Symptothermie : la fiabilité de cette contraception naturelle

Symptothermie : la fiabilité de cette contraception naturelle©iStock

Les pilules contraceptives sont sur la sellette. Les stérilets sont sujets à polémique. Les méthodes contraceptives locales (type diaphragme) demandent de la pratique pour être efficaces. Et les médicaments sont victimes des scandales sanitaires récents… Logique que de nombreuses femmes souhaitent revenir à des méthodes de contraception naturelle, dont la symptothermie, qui établit la période de fertilité. 

Publicité
Publicité

Symptothermie : un moyen de contraception naturelle

La symptothermie se base sur l'observation précise de divers facteurs physiologiques : la température corporelle, la consistance de la glaire cervicale, la position et l'ouverture du col de l'utérus, mais aussi la tension des seins, l'étude du cycle menstruel, les douleurs abdominales, etc. Toutes ces indications sont inventoriées par la femme, soit dans un petit carnet, soit sur une application pour smartphone, pour les plus connectées. Ces informations permettent de déterminer les périodes de fertilité.

Publicité

Symptothermie : connaître sa période de fertilité

Pour être fiable, la méthode symptothermique demande une grande connaissance de soi. Elle est plus efficace que les méthodes de contraception naturelle qui ne s'appuient que sur un facteur parmi d'autres (la température corporelle, le calcul des jours du cycle pour la méthode Ogino, l'observation de la glaire cervicale pour la méthode Billings). Mais elle exige quasiment une formation effectuée par un spécialiste pour éviter les grossesses non désirées ! C'est la plus sûre des méthodes naturelles, mais à condition d'être très stricte et rigoureuse au quotidien.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité