Coupe-faim interdit : le coupe-faim amphétaminique

Coupe-faim interdit : le coupe-faim amphétaminique©iStock

Parmi les médicaments coupe-faim disponibles sur le marché, il en est un qui défraie régulièrement la chronique : le coupe-faim amphétaminique. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un médicament anorexigène dérivé de l’amphétamine. Mais sont-ils tous interdits de commercialisation ?

Publicité
Publicité

Coupe-faim amphétaminique, autorisé ou interdit ?

Les médicaments anorexigènes, plus communément appelés coupe-faim, servent à diminuer l’appétit. Nombre d’entre eux sont à base d’amphétamines, une substance apparentée aux stupéfiants. C’est la raison pour laquelle les coupe-faim amphétaminiques font l’objet d’une réglementation drastique dans de nombreux pays, voire, pour certains, d’une interdiction, comme c’est le cas en France notamment depuis 1995. Pour contourner ces obstacles, des laboratoires pharmaceutiques ont mis au point des anorexigènes à base de dérivés amphétaminiques, qui seraient dénués des propriétés euphorisantes de l’amphétamine.

Publicité

Coupe-faim amphétaminique, quels risques ?

De nombreux coupe-faim amphétaminiques ont été retirés du marché pour leurs nombreux effets secondaires présumés ou avérés, parmi lesquels :
- les troubles cardio-vasculaires : hypertension artérielle, trouble du rythme cardiaque, palpitations… ;
- les troubles neuropsychiques : troubles du sommeil, maux de tête, dépression, irritabilité… ;
- les valvulopathies ;
- l’hypertension artérielle pulmonaire.

Les autorités sanitaires recommandent d’ailleurs aux patients ayant été traités pendant plus de six mois avec ce type de médicaments, de consulter un cardiologue afin de vérifier leur fonction cardiaque.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité