anévrisme

anévrisme
Un anévrisme est une petite poche de sang qui se forme sur la paroi d'une artère dilatée. On parle de rupture d'anévrisme lorsque ce petit sac éclate et provoque une hémorragie susceptible d'entraîner de très graves complications. Les anévrismes naissent surtout dans les artères cérébrales et l'aorte.
Dossier Santé : anévrisme

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Anévrisme de l'aorte : les réflexes d'urgence

Anévrisme de l'aorte : les réflexes d'urgence

L'aorte est la plus importante artère du corps. Elle prend naissance au niveau du cœur, remonte au niveau du thorax et suit le trajet de la moelle épinière, du thorax vers l'abdomen. Elle assure la circulation du sang, du cœur vers les organes. Un anévrisme correspond à une dilatation d'une paroi d'une artère. La zone dilatée s'étend et prend la forme d'un ballon. Plus la pression exercée par le sang dans l'artère est forte, plus le risque de rupture est important. Comment réagir, face à un anévrisme de l'aorte ?

Lire l'article
Dossier Santé : Anévrisme : 3 symptômes chez la femme

Anévrisme : 3 symptômes chez la femme

Un anévrisme est un petit sac de sang qui se forme lorsque les parois d’une artère cérébrale ou de l’aorte abdominale se dilatent. Si ce sac de sang se fissure ou éclate, c’est l’hémorragie : on parle alors de rupture d’anévrisme. Bien que ce phénomène affecte surtout les hommes, les femmes sont aussi exposées. Apprenez à reconnaître les premiers signes afin d’être prise en charge le plus rapidement possible.

Lire l'article
Dossier Santé : Anévrisme : qu'est-ce que l'aorte ?

Anévrisme : qu'est-ce que l'aorte ?

L'aorte est l'artère la plus importante du corps humain, en terme de taille. Elle part du cœur et va apporter le sang oxygéné à la plupart de nos organes.

Lire l'article
Dossier Santé : Rupture d'anévrisme : les séquelles

Rupture d'anévrisme : les séquelles

Lorsqu’une artère se dilate, une petite poche remplie de sang appelée anévrisme peut se former. Ce phénomène concerne surtout les artères cérébrales et l’aorte abdominale. On parle de rupture d’anévrisme lorsque cette poche se rompt et provoque une hémorragie. La présence et la gravité des séquelles après une rupture d’anévrisme dépendent de l’artère touchée, de la quantité de sang écoulé, de la rapidité de la prise en charge, de l’âge et de l’état de santé du patient.

Lire l'article
Publicité

Articles

L’anévrisme mycotique cérébral est une rare complication des endocardites infectieuses. Il faut le traiter aussi tôt que possible pour prévenir une rupture d’anévrisme…

Facteurs génétiques, surpoids, tabagisme… Les causes de rupture d’anévrisme sont multiples. Dans les faits, la rupture d’anévrisme abdominal touche surtout les hommes à partir de 60 ans. L’identification des signes d’alerte permet de prévenir une grave hémorragie.

Si les symptômes de l’anévrisme en lui-même sont assez rares, ceux de la rupture d’anévrisme se manifestent en revanche de manière très claire, et ce, qu’il s’agisse d’une rupture d’anévrisme cérébral, thoracique ou abdominal…

La rupture d'anévrisme peut toucher de nombreuses artères et veines (cérébrales, cardiaques ou thoraciques). Qu'est-ce qu'un anévrisme, existe-t-il des symptômes annonciateurs de sa rupture ?

Certaines artères, en particulier l'aorte, se fragilisent, et une sorte de poche appelée anévrisme peut se former sur leur paroi. Si la poche cède et provoque une hémorragie, c'est la rupture d'anévrisme. Si le risque de rupture est élevé, une intervention chirurgicale s'impose pour éviter des complications comme l'AVC pouvant conduire au décès.

La rupture d’anévrisme est une urgence majeure, car le pronostic vital est engagé à très court terme. Mais encore faut-il connaître les symptômes d’une rupture d’anévrisme pour pouvoir réagir rapidement. Alors quels sont-ils ? Est-ce que l’apparition d’un mal de tête brutal constitue un signe clinique suffisant ?

L’anévrisme est une dilatation d’une paroi artérielle. Cette affection peut se révéler très dangereuse, car elle constitue une poche de sang qui, si elle se rompt (rupture d’anévrisme), peut entraîner une grave hémorragie. Mais apprenons-en davantage sur l’anévrisme de l’aorte et sur ses causes.

L’anévrisme de l’aorte et une pathologie grave qui nécessite d’être opérée pour éviter d’importantes complications (dissection ou rupture d’anévrisme, cette dernière étant fatale dans 80 % des cas). Mais en quoi consiste cette opération ? Comment se déroule-t-elle ? Voyons cela ensemble.

Souvent confondus, les ruptures d’anévrisme et les accidents vasculaires cérébraux peuvent entraîner de très graves complications, des séquelles irréversibles, et dans les cas les plus graves, le décès du patient. S’agit-il de la même chose ? Comment reconnaître et prendre en charge une rupture d’anévrisme ?

Un anévrisme est une petite poche qui se forme sur la paroi d’une artère, le plus souvent une artère du cerveau ou l’aorte. On parle de rupture d’anévrisme lorsque cette poche remplie de sang cède, provoquant une hémorragie et plusieurs complications. La rupture d’anévrisme est une urgence médico-chirurgicale dont la gravité varie selon les cas.

La rupture d’anévrisme cérébral est un accident vasculaire redouté qui peut entraîner des séquelles irréversibles. Quelles sont les populations touchées ? Les femmes sont-elles moins exposées que les hommes ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’anévrisme cérébral.

L'aorte est la plus importante artère du corps. Elle prend naissance au niveau du cœur, remonte au niveau du thorax et suit le trajet de la moelle épinière, du thorax vers l'abdomen. Elle assure la circulation du sang, du cœur vers les organes. Un anévrisme correspond à une dilatation d'une paroi d'une artère. La zone dilatée s'étend et prend la forme d'un ballon. Plus la pression exercée par le sang dans l'artère est forte, plus le risque de rupture est important. Comment réagir, face à un anévrisme de l'aorte ?

On parle d’accident vasculaire cérébral lorsque la circulation sanguine est interrompue au niveau du cerveau. Dans 80 % des cas, cette interruption est provoquée par l’obstruction d’une artère (AVC ischémique). Chez les autres patients, elle résulte d’une hémorragie : c’est ce qu’on appelle l’AVC hémorragique.

Anévrisme, anévrisme cérébral, rupture d’anévrisme… Tous ces termes nous effraient et nous sont familiers, mais connaît-on vraiment leur signification ? Peut-on survivre à un anévrisme cérébral ? Est-il possible de s’en sortir sans séquelles ?

Un anévrisme est un petit sac de sang qui se forme lorsque les parois d’une artère cérébrale ou de l’aorte abdominale se dilatent. Si ce sac de sang se fissure ou éclate, c’est l’hémorragie : on parle alors de rupture d’anévrisme. Bien que ce phénomène affecte surtout les hommes, les femmes sont aussi exposées. Apprenez à reconnaître les premiers signes afin d’être prise en charge le plus rapidement possible.

Lorsqu’une artère se dilate, une petite poche remplie de sang appelée anévrisme peut se former. Ce phénomène concerne surtout les artères cérébrales et l’aorte abdominale. On parle de rupture d’anévrisme lorsque cette poche se rompt et provoque une hémorragie. La présence et la gravité des séquelles après une rupture d’anévrisme dépendent de l’artère touchée, de la quantité de sang écoulé, de la rapidité de la prise en charge, de l’âge et de l’état de santé du patient.

La chirurgie vasculaire correspond à la discipline chirurgicale qui traite les différentes affections touchant les différents vaisseaux sanguins, à savoir les veines et les artères. Ischémie, artériopathie, anévrisme artériel, insuffisance veineuse représentent les principales pathologies opérées. Mais quels sont les meilleurs hôpitaux parisiens en matière de chirurgie vasculaire ?

Un anévrisme cérébral a plusieurs origines. Une chute sur la tête ou un traumatisme crânien pourraient être une des causes.

L'aorte est l'artère la plus importante du corps humain, en terme de taille. Elle part du cœur et va apporter le sang oxygéné à la plupart de nos organes.

Des médecins légistes allemands rapportent le cas d'une femme décédée d'un anévrisme cérébral en pleine séance de plaisir solitaire. Comment cela a-t-il pu arriver ? Est-ce fréquent ? Réponses.

Si le psoriasis est généralement considéré comme une maladie bénigne, les personnes qui souffrent de cas les plus graves seraient exposés à un risque plus que doublé d'anévrisme.

Un anévrisme cérébral est une faiblesse de la paroi d’un vaisseau sanguin au niveau du cerveau. Cela se traduit par une saillie de la paroi artérielle vers le dehors en raison de la pression exercée par le flux sanguin. Mais, en cas d’anévrisme cérébral, les complications sont-elles à redouter ? Si oui quelles sont-elles ? 

La rupture d’anévrisme au cerveau est souvent redoutée car elle survient souvent sans crier gare. Ce risque concerne 5 % de la population (les personnes de 40 ans et les femmes étant les plus à risque). Il est donc normal de se demander, si on craint un anévrisme du cerveau, comment l’éviter et s’il existe des moyens de prévention efficaces.

L'anévrisme cérébral correspond à une dilatation anormale de la paroi d'une artère dans le cerveau et conduit, de fait, à la formation d'une poche de sang pouvant potentiellement se rompre. Mais peut-on prévoir l'anévrisme dans certains cas ? L'hérédité est-elle mise en cause dans cette pathologie ?

L'anévrisme est une petite poche qui se forme sur une artère. La poche, avec le temps, grandit, s'étire, devenant plus fine et plus fragile. Si l'anévrisme se rompt, il peut entraîner une hémorragie interne, potentiellement mortelle. En connaissant mieux ses causes, on peut réduire ses risques.

La rupture d’anévrisme est une forme d’accident vasculaire cérébral (AVC) hémorragique dont tout le monde a entendu parler, que tout le monde craint mais qui n’est pas toujours bien comprise. Qu’est-ce qu’un anévrisme ? Quand parle-t-on de rupture d’anévrisme ? Dans quels cas peut-il entraîner un coma ? 

Un anévrisme est une déformation localisée de la paroi d’une artère. Ce type d’anomalie est généralement dû à de l’athérosclérose. Ce sont très souvent les artères cérébrales (celles qui irriguent le cerveau) qui sont concernées. C’est par exemple le cas de la carotide. Pour mieux comprendre, on peut donc se demander : un anévrisme carotidien, c'est quoi ?

Le plus grand danger de l'anévrisme cérébral, c'est qu'il se rompe. Là, les chances de survie des patients sont relativement faibles. Aussi est-il primordial de détecter la présence d'un anévrisme le plus tôt possible. Pour cela, plusieurs examens radiologiques s'avèrent révélateurs, à l'image du scanner. 

Lorsqu'une artère intracrânienne subit une dilation anormale, l'anévrisme du cerveau se tient en embuscade. Ce trouble vasculaire n'est pourtant pas si rare puisqu'environ 1 à 2 % de la population en serait porteuse. Mais que se passe-t-il lorsqu'il se rompt ? Zoom sur les chances de survie en cas de rupture d'anévrisme.

Caractérisé par une dilatation anormale d'une paroi artérielle, l'anévrisme est l'un des principaux problèmes cardio-vasculaire susceptibles d'affecter le cerveau humain. Lorsque la poche de sang formée par l'anévrisme du cerveau se rompt brutalement, on parle de rupture d'anévrisme. Les conséquences peuvent être graves… Tour d'horizon. 

Pages