Dépression : un effet secondaire possible de la pilule

Très largement prescrite aujourd'hui, la pilule contraceptive, comme tous les autres médicaments, peut entraîner des effets indésirables. À ce titre, on connaissait déjà la prise de poids et la modification de la libido, auxquelles vient s'ajouter le risque de dépression. Quel est le lien entre dépression et pilule et quand s'en inquiéter ?

Publicité
Publicité

5650853-inline-500x333.jpg© Istock

Quel est le lien entre dépression et pilule ?

La pilule œstroprogestative est une association d’œstrogène et d’un progestatif. Son mécanisme permet de réguler la libération des hormones dans le corps en supprimant notamment l’ovulation. Une étude menée par l’Université de Copenhague au Danemark et publiée en novembre 2016 dans la revue JAMA Psychiatry conclut à un risque démultiplié de dépression chez les femmes qui prennent une contraception hormonale. En effet, les chiffres parlent d’eux-mêmes puisque les femmes sous pilule œstroprogestative seraient 1,23 fois plus exposées au risque de dépression. Ce chiffre monte à 1,8 pour les adolescentes.

Publicité

Quand s’inquiéter de cet effet indésirable de la pilule ?

A priori, pas d’inquiétude pour les femmes qui prennent la pilule depuis plusieurs années sans avoir remarqué un changement d’humeur quelconque. En revanche, si vous remarquez une baisse de moral dans les premiers mois qui suivent la prise d'une nouvelle contraception hormonale, parlez-en à votre gynécologue. Il pourra vous prescrire une pilule moins dosée ou vous exposer les autres moyens de contraception efficaces. Par précaution, il est préférable de ne pas arrêter votre contraception sans avis médical.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité