Arsenic dans le riz : un risque pour la santé ?

Le riz contient de l’arsenic. Fait-il partie des aliments dangereux ? Y a-t-il d'autres aliments à éviter ?

Publicité
Publicité

© Istock

Le point sur l’arsenic dans l’alimentation

L’arsenic fait partie des "métaux lourds", au même titre que le plomb, le cadmium et le mercure. Il est présent à l’état naturel, dans une forme organique, dans certains végétaux, et dans une forme inorganique, la plus toxique, dans la roche ou dissout dans l’eau. L’OMS (Organisation mondiale de la Santé) indique qu’une exposition prolongée et trop élevée peut être nocive pour l’homme, et provoquer des cancers et des lésions cutanées.
Les principales sources de pollution à l’arsenic proviennent de certains pesticides et herbicides, et de déchets industriels. L’arsenic contamine ensuite les eaux souterraines, qui servent à l’irrigation des cultures. L’arsenic ne se dégrade pas, on le retrouve alors dans les végétaux, dans les poissons et fruits de mer qui vivent dans l’eau contaminée, et dans l’eau que nous buvons. Certains pays y sont plus exposés, et notamment des pays producteurs de riz, de café et de tabac !

Publicité
Peut-on continuer à manger du riz sans risque pour la santé ?

Même si l’exposition à l’arsenic à travers la consommation de riz existe bien, en France, elle n’est pas alarmante. Selon un rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) de 2011, le niveau d’exposition serait supérieur avec l’eau, le café et le lait ! Or, les analyses de l'eau effectuées en France ne montrent pas des taux d’arsenic présentant un risque pour la santé.
Alors oui, on peut continuer à consommer du riz, ce qui n’exclut pas de varier les sources de céréales ! Pour libérer une partie de l’arsenic, laver le riz à grande eau et le cuire dans un grand volume d’eau.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité