Stérilité masculine : les pourcentages

Publicité

En France, entre 4 % et 5 % des couples ne peuvent pas avoir d’enfant. L’infécondité est souvent source de stress et de tension au sein du couple. Quelle est la part de l’homme ? Quelles sont les causes de stérilité masculine ?

Publicité

© Fotolia

La stérilité masculine, mise en cause dans 40 % des cas d’infécondité

Autrefois, l’infécondité était souvent attribuée à la femme. Pourtant, la stérilité masculine est présente chez environ 40 % des couples qui ne parviennent pas à avoir d'enfant. Une infertilité féminine est présente également dans 40 % des cas. Les 20 % restants correspondent à une infertilité mixte (problèmes chez l’homme et la femme). Environ 4 couples sur 5 conçoivent un enfant de manière naturelle au bout de 2 ans, mais 60 % reconnaissent avoir des difficultés la première année.

Publicité
Causes de la stérilité masculine

Plusieurs troubles peuvent être à l’origine de la stérilité masculine. L’infécondité peut être due à l’obstruction des voies génitales, à une dilatation des veines du cordon spermatique (varicocèle), à un déséquilibre hormonal, à une anomalie génétique ou à une exposition prolongée à des produits toxiques (pesticides, métaux lourds). Dans certains cas, la stérilité masculine est provoquée par une infection qui s’est manifestée il y a longtemps, par exemple, les oreillons.

Le spermogramme, examen de diagnostic de la stérilité masculine

L’analyse du sperme en laboratoire permet de détecter une stérilité masculine. On évalue le nombre de spermatozoïdes et on étudie leur forme ainsi que leur mobilité. Le sperme est recueilli dans un petit flacon (masturbation) après 3 jours d’abstinence.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité