Insémination artificielle : combien de spermatozoïdes faut-il pour tomber enceinte ?

Publicité

L'insémination artificielle est une technique de procréation médicalement assistée qui consiste à introduire une sélection de spermatozoïdes directement dans la cavité utérine. Il peut s'agir d'une insémination artificielle intraconjugale ou d'une insémination artificielle avec don de sperme.

Publicité

© Istock

L'insémination artificielle intraconjugale

L’insémination artificielle est réalisée avec le sperme du conjoint recueilli au terme d'une période d'abstinence comprise entre 2 et 7 jours. Préalablement à l'implantation, les spermatozoïdes font l'objet d'une sélection effectuée en laboratoire de manière à retirer les spermatozoïdes immobiles et les éléments indésirables susceptibles de polluer la préparation. L'échantillon est injecté dans l'utérus le jour de l'ovulation. À la grande question "combien faut-il de spermatozoïdes pour tomber enceinte ?", les spécialistes répondent qu'il faut 1 million de spermatozoïdes pour obtenir le maximum de chances de réussite.

Publicité
L'insémination artificielle avec don de sperme

Cette seconde méthode consiste à introduire dans l'utérus un échantillon de spermatozoïdes provenant d'une banque de sperme. Ce type d'insémination est indiqué lorsque le partenaire présente une forme de défaillance testiculaire ou qu'il est concerné par une maladie héréditaire qui peut être transmise au fœtus. Le don de sperme fait l'objet d'un cadre législatif strict. Tous les donneurs sont majeurs. Les recueils de sperme sont soumis à des contrôles médicaux pointus avant d'être congelés pendant 6 mois minimum. À noter que le nombre minimum de spermatozoïdes disponibles au sein de l'échantillon est identique à celui de l'insémination au sein d'un couple.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité