ablation de la prostate

ablation de la prostate
L'ablation de la prostate ou prostatectomie est une intervention chirurgicale parfois indiquée en cas de cancer de la prostate. L'opération consiste à retirer la prostate et les vésicules séminales. Elle est réalisée sous anesthésie générale par un urologue.
Dossier Santé : ablation de la prostate

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Ablation de la prostate : comment ça se passe ?

Ablation de la prostate : comment ça se passe ?

L’ablation de la prostate est une opération réalisée pour traiter le cancer de la prostate. Elle est aussi appelée prostatectomie totale ou radicale car le chirurgien retire également les vésicules séminales. Est-ce une intervention douloureuse ? Combien de temps dure l’hospitalisation ? Explications.

Lire l'article
Dossier Santé : L'ablation de la prostate par coelioscopie

L'ablation de la prostate par coelioscopie

Il existe plusieurs traitements pour prendre en charge le cancer de la prostate. Plusieurs techniques innovantes sont apparues ces dernières années pour éviter les complications. Parmi elles, la cœlioscopie, une technique réalisée à l’aide d’un robot, réduit considérablement le risque de troubles sexuels et d’incontinence.

Lire l'article
Dossier Santé : Ablation de la prostate et hypertrophie prostatique : la même chose ?

Ablation de la prostate et hypertrophie prostatique : la même chose ?

L’ablation de la prostate et l’hypertrophie prostatique sont deux choses distinctes. Bien que l’ablation de la prostate soit un des traitements de l'hypertrophie prostatique, elle n'est pas automatiquement appliquée.

Lire l'article
Dossier Santé : Ablation de la prostate : les risques d'impuissance

Ablation de la prostate : les risques d'impuissance

Plus de 70 000 cancers de la prostate sont diagnostiqués chaque année en France, ce qui en fait le premier cancer chez les hommes. Avant d’opter pour une radiothérapie, une hormonothérapie ou une intervention chirurgicale, le médecin doit s’entretenir avec son patient pour lui expliquer le bénéfice de chaque traitement et les risques encourus. Après une ablation de la prostate, les troubles de l’érection tels que l’impuissance sont fréquents.

Lire l'article
Publicité

Articles

Le test sanguin de dépistage du cancer de la prostate ne permettrait pas de diminuer la mortalité liée à cette maladie et serait même à l’origine de dommages chez les hommes, selon une vaste étude britannique.

Un médecin généraliste français vient d’être condamné pour avoir retardé un diagnostic du cancer de la prostate. Cette affaire relance le débat du dépistage précoce de ce cancer masculin.

Le cancer de la prostate est une tumeur maligne, souvent un adénocarcinome, très fréquente chez les hommes vers 75 ans. Mais quels sont les symptômes, les causes et les traitements du cancer de la prostate ? Comment vivre après une ablation de la prostate ?

Des chercheurs espagnols auraient découvert comment réduire le risque de développer un cancer de la prostate agressif, par le biais d'un simple régime.

Plusieurs médecins et patients ont envoyé une lettre aux acteurs de la santé afin que soit pris en charge le radium 223, ce médicament reconnu efficace en cas de cancer de la prostate avancé.

La prostate est une glande de la taille d'une prune, située sous la vessie. Elle entoure le canal de l'urètre, et fait partie de l'appareil reproducteur masculin. Cancer de la prostate et adénome prostatique sont deux pathologies qui peuvent concerner tous les hommes à partir de 50 ans. Le taux de PSA donne une indication sur ces deux pathologies.

Le cancer de la prostate est le cancer masculin le plus fréquent en France. Mais si elle concerne beaucoup d’hommes, cette pathologie cancéreuse évolue très lentement et présente un pronostic favorable en l’absence de métastases.

Des chercheurs viennent de découvrir qu'un régime riche en isoflavone, un composant contenu notamment dans le soja augmenterait le risque de développé un cancer de la prostate avancé.

Des chercheurs de l'Université d'Oxford ont découvert qu'un faible niveau de testostérone chez l'homme était associé à un moindre risque de cancer de la prostate.

Petite glande de l'appareil reproducteur masculin, la prostate peut être touchée par diverses pathologies à l'image de la prostatite ou du cancer de la prostate. À quoi sont-elles dues ? Comment sont-elles traitées ?

