Test de grossesse positif : maintenant la prise de sang !

Publicité

Les seins gonflés et tendus, des nausées, une fatigue intense qui se traduit par une irrépressible envie de dormir, une difficulté à supporter les odeurs… Vous vous doutiez bien qu’il y avait anguille sous roche et le test de grossesse vous l’a confirmé : il est positif. Cependant, votre médecin généraliste vous a prescrit une prise de sang pour être sûr que vous êtes bien enceinte : pourquoi ?

Publicité

Test de grossesse positif : quand faut-il faire une prise de sang ?

Malgré la récente mise sur le marché de tests de grossesse précoces, ceux-ci ne sont pas fiables à 100 % - comme le précisent leurs fabricants – et il est nécessaire de confirmer la grossesse par une prise de sang. Celle-ci est entièrement remboursée par votre organisme d’assurance maladie sur prescription de votre médecin. Si vous n’avez pas d’ordonnance, vous pouvez faire faire cette prise de sang, mais elle ne vous sera pas remboursée. Cette prise de sang doit être effectuée, pour être entièrement fiable, à partir du onzième jour à partir de l’ovulation. Auparavant, le risque de ne pas détecter la grossesse existe.

Publicité
Test de grossesse positif : que mesure la prise de sang ?

Effectuée dans un laboratoire d’analyses médicales par une infirmière qui va prélever le sang dans votre bras, la prise de sang va confirmer ou non la grossesse. Grâce à la prise de sang, le médecin peut déterminer la quantité de HCG, l’hormone chorionique gonadotrophine, produite par le placenta. Cette hormone n’est donc présente dans le corps de la femme que lorsque celle-ci est enceinte. La quantité de HCG sanguine permet de fixer la date de la conception.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité