Cancer du cerveau

Cancer du cerveau
Les tumeurs cérébrales peuvent être primitives ou secondaires à la migration de cellules cancéreuses (cancers métastatiques). Elles peuvent affecter aussi bien les enfants que les adultes. Retrouvez dans notre dossier Cancer du cerveau tout ce que vous devez savoir sur les causes, les symptômes et les traitements proposés.
Dossier Santé : Cancer du cerveau

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Tumeur au cerveau : les signes qui doivent alerter

Tumeur au cerveau : les signes qui doivent alerter

Maux de tête, nausées, troubles de la vue, désorientation... Les symptômes d’une tumeur au cerveau sont nombreux et dépendent de la région du cerveau touchée. Medisite vous explique comment les identifier avec l’expertise du Dr Julien Geffrelot, oncologue.

Lire l'article
Dossier Santé : Tumeur au cerveau : Pourquoi les hommes sont les plus touchés ?

Tumeur au cerveau : Pourquoi les hommes sont les plus touchés ?

Selon une étude américaine, les hommes sont plus touchés par le cancer du cerveau parce que l'organisme masculin manque d'une protéine indispensable.

Lire l'article
Dossier Santé : Maladie du sang : qu'est-ce que la leucémie ?

Maladie du sang : qu'est-ce que la leucémie ?

La leucémie est un cancer hématologique (qui affecte les cellules sanguines), c'est-à-dire que les cellules qui fabriquent les éléments du sang vont proliférer et se multiplier de façon incontrôlée et anormale. Qu’est-ce qui caractérise la leucémie ainsi que d’autres maladies du sang telles que les lymphomes et les myélomes ?

Lire l'article
Dossier Santé : Tumeur au cerveau : est-elle bénigne ou inopérable ?

Tumeur au cerveau : est-elle bénigne ou inopérable ?

En France, environ 6 000 tumeurs cérébrales sont détectées chaque année. A part le cerveau, la tumeur peut se développer sur différentes parties du système nerveux central comme les méninges, le cervelet et le tronc cérébral. Les symptômes et le succès du traitement dépendent de la nature de la tumeur (bénigne ou maligne) et de son emplacement. Grâce aux avancées de la science, il est aujourd’hui possible de retirer des tumeurs inopérables il y a quelques années.

Lire l'article
Publicité

Articles

Le ginkgo biloba est une plante intéressante à plusieurs titres. On connaît ses propriétés pour réduire le stress et favoriser la circulation sanguine au niveau du cerveau (utile pour la mémoire et contre les troubles liés à l’âge). Pour autant, peut-on utiliser le ginkgo biloba contre le cancer ?

Constitué par des milliards de cellules, le cerveau peut être le siège du développement de tumeurs dites "primitives" ou "secondaires" à une autre pathologie cancéreuse. Quels sont les symptômes occasionnés par une tumeur au cerveau ?

Les tumeurs malignes au cerveau rassemblent une dizaine de cancers qui se développent au sein de l’encéphale. Celles-ci font l’objet d’une classification spécifique dont le stade d’évolution constitue l’un des critères. 

Le cancer cérébral se développe au sein des cellules de l’encéphale. De par sa localisation, la tumeur au cerveau est difficile à traiter sans occasionner de graves dommages. Peut-on prévenir l’apparition de cette pathologie ?

Si les tumeurs au cerveau ne font pas partie des pathologies cancéreuses les plus fréquentes chez l’adulte, elles représentent, en revanche, le type de tumeur le plus souvent diagnostiqué chez l’enfant. Quels sont les symptômes de la tumeur au cerveau ?

Les maux de tête et les crises d'épilepsie sont les symptômes les plus fréquemment rapportés par les personnes atteintes d'une tumeur du cerveau. En quelques années, les techniques chirurgicales qui permettent de prendre en charge les cancers cérébraux ont beaucoup évolué. Le succès de l'intervention et les chances de survie dépendent surtout de la nature, de l'emplacement et de la taille de la tumeur.

Un ingrédient présent dans l’huile d’olive pourrait retarder et prévenir le développement du cancer dans le cerveau, selon une recherche menée par le Docteur Gracian Michklewski, de l’Université d’Édimbourg et financée par le Medical Research Council et le Wellcome Trust.