Notre taille pourrait influer sur le développement de certaines formes agressives du cancer de la prostate, selon une étude des scientifiques d'Oxford University. Les hommes plus grands seraient en effet plus à risque. 

Une étude américaine démontre qu'au-delà d'une certain nombre de rapports sexuels par mois le risque de cancer de la prostate réduit.

Après 65 ans, les hommes sont particulièrement touchés par le cancer. L’Institut national du Cancer (INCa) dévoile les chiffres clés du cancer le plus fréquent et du plus meurtrier dans cette catégorie de population. Explications.

Des recherches ont montrées que 2/3 des hommes britanniques ayant des antécédents familiaux de cancer de la prostate ont également 2,5 fois plus de risques dans le cas où un membre de sa famille (père, frère) l'a déjà eu. 

Des recherches menées par l’Université du Texas à Austin (Etats-Unis) ont identifiés des ingrédients clés dans certains aliments qui freineraient les risques de cancer de la prostate. Parmi eux : le curcuma, les pommes et le raisin. 

Le cancer de la prostate est un cancer qui entraîne peu de symptômes dans ses débuts. C’est pourquoi il faut savoir se montrer attentif à tous les signes cliniques qui ont tendance à devenir chroniques. Ainsi, même si mal du bas du dos et cancer ne sont pas forcément liés, il ne faut pas négliger des symptômes persistants. Il convient aussi de se poser la question : une douleur du milieu du dos et le cancer de la prostate peuvent-ils être associés ?

Lors du congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), dimanche 4 juin 2017, le professeur français Karim Fizazi a présenté les résultats de son étude menée sur le cancer de la prostate métastatique qui a démontré l'intérêt de l'abiratérone comme hormonothérapie secondaire pour améliorer l'évolution de la maladie.

A partir d’une certaine dose et s’il est particulièrement serré, le café pourrait baisser de 53% les risque de cancer de la prostate, selon une étude italienne.

L’adénome et l’hypertrophie bénigne de la prostate sont deux termes médicaux servant à désigner une seule et même affection qui se caractérise par une augmentation du volume de la glande prostatique.

En France, le cancer de la prostate constitue le premier cancer chez l’homme. Bénéficiant d’un programme de dépistage organisé, cette pathologie cancéreuse présente un pronostic positif en l’absence de métastases osseuses.

L’hypertrophie de la prostate, appelée aussi adénome de la prostate, n’est pas systématiquement associée au cancer de la prostate. Cette hypertrophie est même relativement fréquente à partir de 60 ans. Qu’appelle-t-on hypertrophie de la prostate et quel est le volume normal de celle-ci ?

De trop courtes nuits de sommeil chez les hommes pourraient être liées à un risque plus élevé de cancers de la prostate. Découvrez pourquoi.

La prostate est une petite glande de l’appareil reproducteur masculin qui fabrique le liquide séminal, un des composants du sperme. Lorsque son volume augmente, on parle d’hypertrophie prostatique. Ce phénomène peut être un signe d’adénome ou de cancer de la prostate.

Les résultats d'une étude américaine ont montré pourquoi il existe un lien entre cancer de la prostate agressif et le cholestérol.

Grâce à l'IRM, certaines caractéristiques de la forme de la prostate pourraient révéler la présence d'une tumeur et donner un indice de son agressivité en cas de cancer, selon une étude américaine. 

Effectuer une IRM avant la biopsie lors du diagnostic du cancer de la prostate pourrait éviter à beaucoup d'hommes le prélèvement douloureux et ses potentielles complications, selon une étude britannique. Cela pourrait également permettre de détecter davantage les tumeurs agressives.

Une découverte scientifique permettrait de rendre les traitements du cancer de la prostate plus efficaces. Explications. 

La TEP à la choline est un examen d’imagerie médicale, parfois utilisé dans le cadre d’une surveillance de cancer de la prostate. Quel est son principe ? Comment se déroule-t-il ? Représente-t-il un risque ?

Même s'il est souvent découvert tôt grâce au dépistage, le cancer de la prostate peut se présenter, évoluer ou récidiver avec des métastases. Voici les signes qui doivent alerter de leurs présences.

Le cancer de la prostate touche un homme sur neuf. Le score de Gleason, calculé à l'occasion de biopsies de prostate, permet d'évaluer l'agressivité de la tumeur. Il peut varier de 2 à 10. Voici ce qu'il signifie.

Pages