Publicité
Publicité

Il y a seulement 20 ans, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) survenaient telle une fatalité. Depuis, les choses ont changé. La lutte s’est même parfaitement organisée contre ce qui est le premier facteur de risque d’AVC : l’hypertension artérielle.

Contrairement à l’âge, l’HTA est l’un des facteurs de risque sur lequel il est possible d’agir directement. Par un contrôle régulier de sa tension artérielle bien sûr, mais pas seulement. Car l’arsenal thérapeutique s’est lui aussi considérablement développé.

Publicité
Une étude publiée en 2002 sous le nom de LIFE a marqué un tournant dans ce domaine. Pour la première fois, un médicament se voyait reconnaître la propriété de réduire la fréquence des AVC chez les hypertendus.

Des traitements efficaces donc, il y en a. Mais à condition d’être observant. C’est-à-dire de respecter fidèlement les recommandations et la prescription du médecin. Ce qui en réalité paraît loin d’être le cas. D’après un autre travail, publié l’an passé, un hypertendu sur deux abandonnerait son traitement au bout de seulement un an. Un constat particulièrement inquiétant, sachant qu’une hypertension insuffisamment contrôlée peut provoquer un AVC. Au même titre qu’une hypertension non traitée ! Enfin au-delà des médicaments, rappelons que la prévention de l’accident repose aussi sur l’hygiène de vie : alimentation saine et équilibrée, pratique régulière d’une activité physique et bien sûr, l’arrêt du tabac.

Source : The Lancet, Vol. 359, pp 1004-1110

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité