Cancer de la vessie

Cancer de la vessie
Il existe deux types de cancer de la vessie, les cancers superficiels et les cancers invasifs. Ces derniers, plus graves, requièrent une prise en charge plus agressive. Notre dossier Cancer de la vessie vous en dit plus sur ce sujet.
Dossier Santé : Cancer de la vessie

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Cancer de la vessie : les symptômes

Cancer de la vessie : les symptômes

Le cancer de la vessie touche 10 000 nouvelles personnes chaque année en France. C'est le deuxième cancer de l'appareil urinaire après celui de la prostate. Découvrez les premiers signes pour le détecter au plus vite.

Lire l'article
Dossier Santé : Ce que votre urine peut révéler de votre santé

Ce que votre urine peut révéler de votre santé

Urine foncée, trouble, avec du sang...  Elle peut en dire long sur votre santé. Par exemple, révéler un problème de prostate, de reins ou une infection. Medisite a interrogé l'urologue Marc Galiano pour y voir plus clair et arrêter de stresser au moment de tirer la chasse d'eau.

Lire l'article
Dossier Santé : Cancer de la vessie chez l'homme : le premier symptôme

Cancer de la vessie chez l'homme : le premier symptôme

Le cancer de la vessie touche essentiellement les hommes de plus de 50 ans. Il peut être difficile à diagnostiquer à un stade précoce car il n’entraîne au début aucune douleur particulière. Il y a cependant un signe qui doit éveiller votre attention : la présence de sang dans les urines, premier symptôme du cancer de la vessie chez l’homme. 

Lire l'article
Dossier Santé : Cancer de la vessie chez l'homme : les chances de survie

Cancer de la vessie chez l'homme : les chances de survie

Le cancer de la vessie est la 4e forme de cancer chez les hommes dans les pays développés. Principalement associé au tabagisme, il touche quatre fois plus les hommes que les femmes, et survient généralement après 65 ans. Les chances de survie dépendent essentiellement du stade auquel est détectée la tumeur, d’où l’importance du dépistage précoce.

Lire l'article
Publicité

Articles

Avec les envies fréquentes d’uriner et la sensation de brûlure pendant la miction, la présence de sang dans l’urine est l’un des principaux symptômes du cancer de la vessie. Les hématuries révèlent généralement une anomalie au niveau des reins, de la vessie, de l’urètre ou de l’uretère. La cause responsable est peut-être l’une de celles-ci, si vous constatez des caillots de sang dans vos urines.

Sang dans les urines et cancer sont parfois liés même si cela n’est pas systématique. Mais alors dans quels cas faut-il s’en préoccuper ? Est-ce qu’un polype à la vessie qui saigne constitue un symptôme suffisant pour évoquer un cancer ?

Environ 385 000 nouveaux cas de cancers estimés chaque année, 211 000 hommes et 174 000 femmes. Certains cancers sont plus fréquents que d’autres. Quels sont-ils ? Découverte des chiffres de l’institut national du cancer. 

Les fuites urinaires perturbent aussi la vie des hommes. Problème tabou, l’incontinence peut être limitée grâce à certains conseils. Le Dr Alain Vidart, chirurgien urologue à l’hôpital Foch, livre certaines solutions à mettre en application.

Même si on en parle moins, l’incontinence urinaire concerne aussi beaucoup d’hommes. Certains facteurs de risques entrent en jeu. Quels sont-ils ? Et êtes-vous à risque ? Explications avec le Dr Adrien Vidart, chirurgien-urologue à l’hôpital Foch à Suresnes. 

Les symptômes du cancer de la vessie sont très semblables à ceux des polypes de vessie. Que signifient ces deux termes et existe-t-il réellement une différence entre le cancer de la vessie et les polypes de vessie ? Explications.

Le cancer de la vessie est le cancer urologique le plus courant après le cancer de la prostate. L'ablation chirurgicale de la tumeur, appelée résection transrectale de vessie, constitue le principal traitement de ce cancer. Ce dernier est parfois associé à une immunothérapie spécifique : le BCG. 

On estime que le cancer de la vessie est la sixième cause de cancer en France. Il touche trois fois plus les hommes que les femmes et survient plutôt après 65 ans. Le cancer de la vessie chez l'homme peut parfois toucher les organes voisins, notamment la prostate. Comment le diagnostiquer ? Comment le soigner ?

Le cancer de la vessie est un cancer se développant plus généralement chez l’homme après 50 ans. Les symptômes du cancer de la vessie sont parfois confondus avec des infections urinaires. Il est donc important de consulter rapidement son médecin quand des signes suspects persistent. Qu’est-ce que le cancer de la vessie et comment le soigne-t-on ?

Le cancer de la vessie chez l’homme se caractérise par l’apparition de cellules au développement anarchique au sein de la vessie. Ce type de cancer est très bien pris en charge quand il est détecté tôt. Quels sont les symptômes du cancer de la vessie ?

L’incontinence urinaire concerne davantage les femmes que les hommes. Les causes et les symptômes qui accompagnent les fuites urinaires varient en fonction du type d’incontinence. On parle d’incontinence urinaire d’urgence ou de vessie hyperactive lorsqu’une atteinte des nerfs qui contrôlent la vessie est à l’origine des fuites.

Le cancer de la vessie chez l’homme se traite essentiellement par la chirurgie. En effet, suivant l’étendue de la tumeur, il peut s’agir d’une résection superficielle, partielle ou totale. Comment se passe le traitement du cancer de la vessie par résection endoscopique ?

Sujet souvent tabou, les fuites urinaires chez l’homme sont plus fréquentes qu’on le pense. Liées au vieillissement, elles concernent trois hommes sur dix après 60 ans, quatre sur dix après 70 ans. Plusieurs causes peuvent être responsables des fuites urinaires chez l’homme, mais la prostate est la principale fautive.

Les personnes qui consomment peu ce type d’aliment peuvent avoir une carence en vitamine D, ce qui les expose à un risque plus élevé de cancer de la vessie. 

L’envie pressante d’uriner est le symptôme de nombreuses maladies. Cette impériosité souvent accentuée lors d’efforts, parfois marquée par des fuites urinaires, est à la fois gênante et inquiétante. Elle impacte la qualité de vie, et doit mener à la consultation. Et si ce symptôme était le signe d’un cancer de la vessie ?

La présence de sang dans les urines est un symptôme qui s'observe dans différentes affections, allant d'une simple infection urinaire à une pathologie plus grave. Chez l'homme, il arrive que des polypes se développent au niveau de la vessie. Ceux-ci, même bénins, peuvent alors entraîner la présence de sang dans les urines.

Le cancer de la vessie est plus fréquent chez l'homme que chez la femme. Il évolue sans symptôme évident dans les premiers stades de la maladie. Le dépistage précoce permettra de traiter la maladie rapidement afin de limiter son développement.

Le cancer de la vessie peut prendre différentes formes qu'il est primordial de diagnostiquer et de prendre en charge rapidement. D'où l'intérêt de s'informer sur les différents symptômes du cancer de la vessie...

Un carcinome est un cancer qui se développe à partir de la peau ou d’une muqueuse. Mais qu’est-ce qu’un carcinome à la vessie au juste ? Quelle est la différence avec un carcinome urothélial ? Par ailleurs quel est le traitement de ces carcinomes ? Voyons tout cela ensemble.

La vessie est l'organe qui permet de stocker les urines fabriquées par l'organisme, avant leur élimination. Le cancer de la vessie est une affection qui fait suite à l'apparition de tumeurs (grosseurs) au niveau de l'organe. Ces grosseurs peuvent apparaître sur la paroi externe ou infiltrer le muscle. Des traitements existent. Pour soigner le cancer de la vessie, la thérapeutique mise en place dépendra du type de cancer dont le malade est atteint et du degré d'infiltration des tumeurs cancéreuses.

Le cancer de la vessie touche majoritairement les hommes à partir de 50 ans. Cette pathologie maligne se développe principalement au sein des cellules de l'urothélium qui recouvrent les parois de la vessie. Mais quel est le pronostic du cancer de la vessie chez l'homme ? De quel traitement fait-il l'objet ?

Les tumeurs vésicales rassemblent derrière elles un large spectre de lésions allant du polype au cancer. Plus souvent touché par des polypes à la vessie, l'homme présente-t-il également plus de risques de développer une pathologie cancéreuse ?

Le cancer de la vessie constitue l'une des principales pathologies cancéreuses affectant l'appareil urinaire. Le pronostic est établi en fonction de différents paramètres cliniques. Voici lesquels.

L’envie fréquente d’uriner est un des symptômes du cancer de la prostate. Elle apparaît chez les hommes de 50 ans et plus lorsque la prostate s’hypertrophie. La taille de la prostate augmente et comprime la vessie et les voies urinaires. L'envie fréquente d'uriner peut s'accompagner d'une irritation, voire de l'obstruction de l'urètre. Mais ce n'est pas le seul symptôme. Nous allons cibler les signes et les examens à effectuer afin d'être sûr qu'il s'agit bien d'un cancer de la prostate.

Arrivant en deuxième position des cancers urinaires, juste derrière celui de la prostate, le cancer de la vessie touche trois fois plus d'hommes que de femmes. Le dépistage précoce de cette pathologie est un facteur important de chances de guérison. Mais comment détecter les premiers signes du cancer de la vessie chez l'homme ?

Une étude canadienne vient de confirmer un risque de cancer de la vessie augmenté de 63% pour les personnes prenant un traitement antidiabétique particulier.

Souvent associé au tabagisme, le cancer de la vessie touche surtout les hommes de plus de 65 ans. L’ablation chirurgicale, appelée cystectomie, s’impose chez la plupart des patients. Existe-t-il un risque de récidive ? Quelles sont les complications possibles ?

Votre gynécologue vous a diagnostiqué un polype utérin ? Cette petite excroissance formée dans la paroi de l'utérus est bénigne et ne risque aucunement d'évoluer vers un cancer. En effet, polype utérin et cancer de l'utérus constituent deux entités totalement distinctes.

Le cancer de la vessie touche essentiellement les hommes de plus de 50 ans. Il peut être difficile à diagnostiquer à un stade précoce car il n’entraîne au début aucune douleur particulière. Il y a cependant un signe qui doit éveiller votre attention : la présence de sang dans les urines, premier symptôme du cancer de la vessie chez l’homme. 

Le traitement de référence du cancer de la vessie est la chirurgie. Selon les cas, le chirurgien peut retirer uniquement la tumeur, une partie ou la totalité de la vessie. On parle alors de cystectomie partielle ou totale. Les autres traitements du cancer de la vessie incluent la chimiothérapie, la radiothérapie et l’immunothérapie.

Pages