Cancer de l'utérus

Cancer de l'utérus
Le cancer de l’utérus (ou cancer du col utérin) constitue la deuxième forme de cancer la plus courante chez les femmes, après le cancer du sein. Étroitement lié aux rapports sexuels, il peut être pris en charge à condition d’être diagnostiqué à un stade précoce.
Dossier Santé : Cancer de l'utérus

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Comment reconnaître un cancer de l’utérus ?

Comment reconnaître un cancer de l’utérus ?

Le risque de cancer de l’utérus augmente après 40 ans. Plus de 8 000 cas sont dépistés chaque année en France. Quels sont les signes qui doivent alerter? Comment s'en protéger? Avoir porté un stérilet augmente-t-il les risques? Faut-il continuer de faire des frottis après la ménopause? Les réponses de Medisite en collaboration avec nos médecins spécialistes.

Lire l'article
Dossier Santé : Cancer du col de l'utérus : comment l'éviter ?

Cancer du col de l'utérus : comment l'éviter ?

Le cancer du col de l'utérus touche 3000 nouvelles femmes chaque année et près de 1000 en meurent. Pourtant, c’est un des seuls cancers évitables. Comment s’en protéger ? Réponses de Medisite avec le Dr Joseph Monsonego, gynécologue et chef du service de colposcopie de l'institut Alfred-Fournier de Paris.

Lire l'article
Dossier Santé : Cancer du col de l'utérus : les étapes du diagnostic

Cancer du col de l'utérus : les étapes du diagnostic

Plus le cancer du col de l’utérus est dépisté tôt, mieux il est soigné. Frottis, colposcopie, conisation... Voici les différentes étapes du diagnostic de ce cancer avec les explications du Dr Joseph Monsonego, gynécologue et chef du service de colposcopie de l'Institut du Col Alfred-Fournier à Paris.

Lire l'article
Dossier Santé : Cancer du col de l'utérus : présentez-vous des risques ?

Cancer du col de l'utérus : présentez-vous des risques ?

Le cancer du col de l’utérus touche majoritairement les femmes de 40 ans. Présentez-vous des facteurs de risque ? Réponses et explications de Medisite avec le Dr Joseph Monsonego, gynécologue et chef du service de colposcopie de l'Institut du Col Alfred Fournier à Paris.

Lire l'article
Publicité

Articles

Le cancer des ovaires est peu fréquent, il touche environ 5 000 femmes chaque année. L'ovaire est une glande féminine qui sécrète des hormones (œstrogène et progestérone) jusqu'à la ménopause. Quels sont les symptômes du cancer des ovaires et comment se passe son dépistage ?

Organe du système reproducteur féminin, l'utérus est constitué de plusieurs structures qui assurent des fonctions différentes et qui peuvent potentiellement être touchées par un cancer. Le cancer du col de l'utérus et le cancer de l'utérus sont les plus fréquents.

Entre 20 et 30 % des femmes ont un utérus rétroversé. Cette anomalie anatomique plus fréquente qu'on ne le croit n'a bien souvent aucune incidence sur la santé de la femme. Mais parfois, elle peut entraîner certaines complications.

Le cancer de l’ovaire est le 4e cancer gynécologique, il reste peu fréquent et survient généralement après la ménopause. Les cancers de l’ovaire sont des adénocarcinomes (tumeurs qui touchent les muqueuses et les glandes).

Si vous souffrez régulièrement de douleur aux ovaires pendant vos rapports sexuels, il vaut mieux consulter, par précaution. Rien ne dit qu’il s’agit forcément d’un cancer de l’ovaire, car il existe d’autres causes possibles…

Près de 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus sont diagnostiqués tous les ans en France. Chez une femme sur trois, la maladie conduit au décès. La prévention du cancer du col de l’utérus repose sur le vaccin anti-HPV et sur la protection pendant les rapports sexuels.

Le cancer de l’ovaire est l’un des cancers gynécologiques les plus fréquents. Lorsqu’il est pris en charge à un stade précoce, les chances de guérison sont importantes. À un stade plus avancé, les risques de métastases au péritoine ou à d’autres organes augmentent.

Le vaccin contre le cancer du col de l'utérus est un vaccin relativement récent, permettant de protéger les jeunes filles contre la majorité des papillomavirus pouvant déclencher un cancer du col. Zoom sur le vaccin contre le cancer du col de l'utérus, un outil essentiel dans la lutte contre le cancer du col.

Le cancer de l’ovaire est un cancer se développant généralement après la ménopause. Il s’agit d’un cancer parfois difficile à détecter, car les symptômes du cancer de l’ovaire sont peu spécifiques. Qu’est-ce que le cancer de l’ovaire et quels sont les traitements ?

Le cancer de l’ovaire est un cancer se développant généralement après la ménopause. Sa découverte est souvent tardive, car il n’entraîne pas de symptômes spécifiques dans les premiers temps, ce qui rend les traitements généralement plus lourds. Quels sont les symptômes du cancer de l’ovaire et à quel âge se manifeste-t-il le plus ?

Tout au long de la vie des femmes, le suivi gynécologique est important. Les Françaises sont d'ailleurs de plus en plus nombreuses à se soumettre au frottis de dépistage. Mais les femmes de plus de 50 ans connaissent-elles pour autant l'utilité du frottis et la fréquence recommandée ?

Un nombre plus élevé de deux bactéries présentes dans l’utérus pourrait favoriser la survenue d’un cancer de l’endomètre, selon des chercheurs américains. Explications.

Le cancer de l'utérus est un des trois cancers les plus fréquents chez la femme. Plusieurs associations de traitements sont efficaces pour sa guérison, mais dans certains cas l'hystérectomie est nécessaire afin de limiter la propagation de la maladie.

Le cancer de l’ovaire est une tumeur maligne redoutée chez les femmes en raison du risque de métastases et des autres complications qu’elle peut entraîner. Lorsque la tumeur se forme à partir des cellules de la couche externe de l’ovaire (épithélium), on parle de carcinome épithélial. Quels sont les signes cliniques du cancer de l’ovaire ? Comment le prendre en charge ?

L'utérus est un des principaux organes de la reproduction chez la femme. Il est le siège de la grossesse, lorsque l'ovule a été fécondé. Comme chaque organe du corps, il peut être le siège de différentes maladies. Le cancer de l'utérus est une de ces affections. Une grosseur ou tumeur se développe au niveau de la muqueuse utérine (endomètre) ou au niveau du col. Quels sont les facteurs qui vont favoriser l'apparition d'un cancer de l'utérus ? 

Lorsque des saignements surviennent en dehors des règles, ce n’est jamais agréable, mais les cas sont fréquents et les causes nombreuses. Pourtant, s’ils suivent systématiquement les rapports sexuels, il y a lieu de s’interroger : cela fait partie des symptômes du cancer de l’utérus.

Le papillomavirus humain (ou HPV), transmis par voie sexuelle, est le principal responsable du cancer de l’utérus. Il crée des lésions sur l’épithélium muqueux et, dans de rares cas, un cancer se développe à cet endroit. Cette tumeur se développe aux dépens de la muqueuse utérine en différents stades.

Le cancer de l’utérus est une tumeur qui se développe sur la muqueuse utérine. Dans la très grande majorité des cas, il s’agit de carcinomes mais il existe d’autres formes de cancers utérins. C’est le 12e cancer le plus fréquent chez les femmes et l’âge de découverte du cancer est en moyenne de 51 ans. Focus sur trois causes possibles de cancer de l’utérus.

Le cancer du col de l’utérus touche 3 000 femmes en France chaque année. Il est très souvent associé à une famille de virus, les papillomavirus (HPV). Le vaccin contre les HPV permet de réduire de 70 % le risque de cancer du col de l’utérus. Il complète le dépistage par frottis.

Parmi les différentes formes de tumeurs de la vessie existante, les polypes sont les plus bénins. Les polypes de vessie doivent tout de même être pris au sérieux : sans traitement adapté, le risque de dégénération en cancer n'est pas négligeable. Le point dans cet article.

Sadie Rance, une jeune Américaine de 22 ans a découvert qu'elle était atteinte d'un cancer des ovaires en tapant ses symptômes sur le moteur de recherche Google.

Le champignon japonais shiitake serait efficace pour lutter contre le virus papillomavirus, parfois responsable du cancer du col de l’utérus.

Le cancer de l'ovaire est souvent grave car il évolue sournoisement sans signe très distinctif. C'est le cinquième cancer féminin après celui du sein, du côlon, de l'utérus et de l'estomac. Découverte des signes avec le Dr Bertrand de Rochambeau, gynécologue et vice-président du Syngof.

Selon une étude britannique, un des composés de l'encens pourrait détruire les cellules cancéreuses.

Une Anglaise de 55 ans est morte d’un cancer du col de l'utérus. Son médecin a diagnostiqué la maladie trop tard pensant qu’il s’agissait des symptômes de la ménopause.

Selon nos confrères de Direct Matin, la fille de l'acteur Pierce Brosnan serait décédée vendredi dernier d'un cancer de l'ovaire.

talc, femmes

Selon une étude américaine, les femmes qui utilisent de la poudre de talc augmenteraient leur risque de cancer des ovaires de 24%.

Le cancer du col de l'utérus touche 3000 nouvelles femmes chaque année et près de 1000 en meurent. Pourtant, c’est un des seuls cancers évitables. Comment s’en protéger ? Réponses de Medisite avec le Dr Joseph Monsonego, gynécologue et chef du service de colposcopie de l'institut Alfred-Fournier de Paris.

frottis

Le cancer du col de l’utérus touche majoritairement les femmes de 40 ans. Présentez-vous des facteurs de risque ? Réponses et explications de Medisite avec le Dr Joseph Monsonego, gynécologue et chef du service de colposcopie de l'Institut du Col Alfred Fournier à Paris.

Pages