Cancer colorectal

Cancer colorectal
Le cancer colorectal se développe aux dépens du côlon ou du rectum. Il touche surtout les hommes et il existe plusieurs facteurs de risque tels que l’âge et l’hérédité. Potentiellement mortel, ce cancer peut cependant être traité.
Dossier Santé : Cancer colorectal

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Cancer colorectal : un test pour le dépister chez soi en une heure ?

Cancer colorectal : un test pour le dépister chez soi en une heure ?

Des chercheurs américains travaillent sur un test de dépistage du cancer colorectal à la manière d’un test de grossesse.

Lire l'article
Dossier Santé : Cancer du côlon : quels sont les symptômes ?

Cancer du côlon : quels sont les symptômes ?

Le cancer du côlon est le troisième plus fréquent en France, tous sexes confondus. Il se développe souvent en silence et peut être confondu avec des maladies plus courantes. Trouibles du transit, saignement... Voici les signes à ne pas laisser passer !

Lire l'article
Dossier Santé : Les aliments anticancer du côlon

Les aliments anticancer du côlon

Plus de 40 000 nouveaux cas de cancer du côlon et du rectum sont diagnostiqués chaque année en France et près de 20 000 personnes en décèdent. Grâce à l'alimentation, on pourrait réduire ses risques de 40% ! Medisite vous livre la liste des aliments à privilégier.

Lire l'article

Articles

A l'occasion de Mars bleu, le mois dédié au dépistage du cancer colorectal en France, les chiffres de l'Association pour le dépistage du CCR en Alsace montrent que la région est toujours la plus touchée par ce cancer.

Parmi les cancers colorectaux se trouve le cancer de l'anus, aussi nommé cancer du rectum. Celui-ci survient après 50 ans et touche autant les hommes que les femmes. Mais quels sont les symptômes du cancer de l'anus et comment se passe le diagnostic par anuscopie ?

Gaz intestinaux et cancer sont parfois liés, notamment lorsqu’une tumeur de l’intestin obstrue le côlon.

Le cancer colorectal est l'un des cancers les plus fréquents. Il peut exister des formes familiales de cancer colorectal. S'il est dépisté tôt, les chances de survie sont plus grandes.

Le sacrum est un os situé tout en bas de la colonne vertébrale, avant le coccyx. Il permet de souder entre eux les deux os du bassin. Le cancer du sacrum est une tumeur osseuse relativement rare, il existe deux sortes de tumeurs primitives du sacrum : le tératome et le chordome. Les tumeurs secondaires du sacrum sont des métastases d'un autre cancer.

Le cancer du côlon est sans symptômes au début de son développement. Il est donc important de se soumettre au dépistage organisé du cancer colorectal. Au cours de cet examen, tout polype de l’intestin est retiré afin qu’il ne dégénère pas en cancer de l’intestin.

Très répandu dans les pays industrialisés, le cancer colorectal concerne à la fois le cancer du côlon et les tumeurs de l'anus. Comme tous les cancers, celui du côlon est classifié selon quatre stades, le stade 4 étant le plus grave. Mais quels sont les symptômes du cancer du côlon, et qu'est-ce que le syndrome de Lynch ?

Le cancer colorectal est l’une des pathologies cancéreuses les plus fréquentes en France. A ce titre, il fait l’objet d’un programme national de dépistage. Quels sont les symptômes du cancer colorectal ? A quoi est-il dû ?

Les symptômes du cancer du côlon passent inaperçus pendant les premiers stades de la maladie, raison pour laquelle il est difficile de la dépister à un stade précoce. Le cancer colorectal se manifeste surtout par du sang dans les selles, des troubles digestifs, une sensation d’épuisement et une perte de poids. Il ne doit pas être confondu avec une autre tumeur moins dangereuse : le polype du côlon.

Un polype de l’intestin peut évoluer en cancer colorectal. Ce dernier ne doit pas être confondu avec le cancer de l’anus. Certains symptômes doivent alerter.

Un nouveau rapport de l'American Institute for Cancer Research (AICR) montre que la consommation de plusieurs aliments permet de réduire le risque de développer un cancer colorectal.

Consommer des fruits à coque réduirait de plus de 40% le risque de rechute du cancer du colon.

Le cancer de l’intestin, et plus précisément de l’intestin grêle, est un cancer digestif relativement rare, contrairement au cancer colorectal qui, quant à lui, se hisse parmi les pathologies cancéreuses les plus fréquentes. Comment le détecter précocement ? Quel pronostic présente-t-il ?

En France, plus de 40 000 nouveaux cas de cancer du côlon sont diagnostiqués chaque année. Le cancer colorectal affecte surtout les plus de 50 ans. Lorsqu’il est détecté à un stade précoce, le patient a neuf chances sur dix de guérir, d’où l’importance du dépistage.

Le côlon et le rectum sont deux parties distinctes du système digestif. On parle souvent de "cancer colorectal", et pourtant, si le cancer touche le côlon ou le rectum, les symptômes et les traitements peuvent différer. Le côlon constitue la majeure partie du gros intestin. Le rectum constitue la fin du côlon, le reliant à l'anus. Comment distingue-t-on le cancer du côlon et le cancer du rectum ? Quels en sont les symptômes ?

Le cancer colorectal est le troisième cancer le plus fréquent chez l’homme. Il touche chaque année plusieurs dizaines de milliers de personnes. Pourtant, il existe un test de dépistage très simple à réaliser qui permet de détecter des lésions cancéreuses ou précancéreuses très tôt. Comment se déroule la prévention du cancer colorectal ?

Chaque année, près de 43 000 nouveaux cas de cancer colorectal sont diagnostiqués en France. Les chances de guérison dépendent surtout de la nature, de l’emplacement de la tumeur et du stade auquel elle a été diagnostiquée. Le dépistage joue un rôle crucial dans la prise en charge de la maladie, mais la prévention du cancer colorectal repose avant tout sur une bonne alimentation.

S’il est détecté suffisamment tôt, le cancer colorectal se soignerait à 90% selon une enquête présentée prochainement au 118e congrès de l’Association française de chirurgie. 

Le cancer colorectal est l'un des cancers les plus fréquemment diagnostiqués dans les pays industrialisés. Mais lorsqu'il fait l'objet d'un dépistage précoce, son taux de survie à 5 ans excède les 90 %. C'est la raison pour laquelle les autorités publiques françaises élaborent régulièrement des campagnes de prévention du cancer colorectal.

On associe souvent les hémorroïdes au cancer colorectal. Mais dans les faits, l'apparition de ces varices constitue-t-elle le symptôme d'une pathologie cancéreuse ? Le point dans cet article.

Une équipe a découvert comment éviter aux personnes obèses un risque de cancer colorectal en rétablisssant grâce à un médicament déjà sur le marché une hormone supprimée en raison d'un régime alimentaire trop gras.

Selon des chercheurs américains, la vitamines C, à très haute dose, pourrait être une piste prometteuse pour lutter contre le cancer colorectal. 

Selon une équipe de chercheurs américains, manger des prunes séchées serait bénéfique pour réduire le risque de cancer colorectal.

Le cancer colorectal est la 2e cause de mortalité par cancer en France après le cancer du poumon. Des métastases sont observées chez près de la moitié des patients atteints de cancer colorectal. Il est souvent asymptomatique au début, c’est pourquoi il est difficile de le diagnostiquer à un stade précoce. Zoom sur les principaux symptômes du cancer colorectal métastasé.

Les cancers des intestins incluent le cancer de l’intestin grêle, très rare, et le cancer du côlon souvent appelé cancer colorectal. Ils sont en général détectés après 50 ans et les risques augmentent avec l’âge. Les hommes sembleraient plus exposés que les femmes à cette forme de cancer. Hélas, les premiers symptômes des cancers des intestins passent souvent inaperçus. Voici les premiers signes qui doivent vous alerter.

Selon des chercheurs américains, le piment contiendrait un composé qui protègerait du cancer du côlon.

Chez certaines personnes prédisposées génétiquement, manger de la viande transformée comme la charcuterie augmenterait le risque de cancer colorectal.

Des chercheurs américains travaillent sur un test de dépistage du cancer colorectal à la manière d’un test de grossesse.

Des niveaux différents de certaines bactéries présentes dans notre intestin modifieraient les risques de développer un cancer colorectal.

caca love poep

Aux Pays-Bas, une nouvelle campagne pour la prévention contre le cancer colorectal propose de contrôler ses selles grâce à une application smartphone baptisée "Love Poep".

Pages

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X