Régime sans gluten : est-ce utile chez les sportifs ?

Publicité

De plus en plus de sportifs de haut niveau optent pour un régime sans gluten, sans pour autant y être intolérants. Ce passage au « no glu » tient-il d'un effet de mode ou permet-il réellement d'améliorer les performances ? Le point sur les principes de ce régime sportif. 

Publicité

© Fotolia

Qu'est-ce que le régime sans gluten ?

Le gluten est un composé protéique que l'on retrouve dans diverses céréales, comme le blé, l'épeautre ou le seigle. Le régime sans gluten élargi exclut ces céréales et les produits transformés en contenant. Le régime sans gluten strict en interdit quant à lui toute consommation, des céréales aux produits transformés, en passant par les additifs alimentaires.
S'il est un régime à suivre en cas d'intolérance au gluten (maladie cœliaque), d'allergie ou de sensibilité, il est également très prisé par les sportifs.

Publicité
Pourquoi éliminer le gluten ?

Notre tube digestif ne possède pas les enzymes adéquates pour digérer le gluten. En conséquence, notre estomac doit produire des acides pouvant notamment occasionner une lenteur digestive, un désagrément non négligeable chez les sportifs.
De plus, sa consistance peut bloquer les mouvements de l'intestin et engendrer ballonnements, diarrhées et constipation.
Enfin, le gluten affecterait les performances en favorisant le stockage du glucose sous forme de graisses.

Comment adopter ce régime sportif ?

À nous désormais de veiller à éliminer le blé de notre alimentation, mais aussi l'épeautre, le seigle, l'orge, le kamut et le petit épeautre, qu'ils soient ou non transformés.
On fera également attention à l'avoine et au quinoa, ainsi qu'à certaines mentions, dans le cas d'un régime strict : arômes, épaississants, malt d'orge, extrait de malt, vinaigre de malt, sirop de glucose, amidon, maltodextrine, dextrose…

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité