quels en sont les symptômes ?

Le cancer de l’ovaire est l’un des cancers gynécologiques les plus fréquents. Lorsqu’il est pris en charge à un stade précoce, les chances de guérison sont importantes. À un stade plus avancé, les risques de métastases au péritoine ou à d’autres organes augmentent.

Prendre des antibiotiques pendant une longue durée à l’âge adulte jouerait un rôle dans le développement de polypes intestinaux, des excroissances qui peuvent devenir cancéreuses. Explications.

Cancer et métastase sont des termes redoutés et souvent associés. On parle de métastase ou de cancer secondaire lorsque les cellules cancéreuses d’une tumeur maligne migrent à travers le sang vers d’autres organes ou d’autres structures de l’organisme comme les os ou les ganglions. Chez les personnes qui développent un cancer du poumon primitif, le risque de métastase existe et le foie est un des organes les plus menacés.

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique qui atteint partiellement le tube digestif, tout comme la rectocolite hémorragique. En France, 1 personne sur 1 000 est concernée. La maladie de Crohn se manifeste généralement entre 20 et 40 ans. Elle touche majoritairement les femmes et nécessite généralement de pratiquer une intervention chirurgicale après plusieurs années. Zoom sur cette maladie invalidante et douloureuse. 

Une étude menée par l'association France Côlon dans le cadre de la prévention contre le cancer colorectal révèle quels sont les 2 signes qui poussent le plus les patients à consulter et permettent le diagnostic de la maladie.

Les cellules cancéreuses peuvent s’échapper du côlon ou du rectum et se disséminer ailleurs. Environ 50 % des cancers du côlon entraînent des métastases. Explications avec le Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de nombreux ouvrages santé.

Le cancer du côlon est un des cancers les plus fréquents. Ce type de cancer touche la partie basse du côlon et touche préférentiellement les hommes de plus de 50 ans. Un dépistage régulier est d'ailleurs proposé à la population depuis plusieurs années. Mais où en sont les traitements du cancer du côlon ?

Le côlon est un organe qui appartient au système digestif humain. Il intervient dans le phénomène de la digestion, en provoquant l'assimilation de certaines substances qui n'ont pas été absorbées par l'intestin grêle tel que la vitamine K, les fibres alimentaires ou l'eau résiduelle. C'est au niveau du côlon que se forment les matières fécales. Le cancer du côlon est une des affections qui touche cette partie de l'organisme. Quels sont les signes annonciateurs du cancer du côlon ?

Le péritoine est une membrane de l’abdomen qui contient les organes et facilite leurs mouvements les uns par rapport aux autres. Ses deux feuillets forment ce qu’on appelle la cavité péritonéale. Cette membrane particulière peut être le siège de cancers. Certains symptômes sont révélateurs du cancer du péritoine.

Le dépistage du cancer précoce est d'une importance capitale. Si besoin, il favorise en effet la réussite du traitement puisque la prise en charge médicale débute dès la confirmation du diagnostic. Gros plan sur le dépistage du cancer du poumon.

Les symptômes du cancer du côlon sont nombreux et peuvent se présenter sous la forme de troubles digestifs banals ou plus typiques. Alors quels sont-ils et comment agir lorsque le cancer du côlon semble nous toucher de plein fouet ?

Pages