Il existe plusieurs types de tumeurs au cerveau. Le pronostic dépend de l’emplacement, de la taille et du stade auquel est diagnostiquée la tumeur. Quel que soit le type de cancer cérébral, les maux de tête et les troubles de la vue sont généralement les premiers symptômes de la tumeur au cerveau.

Les tumeurs au cerveau sont des formes de cancers qui se développent plus ou moins lentement et qui peuvent se traduire par l’apparition soudaine de symptômes inattendus. Il est donc utile de savoir reconnaître, en cas de tumeur du cerveau, les symptômes qui peuvent retenir notre attention. Les crises d’épilepsie peuvent en faire partie.

Le cancer du cerveau peut avoir des symptômes très variables. Il peut se manifester par des maux de tête, des crises d'épilepsie, mais aussi par des troubles fonctionnels comme des difficultés d'élocution ou dans la coordination des mouvements. Le pronostic en cas de tumeurs cérébrales va dépendre de l'étendue et de la localisation de celles-ci. La phase terminale est le dernier stade, quand le cancer est très invasif et souvent métastasé.

Le cancer du cerveau représente une forme rare de tumeur s’attaquant aux tissus cérébraux. Il existe plusieurs types de tumeurs cérébrales, certaines bénignes et d’autres malignes. Quels sont les symptômes du cancer du cerveau et quelles sont les causes principales de cette pathologie ?

Les cancers du cerveau sont des cancers relativement rares (4 000 personnes touchées chaque année soit 2 % de tous les cancers) ce qui explique qu’on s’y intéresse assez peu. Il s’agit pourtant d’un cancer très dangereux, car bien souvent mortel. Alors quelles sont, en cas de cancer du cerveau, les chances de survie ? Et quel est le pronostic en cas de cancer du cerveau en phase terminale ?

Des chercheurs japonais viennent d'identifier des vertus anti cancer du cerveau chez une boisson très populaire ainsi que le nombre de tasses efficaces à consommer par jour.

Les tumeurs cérébrales malignes sont synonymes de cancer du cerveau. Mais il existe aussi des tumeurs cérébrales bénignes comme les méningiomes ou les adénomes hypophysaires. Malgré leur caractère bénin, ces tumeurs peuvent comprimer des zones cérébrales et leur traitement est alors nécessaire.

S'il est rare chez l'adulte, le cancer du cerveau est l'une des pathologies cancéreuses les plus fréquentes chez l'enfant, juste derrière la leucémie. Se développant au sein de la boîte crânienne, les tumeurs cérébrales sont souvent redoutables et bénéficient d'un pronostic négatif. 

Pancréas, cerveau, poumon, sein... Si la récidive d’un cancer dépend de nombreux paramètres (taille, localisation...), certains ont une plus forte tendance que d'autres à se réveiller.

Une tumeur cérébrale se développe lorsque des cellules cancéreuses se multiplient de façon incontrôlable au niveau du cerveau. On distingue deux types de tumeurs cérébrales : les tumeurs bénignes qui ne sont pas cancéreuses et les tumeurs malignes qui constituent un véritable cancer. Mais qu’est-ce qu’un cancer du cerveau ? Quelles sont les caractéristiques des différentes tumeurs ? C’est ce que nous allons voir.

Les métastases correspondent au développement de cellules cancéreuses à distance de la tumeur primitive. Elles apparaissent plus tardivement mais peuvent être présentes dans tout l'organisme. Foie, os, cerveau, poumon... Voici les localisations préférentielles, les symptômes caractéristiques et les cancers concernés.

Selon une étude américaine, les hommes sont plus touchés par le cancer du cerveau parce que l'organisme masculin manque d'une protéine indispensable.

Des chercheurs américains viennent de mettre au point une fibre artificielle capable d’attirer les cellules tumorales du cerveau. Elles se déplaceraient alors dans des zones plus accessibles aux traitements.

ivf_p

Selon une méta-analyse, les bébés issus de la fécondation in vitro seraient plus susceptibles de développer des leucémies ou des cancers du cerveau, que les autres.

Du curcuma contre le cancer, du piment pour la digestion, du poivre contre la douleur, du safran pour le cerveau… De plus en plus d’études démontrent les vertus santé des épices. Le point sur leur potentiel extraordinaire !