Fertilité de la femme : comment évolue-t-elle avec l'âge ?

L’âge est un facteur fondamental à prendre en considération lorsque l’on évoque la fertilité d’une femme. Dès 35 ans, certaines sont confrontées à des problèmes de fécondité. Aussi, lorsque bébé tarde à venir, on se pose inévitablement la question suivante : comment tomber enceinte rapidement ? Avant toute chose, il est indispensable de connaître l’évolution classique de la fertilité en fonction de l’âge.

Publicité
Publicité

5256116-inline-500x333.jpg© Istock

Jusqu’à 30 ans, la fertilité d’une femme est au top

Théoriquement, sauf pathologies médicales et/ou gynécologiques comme des kystes ovariens, un taux élevé de diabète ou encore une obésité sévère, une femme âgée de moins de 30 ans a la possibilité de commencer une grossesse relativement rapidement et sans avoir recours à une assistance médicale.

A partir de 35 ans, la fertilité d’une femme diminue notablement

De 30 ans à 35 ans, la fertilité stagne. Les femmes peuvent alors rencontrer certaines difficultés à tomber enceintes et à commencer une grossesse viable. A partir de 35 ans, la quantité et la qualité des ovules tendent à diminuer. Ce n’est bien sûr pas une fatalité, mais il est possible que bébé tarde alors à venir. De plus, il faut savoir que les probabilités de mener une grossesse à risque augmentent avec l’âge.

Après 40 ans, les chances de tomber enceinte diminuent considérablement

Publicité

A partir de 40 ans, la fertilité d’une femme chute brutalement. Si des grossesses spontanées sont bien évidemment possibles, les femmes désirant tomber enceintes ont généralement recours à une fécondation in vitro.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité