Cancer de la prostate

Cancer de la prostate
Le cancer de la prostate est une des formes de cancer les plus fréquentes chez les hommes. Lié au vieillissement, il se caractérise d’abord par des troubles rénaux et un dysfonctionnement de l’appareil urinaire. Notre dossier a réuni pour vous tout ce qu’il faut savoir sur le cancer de la prostate.
Dossier Santé : Cancer de la prostate

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Prostate : les signes qui doivent alerter

Prostate : les signes qui doivent alerter

Le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers masculins. Son risque de survenue augmente à partir de 50 ans, mais il passe encore trop souvent inaperçu. Troubles urinaires, sensation de brûlure… Les signes qui doivent vraiment vous alerter.

Lire l'article
Dossier Santé : Les symptômes du cancer de la prostate

Les symptômes du cancer de la prostate

On découvre chaque année 50 000 nouveaux cas de cancers de la prostate en France. Quels sont les symptômes évocateurs ? Les signes palpables au diagnostic ? Medisite a interrogé le Pr Laurent Salomon du service d’urologie de l’Hôpital Henri Mondor (Créteil).

Lire l'article
Dossier Santé : Cancer de la prostate : dans quels cas opérer ?

Cancer de la prostate : dans quels cas opérer ?

Le cancer de la prostate est le plus fréquent chez l’homme. Son opération peut entraîner l’impuissance. Est-elle obligatoire? Existe-t-il des alternatives? Les médecins opèrent-ils trop? Dans quel cas peut-on se passer de la chirurgie? Est-elle nécessaire à tout âge? Interview du professeur Nicolas Thiounn, médecin urologue.

Lire l'article
Dossier Santé : Les aliments anticancer de la prostate

Les aliments anticancer de la prostate

Un Français sur huit se verra diagnostiquer un cancer de la prostate au cours de sa vie. Grâce à certains aliments, on peut réduire son risque de 70% ! Voici ceux à mettre au menu… sans attendre !

Lire l'article
Publicité

Articles

André Cicolella, chimiste et toxicologue, interviewé par l'Obs à l'occasion de la sortie de son nouveau livre, explique que "l'épidémie mondiale" de cancer de la prostate qui nous menace serait en partie due aux perturbateurs endocriniens de notre environnement.

Une étude espagnole révèle une association entre le développement du cancer du sein et du cancer de la prostate et l'exposition nocturne à la lumière bleue. 

Le test sanguin de dépistage du cancer de la prostate ne permettrait pas de diminuer la mortalité liée à cette maladie et serait même à l’origine de dommages chez les hommes, selon une vaste étude britannique.

Un médecin généraliste français vient d’être condamné pour avoir retardé un diagnostic du cancer de la prostate. Cette affaire relance le débat du dépistage précoce de ce cancer masculin.

Le cancer de la prostate est une tumeur maligne, souvent un adénocarcinome, très fréquente chez les hommes vers 75 ans. Mais quels sont les symptômes, les causes et les traitements du cancer de la prostate ? Comment vivre après une ablation de la prostate ?

Des chercheurs espagnols auraient découvert comment réduire le risque de développer un cancer de la prostate agressif, par le biais d'un simple régime.

Plusieurs médecins et patients ont envoyé une lettre aux acteurs de la santé afin que soit pris en charge le radium 223, ce médicament reconnu efficace en cas de cancer de la prostate avancé.

La prostate est une glande de la taille d'une prune, située sous la vessie. Elle entoure le canal de l'urètre, et fait partie de l'appareil reproducteur masculin. Cancer de la prostate et adénome prostatique sont deux pathologies qui peuvent concerner tous les hommes à partir de 50 ans. Le taux de PSA donne une indication sur ces deux pathologies.

Le cancer de la prostate est le cancer masculin le plus fréquent en France. Mais si elle concerne beaucoup d’hommes, cette pathologie cancéreuse évolue très lentement et présente un pronostic favorable en l’absence de métastases.

Des chercheurs viennent de découvrir qu'un régime riche en isoflavone, un composant contenu notamment dans le soja augmenterait le risque de développé un cancer de la prostate avancé.

Des chercheurs de l'Université d'Oxford ont découvert qu'un faible niveau de testostérone chez l'homme était associé à un moindre risque de cancer de la prostate.

Petite glande de l'appareil reproducteur masculin, la prostate peut être touchée par diverses pathologies à l'image de la prostatite ou du cancer de la prostate. À quoi sont-elles dues ? Comment sont-elles traitées ?

Notre taille pourrait influer sur le développement de certaines formes agressives du cancer de la prostate, selon une étude des scientifiques d'Oxford University. Les hommes plus grands seraient en effet plus à risque. 

Une étude américaine démontre qu'au-delà d'une certain nombre de rapports sexuels par mois le risque de cancer de la prostate réduit.

Diagnostiquer une incontinence est aisé pour le médecin ou l’urologue puisque les signes cliniques et la présence d’une fuite urinaire suffisent. Néanmoins, il est très important d’en connaître la cause, la fuite urinaire pouvant constituer un symptôme d’un problème de prostate ou résulter d’une opération de la prostate. Mais quels examens faire pour le savoir ?

Qu'il s'agisse d'une prostatite, d'un adénome ou d'un cancer, les troubles de la prostate se manifestent par des problèmes urinaires. La débitmétrie est l'un des examens réalisés pour confirmer des troubles urinaires pouvant être provoqués par une maladie de la prostate.

Après 65 ans, les hommes sont particulièrement touchés par le cancer. L’Institut national du Cancer (INCa) dévoile les chiffres clés du cancer le plus fréquent et du plus meurtrier dans cette catégorie de population. Explications.

Des recherches ont montrées que 2/3 des hommes britanniques ayant des antécédents familiaux de cancer de la prostate ont également 2,5 fois plus de risques dans le cas où un membre de sa famille (père, frère) l'a déjà eu. 

Des recherches menées par l’Université du Texas à Austin (Etats-Unis) ont identifiés des ingrédients clés dans certains aliments qui freineraient les risques de cancer de la prostate. Parmi eux : le curcuma, les pommes et le raisin. 

Le cancer de la prostate est un cancer qui entraîne peu de symptômes dans ses débuts. C’est pourquoi il faut savoir se montrer attentif à tous les signes cliniques qui ont tendance à devenir chroniques. Ainsi, même si mal du bas du dos et cancer ne sont pas forcément liés, il ne faut pas négliger des symptômes persistants. Il convient aussi de se poser la question : une douleur du milieu du dos et le cancer de la prostate peuvent-ils être associés ?

Même si on en parle moins, l’incontinence urinaire concerne aussi beaucoup d’hommes. Certains facteurs de risques entrent en jeu. Quels sont-ils ? Et êtes-vous à risque ? Explications avec le Dr Adrien Vidart, chirurgien-urologue à l’hôpital Foch à Suresnes. 

Lors du congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), dimanche 4 juin 2017, le professeur français Karim Fizazi a présenté les résultats de son étude menée sur le cancer de la prostate métastatique qui a démontré l'intérêt de l'abiratérone comme hormonothérapie secondaire pour améliorer l'évolution de la maladie.

Inversement à l’incontinence, la rétention urinaire se caractérise par l’impossibilité de vidanger partiellement ou totalement la vessie. Si ce trouble urinaire peut avoir de nombreuses origines, il résulte généralement d’une atteinte de la prostate. Quels sont les symptômes de la rétention urinaire ?

A partir d’une certaine dose et s’il est particulièrement serré, le café pourrait baisser de 53% les risque de cancer de la prostate, selon une étude italienne.

L’adénome et l’hypertrophie bénigne de la prostate sont deux termes médicaux servant à désigner une seule et même affection qui se caractérise par une augmentation du volume de la glande prostatique.

En France, le cancer de la prostate constitue le premier cancer chez l’homme. Bénéficiant d’un programme de dépistage organisé, cette pathologie cancéreuse présente un pronostic positif en l’absence de métastases osseuses.

L’hypertrophie de la prostate, appelée aussi adénome de la prostate, n’est pas systématiquement associée au cancer de la prostate. Cette hypertrophie est même relativement fréquente à partir de 60 ans. Qu’appelle-t-on hypertrophie de la prostate et quel est le volume normal de celle-ci ?

Comment soigner un cancer de la prostate en minimisant les risques sur la vie sexuelle de l’homme et sur son incontinence urinaire ? Tous les traitements ne se vaudraient pas en terme d’effets secondaires. Explications.

Le curage ganglionnaire prostatique est une technique de chirurgie permettant le prélèvement de plusieurs ganglions afin d'affiner un diagnostic de cancer prostatique étendu. Comme toute opération chirurgicale, celle-ci peut comporter des risques, dont l'infection urinaire. Explications.

De trop courtes nuits de sommeil chez les hommes pourraient être liées à un risque plus élevé de cancers de la prostate. Découvrez pourquoi.

Pages

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X