L'allaitement peut-il entraîner des règles irrégulières ?

L'allaitement peut-il entraîner des règles irrégulières ?©iStock

De nombreuses femmes se demandent si l’allaitement peut avoir, après leur accouchement, une influence sur la reprise de leurs règles. Il faut dire que l’allaitement véhicule de nombreuses idées reçues et croyances populaires. Mais qu’en est-il réellement ?

Publicité
Publicité

L’allaitement est-il un bon contraceptif ?

Les femmes allaitantes ont très peu de chances de tomber à nouveau enceintes : le fait de nourrir son enfant au sein inhibe en effet les hormones régissant le cycle menstruel et l’ovulation. Mais cette réalité n’est valable qu’à certaines conditions. Pour être fiable à 99 %, l’allaitement "contraceptif" doit obligatoirement répondre à certains critères :
- le bébé doit avoir moins de 6 mois ;
- l’allaitement maternel doit être exclusif ;
- le retour de couches n’est pas encore survenu ;
- l’intervalle entre chaque tétée est inférieur à 6 h ;
- le nombre de tétées par jour doit être, au minimum, de 6 tétées longues ou 10 tétées courtes.
Si l’une de ces conditions n’est pas remplie, le pouvoir protecteur de l’allaitement n’est plus avéré.

Publicité

Comment se passe le retour de couches ?

On parle de retour de couches pour qualifier la reprise des menstruations après l'accouchement. En règle générale, celui-ci survient entre 40 jours et 6 mois après la naissance de l’enfant. Bien entendu, l’allaitement retarde le retour de couches puisqu’il agit directement sur le déroulement du cycle menstruel. Mais lorsque le nombre de tétées diminue, les règles réapparaissent généralement et il n’est pas rare qu’elles soient irrégulières pendant quelques mois, le temps que la production hormonale se rééquilibre naturellement. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’il faut cesser d’allaiter son enfant.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité